19 avril 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

10 février 2008

Conflit armé entre Palestiniens


Simon-Pierre Lussier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

août
2014
Annonce d'un cessez-le-feu mettant fin à un conflit dans la bande de Gaza

novembre
2012
Annonce d'un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas

janvier
2005
Élection de Mahmoud Abbas à la présidence de l'Autorité palestinienne

novembre
2004
Décès de Yasser Arafat

septembre
2000
Début d'un deuxième soulèvement (intifada) en Palestine

octobre
1998
Signature des accords de Wye Plantation entre Israël et l'Autorité nationale palestinienne

janvier
1996
Élection de Yasser Arafat à la présidence de l'Autorité palestinienne

septembre
1993
Signature d'un accord de paix israélo-palestinien à Washington

novembre
1988
Proclamation de la création d'un État palestinien

décembre
1987
Début d'un soulèvement dans la bande de Gaza et en Cisjordanie

juin
1982
Déclenchement de l'offensive israélienne « Paix en Galilée » au Liban

avril
1975
Déclenchement d'une guerre civile au Liban

novembre
1974
Premier discours de Yasser Arafat devant l'Assemblée générale des Nations unies

mai
1964
Création de l'Organisation de libération de la Palestine

avril
1950
Annexion de la Cisjordanie et proclamation du Royaume hachémite de Jordanie

Un important conflit armé entre le Fatah et le Hamas a éclaté au courant de l'été 2007. Les raisons qui ont mené à ce conflit, ainsi qu'à l'intervention israélienne dans la bande de Gaza, remontent à l'arrivée de Mahmoud Abbas à la tête du Fatah.

Après le décès de Yasser Arafat, le 11 novembre 2004, Mahmoud Abbas était pressenti comme son successeur naturel. Il était alors Premier ministre de l'Autorité palestinienne et un des derniers membres fondateurs du Fatah aptes à en assumer le leadership. Abbas est reconnu pour ses politiques pragmatiques et modérées, ce qui l'a amené à entrer en conflit avec les groupes palestiniens militants comme le Jihad islamique et le Hamas(1). Il avait d'ailleurs appelé la fin de la seconde Intifada et un retour à la résistance pacifique le 14 décembre 2004, alors qu'il n'était pas encore élu président(2).

Des élections législatives se sont tenues le 26 janvier 2006. Le Hamas en est sorti gagnant en obtenant 74 des 132 sièges du Conseil législatif palestinien. Le système proportionnel mixte qui était utilisé pour la toute première fois a avantagé le Hamas, celui-ci ayant obtenu 45 des 66 sièges réservés pour les districts (le reste étant déterminé à la proportionnelle) alors qu'il reçu 45,5% des voix(3). Ismaël Haniyeh, le leader du Hamas, a donc été nommé premier ministre par Mahmoud Abbas le 20 février.

Ces élections mirent fin à plusieurs millions de dollars en aide provenant des pays occidentaux, car le Hamas était considéré comme une organisation terroriste(4). Ceci causa une dissension à l'intérieur du gouvernement d'unité nationale et résulta en des affrontements armés entre le Hamas et le Fatah. Avec l'aide d'Israël et des pays occidentaux, le Fatah renforça son contrôle sur la Cisjordanie, alors que le Hamas était confiné dans la bande de Gaza(5).

Pour mettre un terme à cette situation et ramener un gouvernement d'unité nationale, le Président de l'Autorité palestinienne exigeait du Hamas qu'il reconnaisse le document des prisonniers. Ce document avait été écrit par des membres affiliés à de nombreux groupes palestiniens. Il demande un retrait israélien, un retour aux frontières pré-1967 et la création d'un État palestinien. Le document ne reconnaît pas explicitement l'État israélien, mais laisse entendre la coexistence des deux États(6). Ceci va à l'encontre des revendications du Hamas, qui appelle à la destruction d'Israël. Pour sa part, Abbas avait menacé d'appeler un référendum sur le document au cours de juillet 2006 si aucune entente n'était conclue entre le Fatah et le Hamas. Finalement, cette entente fût conclue le 28 juin 2006 et les deux parties acceptaient que l'État palestinien soit composé de Gaza et de la Cisjordanie, sans pour autant s'entendre sur la création d'un gouvernement d'unité nationale(7).

En octobre 2006, Abbas menaça de demander de nouvelles élections présidentielle et législatives afin de mettre un terme à cette impasse. Cependant, il posait la reconnaissance d'Israël comme condition à la création de ce gouvernement, avançant même qu'il ne voulait pas que le parti Fatah fasse partie d'un gouvernement dirigé par le Hamas. Mushir al-Masri, juriste du Hamas, déclara que cela représentait un « vrai coup [d'État] contre le gouvernement élu démocratiquement »(8). Il a finalement été formé le 17 mars 2007.

Début du conflit à Gaza

Dès le milieu de mai 2007, une série d'attaques se sont produites de chaque côté de la frontière. Elles culminèrent avec le contrôle effectif du Hamas sur la bande de Gaza. Le Président Abbas a déclaré l'état d'urgence et dissout le gouvernement d'unité nationale le 14 juin(9). Le Premier ministre Ismaël Haniyeh a également été renvoyé, il fût remplacé par Salam Fayyad, alors ministre des finances. Cependant, sa nomination a été qualifiée d'illégale par Anis al-Qasem, l'avocat constitutionnel qui a dirigé l'écriture de la Loi constitionnelle(10), car elle n'a jamais été approuvée par le Conseil législatif palestinien(11). Quelques jours plus tard, le 18 juin, Abbas a dissous le Conseil de sécurité national mettant fin à l'embargo américain sur l'Autorité palestinienne. À cet effet, la Secrétaire d'État américaine, Condoleezza Rice, déclara : « Nous allons supporter le Président Abbas et ce qu'il veut faire »(12).

Le 27 juin, Israël a lancé des opérations militaires d'ampleur dans la bande de Gaza. Elles ont fait 9 morts et 40 blessés chez les Palestiniens durant cette seule journée. À partir de cette date, jusqu'à la fin 2007, des dizaines d'interventions israéliennes ont été faites dans la bande de Gaza. Elles constituaient une riposte aux tirs de roquettes effectués par le Hamas, principalement sur la ville de Sderot, mais aussi Ashkelon et Negev(13).

Entretemps, à la fin novembre, les négociations s'étaient poursuivies officiellement entre Israéliens et Palestiniens à l'occasion de la conférence internationale de paix tenue à Annapolis (Maryland). Selon France Presse : « ils s'étaient notamment engagés à essayer de créer un État palestinien avant la fin de l'année. »(14)

Crise humanitaire de janvier 2008

Cependant les choses se sont déroulées autrement et les forces israéliennes sont entrées dans le sud de Gaza à la fin décembre. Le 17 janvier 2008, après une intensification des tirs de roquettes, Israël a annoncé qu'elle fermait les frontières avec Gaza. Un blocus complet sur la région a causé une pénurie d'essence et la seule centrale électrique de Gaza doit stopper ses opérations le 20 janvier. Cette situation fût allégée deux jours plus tard, alors qu'Israël a permis un approvisionnement en essence et en nourriture(15). Néanmoins, les autorités israéliennes ont accusé le Hamas d'avoir fabriqué le black-out du 20 janvier, avançant qu'ils continuaient de fournir 70% de l'électricité de Gaza(16).

Le 23 janvier, une brèche est créée dans le mur séparant la ville de Rafah (du côté palestinien) et l'Égypte. Israël demande à ce que les frontières soient fermées immédiatement. Considérant la crise, l'Égypte décide de laisser entrer les civils, mais l'armée reçoit l'ordre qu'aucune arme ne soit ramenée sur le territoire de Gaza(17). La frontière entre Gaza et l'Égypte reste ouverte en tout ou en partie pour 12 jours et seuls les ressortissants Égyptiens ont la permission de retourner en Égypte(18).

Pendant cette crise, le Fatah a toujours maintenu sa position en affirmant être le seul ayant l'autorité de négocier sur les frontières de Gaza, incluant celle avec l'Égypte(19). Le 27 janvier, à l'occasion de pourparlers avec le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, Abbas s'est vu refuser le support d'Israël pour des raisons de sécurité(20). Du côté américain, le Président George W. Bush a souligné l'importance de son appel à ce que Palestiniens et Israéliens s'entendent sur les contours des pourparlers visant la création de l'État palestinien, avant son départ en janvier 2009(21).




Références:

(1) EN.WIKIPEDIA.ORG, Mahmoud Abbas, [En ligne], http://en.wikipedia.org/wiki/Mahmoud_Abbas, page consultée le 10 février 2008

(2) ASSOCIATED PRESS, « Abbas says intifada was mistake », The Guardian Unlimited, [En ligne], http://www.guardian.co.uk/israel/Story/0,,1373865,00.html, page consultée le 10 février 2008

(3) CENTRAL ELECTIONS COMMISSION-PALESTINE, The final results of the second PLC elections, [En ligne], http://www.elections.ps/template.aspx?id=291, page consultée le 10 février 2008

(4) CNN, Palestinian president calls for early elections, [En ligne], http://us.cnn.com/2006/WORLD/meast/12/16/abbas/index.html, page consultée le 10 février 2008

(5) Marwan BISHARA, « Double défaite du Fatah et du Hamas en Palestine », Le Monde diplomatique, [En ligne], http://www.monde-diplomatique.fr/2007/11/BISHARA/15290, page consultée le 10 février

(6) EN.WIKIPEDIA.ORG, Palestinian Prisoners' Document, http://en.wikipedia.org/wiki/Palestinian_Prisoner%... page consultée le 10 février 2008

(7) BOSTON GLOBE, Highlights of Hamas-Fatah agreement, http://www.boston.com/news/world/middleeast/articl... page consultée le 10 février 2008

(8) Traduction de "This is a real coup against the democratically elected government". CNN, op. cit.

(9) FOX NEWS, Abbas to Dissolve Palestinian Authority Government in Wake of Hamas-Fatah War, [En ligne], http://www.foxnews.com/story/0,2933,282195,00.html, page consultée le 10 février 2008

(10) Le terme « loi constitionnelle » est utilisée pour traduire le terme anglais « Basic Law » qui est synonyme de « constitution », mais dont le rôle est transitoire.

(11) Adam ENTOUS, « Framers of Palestinian constitution challenge Abbas », Reuters, [En ligne], http://www.reuters.com/article/latestCrisis/idUSL08242039, page consultée le 10 février 2008

(12) Helen COOPER, « U.S. ends embargo on Palestinian Authority in move to bolster Fatah », International Herald Tribune, [En ligne], http://www.iht.com/articles/2007/06/19/sports/pals.php, page consultée le 10 février 2008

(13) EN.WIKIPEDIA.ORG, 2007?2008 Israel-Gaza conflict, [En ligne], http://en.wikipedia.org/wiki/2007_Israel-Gaza_conflict, page consultée le 11 février 2008

(14) AFP, « Une visite pour relancer Annapolis », Radio-Canada, [En ligne], http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... page consultée le 11 février 2008

(15) BBC NEWS, Timeline: Gaza blockade crisis, [En ligne], http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/7209840.stm, page consultée le 11 février 2008

(16) BBC NEWS, Israel eases restrictions on Gaza, [En ligne], http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/7201757.stm, page consultée le 11 février 2008

(17) Khaled ABU TOAMEH, « Fatah, Hamas fight for border control », The Jerusalem Post, [En ligne], http://www.jpost.com/servlet/Satellite?c=JPArticle... page consultée le 11 février 2008

(18) BBC NEWS, Timeline: Gaza blockade crisis, op. cit.

(19) Khaled ABU TOAMEH, op. cit.

(20) AL JAZEERA AND AGENCIES, Talks focus on Gaza border control, [En ligne], http://english.aljazeera.net/NR/exeres/28FF4074-15... page consultée le 11 février 2008

(21) AFP, Bush to Gaza: 'Look what Hamas has brought you', [En ligne], http://afp.google.com/article/ALeqM5iV3QsxeDRNOTb-... page consultée le 11 février 2008

Dernière modification: 2008-02-14 16:15:45

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Le conflit israélo-palestinien, toujours d'actualité en 2016
>février 2016


La gouverne de Mahmoud Abbas à bout de souffle ?
>janvier 2015


Autorité palestinienne : Hamdallah est-il l'homme de la situation ?
>octobre 2013


La Palestine membre des Nations unies?
>octobre 2011


Proche-Orient : des négociations de paix encombrées d'obstacles
>février 2010


La Palestine sous le poids des divisions
>novembre 2009


Conflit armé entre Palestiniens
>février 2008


« Bon anniversaire Arafat » : une triste tournure en Palestine
>novembre 2007


La Conférence d'Annapolis : un nouvel essai pour la paix au Proche-Orient
>novembre 2007


Union nationale en Palestine : Un gouvernement bien fragile
>mars 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016