Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

3 February 2008

Lutte aux trafiquants mexicains : un lieutenant de la drogue arrêté


Pierre McCann
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

July
2018
Élection d’Andrés Manuel Lopez Obrador à la présidence du Mexique

September
2017
Tremblement de terre dévastateur au Mexique

July
2012
Élection d'Enrique Pena Nieto à la présidence du Mexique

June
2009
Confirmation d'une pandémie de grippe A (H1N1) par l'OMS

July
2006
Élection de Felipe Calderon à la présidence du Mexique

July
2000
Élection de Vicente Fox à la présidence du Mexique

January
1994
Début du soulèvement des Indiens du Chiapas, au Mexique

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

July
1988
Élection de Carlos Salinas de Gortari à la présidence du Mexique

September
1985
Tremblement de terre meurtrier au Mexique

July
1982
Élection de Miguel de la Madrid Hurtado à la présidence du Mexique

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

June
1975
Ouverture d'une conférence internationale sur les femmes à Mexico

October
1968
Répression d'une manifestation étudiante sur la Place des trois cultures à Mexico

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

September
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

Le 21 janvier 2008, les autorités mexicaines ont annoncé l'arrestation d'Alfredo Beltran Leyva, l'un des plus importants dirigeants du cartel de drogues de Sinaloa. Il fut capturé à Culiacan, capitale de l'État de Sinaloa situé sur la rive ouest du Mexique. Il transportait deux valises contenant 900 000$, une mitraillette et 11 montres de luxe (1).

Alfredo Beltran Leyva contrôlait aussi deux regroupements de tueurs à gages : Los Pelones (les poilus) et Los Gueros (les blonds). En plus d'être connu dans le milieu de la drogue, il a été impliqué dans des affaires de blanchiment d'argent et de corruption gouvernementale. Lui et ses quatre frères - Hector, Marcos, Carlos et Arturo - sont également les « principaux barons de la structure du cartel de Guzman » (2). Ensemble, ils sont considérés comme les « lieutenants en chef » de l'organisation. Son frère Arturo fut lui aussi arrêté la même journée lors de raids dans deux manoirs au sud de la ville de Mexico. Les autorités mexicaines y ont découvert des grenades et des armes automatiques (3).

L'ambassadeur des États-Unis à Mexico, Tony Garza, s'est réjoui de cette série d'arrestations, soutenant que les États-Unis en profiteront eux aussi : « When Mexico takes dangerous criminals like Beltran Leyva and his crew off the streets, the people of the United States also benefit » (4).

Le cartel de Sinaloa

Les corps policiers mexicains ont ciblé le cartel de Sinaloa car il est particulièrement actif dans le transport de stupéfiants, notamment vers les États-Unis. Selon Luis Astorga, de l'Institut de recherche sociale de l'Université nationale autonome du Mexique : « les Sinaloans exercent une hégémonie sur le trafic de drogues depuis la Seconde Guerre mondiale au moins, et de manière plus évidente depuis les années 1970. [...] Les trafiquants sinaloans sont parvenus à contrôler directement le plus grand nombre de points de passage frontaliers pour la contrebande de drogues vers les États-Unis » (5).

Le cartel de Sinaloa est d'autant plus important qu'il a des activités dans 17 des 32 États de la fédération mexicaine, réussissant même à pénétrer le marché européen grâce à des collaborateurs colombiens. Son trafiquant le plus connu est sans aucun doute Joaquin Guzman, dit « El Chapo ». Ce fugitif, considéré comme un influent baron de la drogue, reste introuvable depuis son évasion de prison en janvier 2001. Parmi ses autres membres, on compte notamment Candido et Valerio Palma, ainsi que Jesus et Humberto Loya (6).

La plus grosse saisie subie par ce cartel eut lieu en décembre 2007 lorsque les policiers ont mis la main sur plus d'une demie tonne de cocaïne à l'aéroport de Mexico. Visiblement frustrés, les trafiquants ont procédé à la décapitation d'environ six personnes liées aux services des douanes. Elles ont été retrouvées dans l'aéroport et dans un des quartiers à proximité. Certains corps ne correspondaient pas aux têtes des morts. En janvier 2008, d'autres têtes de dealers appartenant à des cartels concurrents ont été retrouvées dans la capitale (7).

La lutte aux trafiquants au Mexique : un immense défi

Au Mexique, le trafic de stupéfiants est un problème de longue date qui constitue une part importante de l'économie et de l'agriculture du pays. Environ le tiers des terres cultivées, soit 9 millions d'hectares, seraient consacrées au cannabis et au pavot, contre 8 millions pour le maïs. À qui attribuer les causes de cette importante culture? Aux cartels, qui peuvent payer les paysans jusqu'à 400 000 pesos par hectare de pavot cultivé. L'écart est élevé par rapport aux 12 000 pesos par hectare reçus pour les récoltes de maïs. De plus, les cartels ont réussi à « imposer "leurs" candidats à la tête de plusieurs municipalités du Michoacan (Centre) et du Tamaulipas (Nord-Est) » (8).

Les actes de violence liés à la lutte au trafic de drogues sont fréquents, particulièrement depuis l'élection du président Felipe Calderon. Contrairement à son prédécesseur Vincente Fox, président de 2000 à 2006, Calderon est très actif dans le combat au narcotrafic et il bénéficie d'une aide des autorités américaines. Depuis 2006, le gouvernement central mexicain procède à de nombreuses opérations policières. Environ 6000 troupes armées et de nombreux agents fédéraux ont notamment été envoyés uniquement dans l'État de Tamaulipas. Certains affirment même que le Mexique frappe les gangs avec une « fureur guerrière » (« Full Fury of War ») (9).

Calderon est toutefois critiqué dans cette guerre aux narcotrafiquants : des analystes croient que sa stratégie ne fonctionnera pas à long terme et qu'il a perdu le contrôle de la violence au sein de son pays (10). De plus, le gouvernement fédéral investit 16 fois plus dans la réduction de l'offre de stupéfiants que dans la prévention face à la consommation, même si cette dernière est en hausse (11). Enfin, la corruption des corps policiers locaux n'aide en rien le président mexicain : « The problem lies in the state police. They are completely at the service of these guys » (12). Pour que la lutte au narcotrafic débloque au Mexique, une intervention majeure des autorités américaines sera-t-elle nécessaire?




Références:

(1) CASTILLO, E. Eduardo, « Mexico captures 11 alleged hit men from powerful Sinaloa drug cartel », The Canadian Press, 22 janvier 2008.

(2) AGENCE FRANCE-PRESSE, « Un chef du cartel de la drogue arrêté », La Tribune, 22 janvier 2008, p. A16.

(3) CASTILLO, E. Eduardo, op. cit.

(4) Loc. cit.

(5) ASTORGA, L., « Géopolitique des drogues au Mexique : L'hégémonie des Sinaloans sur le trafic de drogues illicites », Géopolitique des drogues illicites, no. 112, 15 janvier 2005, pp. 49-50.

(6) STOLZ, Joëlle, « Drogue - Montée en puissance des cartels mexicains : Les principales organisations criminelles et leurs chefs », Le Monde, 22 janvier 2008, p. 22.

(7) MOSSO, Rubén, « Mexique : Un État bien démuni face aux narcotrafiquants », Courrier international, no. 900, 31 janvier 2008, p. 18.

(8) STOLZ, Joëlle, op. cit., p. 22.

(9) McKINLEY, James C. Jr, Mexico Hits Drug Gangs With Full Fury of War, 22 janvier 2008, http://www.nytimes.com/2008/01/22/world/americas/ ... (Page consultée le 30 janvier 2008).

(10) Voir notamment STOLZ, Joëlle, op. cit., p. 22.

(11) Loc. cit.

(12) Loc. cit.

Autres références

CAIRN, Les limites de la politique antidrogue au Mexique, 12 septembre 2000, http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=RISS_169_0469 (Page consultée le 1er février 2008).

CNN, Top cocaine smuggler nabbed, Mexico says, 21 janvier 2008, http://www.cnn.com/2008/WORLD/americas/01/21/mex... (Page consultée le 30 janvier 2008).

FAUX, Frédéric, « Le président mexicain dépassé par la gangrène des narcotrafiquants », Le Temps, no. 3076, 23 janvier 2008.

Dernière modification: 2008-02-08 08:46:26

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016