Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

15 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

18 October 2009

Il y a 25 ans: le balayage électoral de Ronald Reagan


Samuel Labrecque
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

L'élection de Barack Obama à la présidence des États-Unis est à l'origine d'une nouvelle ère dans laquelle nous vivons depuis 2008. Les Américains ont choisi de confier la gestion du pays à un candidat démocrate en période de récession économique. Or, 25 ans plus tôt, les citoyens américains préféraient l'approche républicaine pour affronter une conjoncture difficile au point de vue économique. La victoire électorale de 1984 restera d'ailleurs gravée dans l'histoire car il s'agit d'un balayage mémorable pour le président réélu Ronald Reagan.

Une campagne habilement manoeuvrée par les républicains

D'abord, Ronald Reagan possédait un certain avantage sur son rival démocrate, Walter Mondale, car ce dernier venait de livrer une bataille ardue afin de se hisser à la tête du Parti démocrate. Reagan avait pour sa part bénéficié d'un soutien immuable, n'ayant eu aucune opposition au sein du Parti républicain (1). Les démocrates, alors menés par Mondale, critiquaient le déficit budgétaire légué par les républicains à la suite du premier mandat de Reagan (2). De plus, l'âge de Ronald Reagan soulevait certaines attaques de la part de son adversaire. Âgé de 73 ans, Reagan répondit qu'il ne s'abaisserait pas, quant à lui, à juger la jeunesse et l'inexpérience de Mr. Mondale (3).

Cette réplique illustre très bien la stratégie du candidat vedette du Parti républicain. En effet, les armes du vétéran politicien étaient principalement l'humour et l'exploitation de la culture « pop » qui rejoignaient les gens (4). Il fit même allusion, lors d'un discours, à la chanson « Born in the U.S.A. » de Bruce Springsteen. Ce dernier était très populaire à l'époque et se servir de lui ralliait les jeunes électeurs, malgré le fait que le chanteur n'endossait aucunement un conservateur comme Reagan (5).

Dans la même veine, Reagan a adroitement joué la carte du patriotisme. Il avait notamment augmenté les dépenses militaires, passant de 142,7 milliards de dollars à 290 milliards à la fin de son second mandat (6). Ainsi, non seulement les dépenses militaires ont eu une répercussion sur la relance économique, mais elles ont su démontrer que Reagan tenait sa promesse de remettre les États-Unis dans la bonne voie pour gagner la Guerre froide. Le candidat républicain a aussi utilisé des slogans accrocheurs tels que "It's Morning in America" and "America Is Back." (7). Il a donc, par son charisme, redoré le blason des conservateurs et ravivé la fierté américaine.

Par ailleurs, le débat entourant l'élection était principalement axé sur l'économie. Reagan pouvait alors se vanter, à l'époque, d'avoir relancé l'économie par la création d'emplois et la promesse de continuer ainsi (9.5 millions d'emplois entre 1981 et 1986) (8). Cet argument de taille prouvait aux Américains que les républicains étaient les bons candidats pour la relance économique à suite de la récession du début des années 80. Reagan misait aussi sur des politiques de dérèglementation et de baisses de taxes, contrairement à ses adversaires démocrates.

Des résultats percutants

Les Américains sont séduits une seconde fois par Reagan en 1984, et les chiffres le démontrent. Au niveau du collège électoral, les grands électeurs ont appuyé le républicain à 525 contre 13, éclipsant un record établi par Franklin D. Roosevelt en 1936 (9). En ce qui concerne le vote populaire, Reagan l'emporte avec 58.7% versus 40,1% pour son adversaire Mondale (10). C'est lorsqu'on regarde la carte électorale des États américains qu'on s'étonne le plus du balayage de Reagan. En effet, on peut y observer 49 États rouges républicains contre 1 seul bleu démocrate (11). L'une des caractéristiques surprenantes de la victoire de Reagan est également le vote des jeunes Américains de moins de 25 ans ayant voté à 59% pour le plus vieux président de l'histoire des États-Unis (12).

Si les mesures prises par l'ancien président Reagan peuvent êtres critiquées aujourd'hui, on ne peut cependant nier l'ampleur de sa popularité au moment de sa réélection. Ce balayage restera marqué à tout jamais dans l'histoire et la culture politique des États-Unis. Il démontre aussi, 25 ans plus tard, que la démocratie permet aux citoyens de choisir de nouvelles approches pour leur pays, comme nous le rappelle la victoire d'Obama à la présidence en 2008.




Références:

(1) MULTIEDUCATOR, « Presidential elections, 1984 », http://www.historycentral.com/elections/1984.html, (Consulté le 18.10.09)

(2) Loc.cit

(3) Loc.cit

(4) Loc.cit

(5) LEOPOLD, Todd, « Analysis: The age of Reagan », CNN, Publié le 16.06.04, http://www.cnn.com/2004/SHOWBIZ/06/16/reagan.80s/, (Consulté le 18.10.09)

(6) RADIO-CANADA, « Biographies: Ronald Reagan », http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Dossiers/tete... (Consulté le 18.10.09)

(7) BERGER, Marilyn, « RONALD REAGAN DIES AT 93; FOSTERED COLD-WAR MIGHT AND CURBS ON GOVERNMENT », The New York Times, Publié le 06.06.04, http://www.nytimes.com/2004/06/06/us/ronald-reagan... (Consulté le 18.10.09)

(8) FOXNEWS, « Job Growth Under Bush Much Slower Than Under Clinton and Reagan », Publié le 08.01.07, http://www.foxnews.com/story/0,2933,242424,00.html, (Consulté le 18.10.09)

(9)PERSPECTIVE MONDE, « Réélection de Ronald Reagan à la présidence des États-Unis », (Consulté le 18.10.09)

(10) Loc.cit

(11) MULTIEDUCATOR, op.cit

(12) PERSPECTIVE MONDE, op.cit

Dernière modification: 2009-10-27 09:28:42

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016