16 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

18 octobre 2009

Jacques Rogge réélu sans opposition à la tête du CIO


Stéphane Lépine
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mars
2016
Attentats terroristes à Bruxelles

décembre
2011
Fin d'une crise politique sans précédent en Belgique

juin
2009
Début des élections législatives au Parlement européen

juin
2004
Tenue d'élections au Parlement européen

mars
2004
Ouverture du « procès du siècle » (affaire Dutroux) en Belgique

juin
1999
Tenue d'élections au Parlement européen

janvier
1999
Passage à l'euro pour onze pays de l'Union européenne

juin
1998
Création de la Banque centrale européenne

juin
1994
Tenue d'élections au Parlement européen

juillet
1993
Décès du roi des Belges, Baudouin 1er

février
1992
Signature du traité de Maastricht

juin
1989
Tenue d'élections au Parlement européen

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

mai
1985
Tragédie avant une partie de football à Bruxelles, en Belgique

juin
1984
Tenue d'élections au Parlement européen

juin
1979
Tenue d'une première élection au suffrage universel au Parlement européen

mars
1979
Création du système monétaire européen

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

juillet
1962
Proclamation de l'indépendance du Rwanda

C'est le vendredi 9 octobre 2009 que le Comité international olympique (CIO) tenait à Copenhague l'élection de son président. C'est sans opposition que le Belge Jacques Rogge, en poste depuis 2001, briguait un nouveau mandat (1). Ce dernier a donc été réélu, assurant ainsi son poste jusqu'en 2013.

Une institution démocratique

Le CIO est composé de 115 membres : 70 membres individuels, 15 athlètes actifs, 15 représentants des fédérations internationales et 15 représentants des comités nationaux olympiques (2). L'autorité suprême du Mouvement olympique a plusieurs rôles dont la promotion de l'éthique dans le sport et l'éducation sportive, l'assurance d'une célébration régulière des olympiques et la lutte contre le dopage dans le sport (3). Ce sont également les membres du CIO qui votent afin d'élire la ville hôte des jeux Olympiques.

Le président du CIO est élu lors d'une session du comité. Les membres expriment par un vote secret leur appui envers un candidat (4). Pour ce qui est de l'élection de Jacques Rogge, 88 personnes l'ont appuyé, seulement une s'est opposée et trois se sont abstenues (5). À la suite d'une loi implantée avant les élections de 2001, le président est élu pour huit ans lors de son premier mandat, mais seulement quatre ans lors de son second. L'heure de la retraite sonnera donc en 2013 pour M. Rogge.

Une réélection malgré les soupçons

Malgré son élection pratiquement sans opposition, Jacques Rogge reste contesté. En effet, le « seigneur des anneaux » est soupçonné de complots dans le cadre de la nomination de Londres pour la tenue des Jeux de 2012; lui qui s'était élevé contre la corruption dans le CIO(6). Paris semblait être favorite et avait suivi les exigences du CIO à la lettre. Mais à la surprise générale, c'est Londres qui gagna le vote (7).

A un autre niveau, M. Rogge a été vertement critiqué dans le dossier des Jeux de Pékin 2008. Effectivement, après s'être engagée à améliorer les droits de l'homme afin d'obtenir les Jeux, la Chine a été impliquée dans des émeutes au Tibet où des Tibétains ont été battus par les autorités. Rogge s'est abstenu de tout commentaire, au grand désarroi de plusieurs (8).

De plus, le dossier de la Chine a connu un nouveau rebondissement le 19 octobre 2009 lorsque le ministre des Sports chinois de l'époque, Yuan Weimin, affirma que les représentants de la Chine auraient eu un accord avec Jacques Rogge. Ce dernier aurait poussé la candidature chinoise pour les Jeux d'été de 2008. En échange, ces derniers auraient offert leur appui lors de la première élection de Rogge(9).

Malgré tout, Jacques Rogge prétend qu'il est normal de connaître de telles critiques lorsque l'on est le président du CIO. Ce dernier déclare avoir su gérer ces crises avec philosophie et avoir su dépersonnaliser la situation. Durant son dernier mandat, le chirurgien de formation désire assurer la continuité de la réaffirmation des valeurs en termes d'éthique du CIO (10).




Références:

(1) AFP, Jacques Rogge plébiscité pour quatre dernières années [En ligne], Tribune de Genève, publié le 9 octobre 2009, http://www.tdg.ch/depeches/sports/cio-jacques-rogg... , (page consultée le 17 octobre 2009)

(2) COMITÉ INTERNATIONAL OLYMPIQUE, L'institution [En ligne], CIO, http://www.olympic.org/fr/content/Le-CIO/Linstitution/ , (page consultée le 17 octobre 2009)

(3) Loc. cit.

(4) Loc. cit.

(5) KALFA, David, Comité international olympique : Jacques Rogge, réélu président [En ligne], publié le 9 octobre 2009, RFI, Sport, http://www.rfi.fr/sportfr/articles/118/article_85462.asp , (page consultée le 18 octobre 2009)

(6) DE CHENEY, Christophe, Jeux olympiques : dans la filière de la corruption [En ligne], publié le 5 juillet 2005, Le Monde.fr, Sports, http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-669420,3... , (page consultée le 17 octobre 2009)

(7) STIEL, Nicolas, Jacques Rogge, président du Comité international olympique [En ligne], publié le 3 juillet 2008, http://www.challenges.fr/magazine/portrait/0131.01... , (page consultée le 18 octobre 2009)

(8) Loc. cit.

(9) LE VIF, Olympique : un accord secret entre les Chinois et Jacques Rogge [En ligne], publié le 19 octobre 2009, http://www.levif.be/actualite/sport/72-62-41125/ol... , (page consultée le 19 octobre 2009)

(10) VAN MEYER, Philippe. Rogge : « J'ai toujours la même passion », Le Soir, Sports, 8 octobre 2009, p.30

Dernière modification: 2009-10-27 08:51:02

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La Belgique : dissidences à l'intérieur du gouvernement
>novembre 2018


Belgique : le fléau de la pollution
>mars 2018


La réticence de la Belgique face au CETA ne passe pas inaperçue
>novembre 2016


Élections belges : le Parti socialiste en difficulté
>février 2014


Abdication du roi Albert II: moment historique pour les Belges
>septembre 2013


La jeunesse belge se mobilise elle aussi par Facebook
>février 2011


Jacques Rogge réélu sans opposition à la tête du CIO
>octobre 2009


L'Europe aux urnes, les électeurs évitent le rendez-vous
>septembre 2009


L'UE se prépare au prochain sommet du G20
>mars 2009


Crise politique en Belgique : Le roi Albert II refuse la démission de Leterme
>septembre 2008


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016