Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

5 October 2008

Élections canadiennes 2008 : la rencontre des chefs politiques


Joanie Martin-Guay
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

October
2018
Légalisation du cannabis au Canada

October
2015
Élection au Canada du Parti libéral de Justin Trudeau

May
2011
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

October
2008
Ouverture du douzième Sommet de la Francophonie

October
2008
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

January
2006
Élection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2004
Élection au Canada du Parti libéral de Paul Martin

November
2000
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

September
1999
Ouverture du huitième Sommet de la Francophonie

June
1997
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

October
1995
Tenue d'un référendum sur la souveraineté du Québec

October
1993
Élection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

October
1992
Tenue d'un référendum au Canada sur l'entente de Charlottetown

June
1990
Échec de l'accord constitutionnel du lac Meech au Canada

November
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

November
1988
Réélection au Canada du Parti progressiste-conservateur de Brian Mulroney

September
1987
Ouverture du deuxième Sommet de la Francophonie

Le premier débat des chefs au Canada se déroule le 9 juin 1968, en présence des quatre leaders politiques de l'époque : Pierre Elliott Trudeau du Parti libéral, Réal Caouette du Parti créditiste, Robert Stanfield du Parti progressite-conservateur et Tommy Douglas du Parti néo-démocrate (1).

Quarante ans plus tard, le débat des chefs en français attire plus de 1,6 millions de téléspectateurs (2). Le débat adopte pour la première fois cette année une nouvelle formule, alors que les chefs de partis politiques sont assis autour d'une table.

Les sujets débattus lors de la soirée

Huit sujets ont été abordés lors du débat des chefs de 2008 : l'économie, la consommation, l'environnement, le leadership et la gouvernance, la criminalité, la culture et l'identité nationale, la santé ainsi que le Canada dans le monde.

L'économie a été le premier et le plus détaillé des sujets débattus lors de cette soirée. Le débat sur ce thème a duré quarante minutes sur les deux heures allouées à l'ensemble de la joute oratoire. Le discours d'ouverture et de fermeture avait été supprimé dans le but de récupérer le plus de temps possible pour parler de l'économie du pays. La situation économique actuelle, ainsi que la crise financière qui perdure aux États-Unis, justifie ce changement de dernière minute.

Le premier ministre Stephen Harper, qui est aussi le chef du Parti conservateur, a été le premier à prendre la parole sur le sujet. En premier lieu, il a fait une dissociation entre l'économie canadienne et américaine. Il a aussi affirmé que les bases de l'économie canadienne sont solides, que le pays enregistre des surplus et qu'il continue à créer de l'emploi (2).

Pour sa part, Stéphane Dion, le chef du Parti libéral, a attaqué Stephen Harper sur sa gestion de l'économie du pays, lorsqu'il a affirmé que «le Canada a eu la pire performance cette année de tous les pays du G8(3).» De son côté, Gilles Duceppe, le chef du Bloc québécois, a pointé du doigt le laisser-faire de Harper et a ajouté que l'on «doit arrêter de dire que tout va bien» (4) sur le plan économique au Canada. De plus, il a comparé l'inactivité de Harper dans ce dossier à celle de George W. Bush aux États-Unis.

Sur le sujet de l'environnement, Élizabeth May, le chef du Parti vert, a été la première à s'exprimer. Elle a qualifié le plan de Stephen Harper, celui de baisser les gaz à effet de serre de 20% d'ici à 2020, de mensonger et de frauduleux. Après une courte dispute sur les termes de ce plan, Stéphane Dion a ajouté : «On perd notre temps à discuter du faux plan de M. Harper. Ce qu'il faut, c'est remplacer M. Harper. On a honte du Canada avec M. Harper(5).»

Ensuite, la question posée aux politiciens sur le sujet du leadership et de la gouvernance a contribué à une réflexion intéressante. En effet, les chefs ont eux à s'interroger sur la responsabilité des leaders politiques, sur les campagnes négatives qui sont de plus en plus présentes au Canada, et sur les conséquences de ce genre de campagne sur les électeurs.

La question sur la criminalité a été apportée dans le débat par une professeure qui était présente lors de la tuerie du 13 septembre 2006 au collège Dawson, à Montréal (6). Sa question était de savoir si les armes semi-automatiques seraient prohibées au Canada. L'ensemble des chefs de partis politiques, mis à part Stephen Harper, étaient d'accord pour dire que les armes de poing devraient être rendues illégales.

Ce débat des chefs a été suivi par un autre débat, cette fois en anglais, le lendemain. S'ils n'ont pas fait de gagnant, les analystes s'entendent généralement pour dire qu'ils ont été très éprouvants pour le premier ministre Harper qui a été la cible de la plupart des attaques. Les élections fédérales canadiennes auront lieu le 14 octobre 2008.


Références:

1. Bilan du siècle. 9 juin 1968 : Présentation du premier débat télévisé entre chefs politiques fédéraux [En Ligne], http://bilan.usherbrooke.ca/bilan/pages/evenements... (page consultée le 5 octobre 2008).

2. Chris Wattie Reuter Agence. «1,6 million de personne ont écouté le débat», Le Devoir, 3 octobre 2008, p. A5.

3. Radio-Canada. Élections Canada 2008 [En Ligne], http://elections.radio-canada.ca/elections/federal... (page consultée le 5 octobre 2008).

4. DELLAVANCE, Joël-Denis et TOUPIN, Gilles. « À quatre contre Stephen Harper », La Presse, le 2 octobre 2008, p. A2.

5. Ibid.

6. MYLES, Brian et BOURGAULT-CÔTÉ, Guillaume. « Terreur au centre-ville », Le Devoir, 14 septembre 2006, p. A1.

Dernière modification: 2008-10-13 16:30:19

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016