19 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

5 octobre 2008

Un État kurde : un rêve possible ou une fantaisie ?


Julien Durand Burgoyne
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

septembre
2017
Tenue d’un référendum sur l’indépendance du Kurdistan irakien

juillet
2017
Annonce par le gouvernement irakien de la libération de Mossoul

juillet
2016
Attentats terroristes à Bagdad, en Irak

juin
2014
Proclamation d'un califat par l'État islamique en Irak et au Levant

décembre
2006
Exécution de l'ex-président irakien Saddam Hussein

janvier
2005
Tenue d'élections législatives en Irak

mars
2003
Début d'une offensive militaire d'envergure en Irak

janvier
1991
Début d'une intervention militaire au Koweït

août
1990
Invasion du Koweït par l'Irak

août
1988
Entrée en vigueur d'un cessez-le-feu mettant fin à la guerre entre l'Iran et l'Irak

mars
1988
Utilisation d'armes chimiques en Irak contre les Kurdes

septembre
1980
Début de la guerre Iran-Irak

juillet
1979
Accession de Saddam Hussein à la présidence de l'Irak

octobre
1973
Début du premier «choc pétrolier»

juillet
1968
Coup d'État dirigé par le général Ahmed Hassan al-Bakr en Irak

août
1967
Ouverture d'un sommet des pays arabes à Khartoum

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

juin
1961
Proclamation d'indépendance du Koweït

septembre
1960
Création de l'Organisation des pays producteurs de pétrole

Durant cette période de supposée Pax Americana, la région du Moyen-Orient est bel et bien embrasée. En effet, on y observe plusieurs phénomènes qui ont des répercussions internationales, en plus d'avoir des effets directs sur la région. On pourrait parler de la guerre en Iraq, des tumultes causés par l'Iran, des problèmes politiques du Liban, et bien plus.

Avec la récente déclaration d'indépendance du Kosovo, on parle beaucoup du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. Or, la région du Moyen-Orient a deux peuples qui désireraient bien, eux aussi, obtenir leur indépendance. Il s'agit bien sûr des Palestiniens et des Kurdes. Bien que la question palestinienne soit très intéressante, nous nous attarderons ici à analyser la situation des Kurdes.

Est-il possible d'envisager la création d'une entité étatique kurde? Selon nous, la situation actuelle au Moyen-Orient ne permet pas la création d'un pays pour les Kurdes; cependant il y aurait d'autres options. Pour notre part, nous croyons que l'autonomie kurde serait la solution la plus probable.

Ethnicité spécifique

Pour bien cerner la problématique kurde, il faut comprendre ce qu'est un Kurde. Les Kurdes constituent une ethnie sans représentation étatique, d'environ 30 millions de personnes, vivant depuis des siècles dans le Kurdistan. Cette région est divisée entre l'Iraq, l'Iran, la Syrie et la Turquie. Les Kurdes constituent la très forte majorité des habitants du Kurdistan, mais ils sont une minorité dans chacun des pays qui se le partagent. Bien qu'ils soient de confession musulmane (de rite sunnite), ils ne sont pas arabophones, mais d'origine aryenne, et parlent le kurde. Pour ce qui est de l'écriture, les Kurdes de Géorgie et d'Arménie écrivent leur langue en alphabet cyrillique, ceux de Turquie en alphabet latin, ceux d'Irak, d'Iran et de Syrie en alphabet arabe ou arabo-persan. L'identité nationale commune est un facteur d'unité pour les Kurdes, bien que la religion soit tout aussi importante, car la très grande majorité des Kurdes sont des musulmans sunnites(1).

On observe donc que les Kurdes ne sont ni des Arabes, ni des Juifs, ni des Africains. Ils constituent une ethnie complètement différente. Cette spécificité est importante, car les Kurdes ne s'associent pas avec la population des pays sur lesquels ils sont répartis. Ce qui, du même coup, augmente leur désir d'obtenir leur indépendance.

Le vécu kurde

Maintenant qu'il est clair que les Kurdes se différencient dans la région par leur ethnicité, il est primordial de regarder brièvement leur histoire. Ce peuple a toujours habité la région que l'on appelle Kurdistan. Son histoire est parsemée de périodes prospères et de périodes d'assimilation par des puissances extérieures. La situation actuelle du peuple kurde commence avec le démantèlement de l'Empire ottoman, à la suite de la Première Guerre mondiale. Car sous l'Empire ottoman, et avant cela, le peuple kurde fut pour la plus grande partie de son histoire un peuple indépendant, autonome. Le traité de Lausanne a scellé la division des Kurdes entre la Turquie, la Syrie, l'Irak et l'Iran. Depuis ce temps, toute tentative de création d'une région kurde autonome fut écrasée par ces pays. Il y a eu des tentatives dans les années 20 en Azerbaïdjan et en Iran, mais ces expériences furent très négatives pour les Kurdes(2).

Il est donc important de retenir que, pour la très grande partie de son existence, la population kurde s'est auto dirigée, et que le fait d'être répartie sur différentes entités étatiques est relativement nouveau pour elle.

Acteurs impliqués

Les acteurs dans le problème kurde sont les Kurdes eux-mêmes, la Turquie, l'Iran, l'Iraq et la Syrie. Les États-Unis font aussi partie des acteurs, grâce à leur présence en Iraq. Il serait intéressant de regarder la situation du peuple kurde dans chacun des pays où il se retrouve. Il est important de mentionner que le Kurdistan est une région pétrolifère, donc aucun des États ne souhaite voir cette partie de son territoire lui glisser des mains au profit d'un État kurde.

En Iran, la population kurde n'est pas imposante, seulement un maigre 11%. Cette faiblesse empêche les Kurdes de s'établir en Iran comme un groupe incontournable, ainsi l'Iran ne reconnaît aucunement l'existence du peuple kurde et maintient une forte répression, particulièrement sous le présent régime influencé par les puissants Ayatollahs(3).

En Syrie, il est difficile d'avoir des informations précises sur les Kurdes, car le régime est très fermé. On sait cependant que la Syrie ne reconnaît pas l'existence du peuple kurde. D'ailleurs, le peuple kurde est en si petit nombre en Syrie qu'il ne revendique pas une autonomie accrue ou bien son indépendance(4).

En Turquie, la situation du peuple kurde a tendance à s'améliorer avec le désir du gouvernement turc d'accéder à l'Union européenne. Cependant, la Turquie est le pays qui tente de contrôler et qui effectue le plus de répression sur sa population kurde. Il faut noter que la Turquie est le pays qui abrite la majorité des Kurdes. Elle perçoit donc le nationalisme kurde comme une menace à sa souveraineté(5).

En Iraq, la situation est meilleure pour les Kurdes. Sous le régime de Saddam Hussein, ceux-ci furent victimes de répression, mais c'est en Iraq que les Kurdes ont eu le plus d'autonomie depuis la chute de l'Empire ottoman. Depuis l'invasion américaine, leur situation s'améliore de plus en plus dans ce pays(6).

En somme, la situation du peuple kurde est celle d'un peuple fortement enclavé avec peu de moyens et de capacité d'action. Le pétrole du Kurdistan accentue cette réalité dans la mesure où l'or noir permet aux pays concernés, au nom de la souveraineté étatique et énergétique, de gouverner les Kurdes avec une poigne de fer. Le fait que les Kurdes ont des disparités linguistiques, combiné aux multiples réalités de ce peuple, rend difficile de penser que la création d'un État kurde soit possible, du moins à court terme. Cependant, on peut prendre l'exemple des Kurdes en Iraq. En ce sens, une autonomie accrue pour les kurdes semble plus probable et faisable qu'une indépendance totale.




Références:

1. Kurdistan, Université Laval, http://www.tlfq.ulaval.ca/AXL/asie/kurdistan.htm (consultée le 7 octobre 2008)

2. Kurdish Studies, An International Journal The Kurdish Library, Vol. 5, Numbers 1-2 Spring-Fall 1992, tiré de The Greater Toronto Kurdish House, http://www.kurdishhouse.org/Eng/Eng_Kurd_Kurdistan.htm. (consultée le 7 octobre 2008)

3. Washington Post, Who are the Kurds?, http://www.washingtonpost.com/wp-srv/inatl/daily/f... (consultée le 7 octobre 2008)

4. Ibid.

5. Ibid.

6. ADLIG Berévan, Le Kurdistan irakien, Hérodote 2007- 1 (no 124), http://www.cairn.info/resume_p.php?ID_ARTICLE=HER_124_0155. (consultée le 7 octobre 2008)

Dernière modification: 2008-10-10 08:37:24

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Irak : la population en manque de services publics se révolte contre les corrompus
>février 2019


Les forces irakiennes reprennent Mossoul : la fin de l'État islamique ?
>octobre 2017


Il y a 10 ans : le cirque du procès de Saddam Hussein
>novembre 2016


L'EI et Al Qaïda : l'ère du terrorisme à deux visages
>mars 2015


Jalal Talabani : fin d'une présidence respectée
>octobre 2014


La légalité de la guerre contre l'État islamique au coeur des débats à l'ONU
>septembre 2014


Le premier ministre irakien Nouri Al-Maliki sort gagnant des élections provinciales
>février 2009


L'Irak démocratique et libre... d'occupation
>février 2009


Un État kurde : un rêve possible ou une fantaisie ?
>octobre 2008


Les Kurdes : entre l'espoir et la crainte
>novembre 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016