Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

18 January 2009

De l'ombre sur l'assermentation d'Obama


Tommy Desfossés
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Bien que Barack Obama ait été élu président des États-Unis le 4 novembre 2008, celui-ci n'entrera en fonction que le 20 janvier. Il s'agit d'une particularité du système américain qui favorise une entrée en fonction un peu plus facile pour le nouveau président, tout en lui donnant le temps de choisir les collaborateurs qui travailleront avec lui. L'assermentation est une cérémonie au cours de laquelle le président élu prête serment et présente son entourage politique.

Fait marquant, M. Obama a choisi pour présider le rituel religieux qui accompagne l'assermentation un personnage généralement bien connu des Américains, Rick Warren. Cependant, Warren alimente la controverse, en grande partie à cause de ses positions souvent qualifiées par les analystes et journalistes d'ultraconservatrices.

Rick Warren : un choix mitigé

Warren, originaire de la ville de San José, dans l'État de la Californie, aux États-Unis(1), n'en est certes pas à sa première apparition sous les « spotlights » médiatiques. Né en 1954, Warren a déjà mérité l'honneur d'être nommé l'un des 25 meilleurs leaders d'Amérique par le U.S. News and World report (2). Il est aussi le fondateur d'une des cinq plus grandes églises américaines. Son église de confession baptiste est située dans la communauté de Lake Forest en Californie(3). Nous pouvons ajouter à son curriculum les métiers de conférencier, écrivain de « best-sellers », ambassadeur de son église et ministre du culte. Il a aussi été élu l'un des leaders mondiaux ayant le plus compté en 2004 et a été nommé comme l'une des 100 personnes les plus influentes au monde par la revue Times.

Mais pourquoi Obama a-t-il nommé un pasteur baptiste bien connu pour être pro-vie, opposé à l'homosexualité et généralement très conservateur dans ses directives, pour prononcer une prière lors de son investiture? Bien que l'entourage de M. Obama soit très peu bavard sur le sujet, on peut quand même tirer quelques conclusions. Certains auteurs affirment entre autres que le « forum civil », un évènement organisé en Californie le 16 août 2008 par Warren, a été déterminant dans la victoire du président élu(4). En effet, il s'agit d'une fenêtre intéressante pour tout candidat qui recherche une visibilité auprès de la droite religieuse américaine que de côtoyer un personnage qui y est influent. Donc, la théorie la plus répandue et qui semble la plus plausible, est d'affirmer que le but de l'invitation de Warren est de courtiser les millions d'Américains de la droite religieuse(5), peut-être déçus de la défaite de John McCain, le candidat républicain à la présidentielle de 2008. En fait, le seul indice qu'Obama nous laisse nous vient d'une réponse aux médias à qui il a affirmé : « «Il est important pour le pays de s'unir même si nous avons des désaccords sur certaines questions sociales»(6).

Rick Warren : Les contestations

Évidemment, les groupes s'opposant à cette nomination sont nombreux. Nous pouvons entre autres nommer les groupes qui défendent les droits des homosexuels. Warren a, entre autres, qualifié la relation gaie « d'équivalent moral du mariage entre frères et soeurs »(7). Ces groupes affirment que le choix qu'a fait Obama est un recul pour les homosexuels américains. Probablement pour réaffirmer son appui aux homosexuels, Obama a tout de même demandé à M. Gene Robinson, un évêque anglican ouvertement homosexuel, de lancer les cérémonies d'ouverture pour son investiture(8).

Nous pouvons aussi mentionner le désaccord des groupes pour l'avortement, car M. Warren s'est affirmé contre l'avortement dans son dernier livre, The purpose driven life (9), en qualifiant celui-ci d'holocauste. Le pasteur milite aussi pour de nombreux groupes pro-vie.

Nous pouvons dire que l'investiture d'Obama fait couler beaucoup d'encre. Sans compter les critiques qui proviennent aussi de l'intérieur du Parti démocrate où, comme dans tous les autres cas, on lui reproche de s'éloigner de son électorat et des idées qu'il a avancées pendant sa campagne. Évidemment, celui-ci prépare un peu son chemin pour la prochaine élection. Mais il est aussi permis de croire en un réel intérêt de sa part pour l'union des Américains. Dans ce cas, peut-être que la nomination de Rick Warren était nécessaire.




Références:

1. Rick Warren website, « About Rick Warren », Mis à jour: non-disponible, [En ligne], http://www.rickwarren.com/about.html, (page consultée le 14 janvier 2009)

2. U.S News and World report, America's best leader, 31 octobre 2005

3. CLOUD, John, People who mattered: Rick Warren, Time magazine, 17 décembre 2008

4. FOURNIER, Deacon Keith, ?At the Saddleback Forum, Senator McCain and Pastor Warren took the Gold?, 17 août 2008, [En ligne], http://www.catholic.org/politics/story.php?id=28928&page=1, Page consulté le 14 janvier

5. Peter Steinfels, « Le vrai poids de la droite religieuse », Ceras - revue Projet n°279, Mars 2004. URL : http://www.ceras-projet.com/index.php?id=1456. (page consultée le 14 janvier 2009)

6. ARMELLE, Vincent, « Le très influent pasteur Rick Warren », Le Figaro, 15 janvier 2009.

7. MULARD, Claudine, « Rick Warren, l'invité de Barack Obama qui provoque la colère des gays américains », Le Monde, édition du 20-12-08

8. AFP, Investiture d'Obama: un évêque homosexuel va lancer la festivité, [En ligne], http://www.france24.com/fr/20090113-investiture-do... (page consultée le 14 janvier 2009)

9. WARREN, Rick, « The Purpose driven life, Zondervan, USA, 2007, 336p.

Dernière modification: 2009-01-23 08:33:41

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016