Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

12 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

20 November 2005

La course à la chefferie du Parti Québécois se termine


Ludovic Blais
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

October
2018
Légalisation du cannabis au Canada

October
2015
Élection au Canada du Parti libéral de Justin Trudeau

May
2011
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

October
2008
Ouverture du douzième Sommet de la Francophonie

October
2008
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

January
2006
Élection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2004
Élection au Canada du Parti libéral de Paul Martin

November
2000
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

September
1999
Ouverture du huitième Sommet de la Francophonie

June
1997
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

October
1995
Tenue d'un référendum sur la souveraineté du Québec

October
1993
Élection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

October
1992
Tenue d'un référendum au Canada sur l'entente de Charlottetown

June
1990
Échec de l'accord constitutionnel du lac Meech au Canada

November
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

November
1988
Réélection au Canada du Parti progressiste-conservateur de Brian Mulroney

September
1987
Ouverture du deuxième Sommet de la Francophonie

C'est ce mardi 15 novembre que se terminait la course à la direction du Parti Québécois (PQ). Des huit candidats en lice, André Boisclair était le favori pour remporté le poste de chef de parti. Monsieur Boisclair revenait d'une année d'études à Harvard où il étudiait dans un programme pour jeune leader politique.

C'est ce dernier qui a remporté la course, avec 53,7% des votes, devant Pauline Marois, avec 30,5% des votes (1). Cette victoire apparût pour plusieurs militants péquistes comme incontestable et totale, faisant ainsi taire plusieurs critiques qui lui reprochent sa consommation de cocaïne alors qu'il était ministre sous Lucien Bouchard de 1996 à 2001. En effet, M. Boisclair a reconnu pendant la course à la chefferie, avoir consommé de la cocaïne alors qu'il était ministre de l'Environnement. Il s'est cependant toujours défendu d'avoir eu des problèmes de dépendance, admettant n'avoir jamais été un consommateur régulier.

Bien des attaques attendent à cet égard M. André Boisclair. En effet, certains ministres libéraux provinciaux n'ont pas tardé à attaquer le nouveau chef péquiste. Le ministre du Développement économique, Claude Béchard, lui reprochait de ne pas avoir l'autorité morale pour devenir premier ministre, en faisant référence à sa consommation passée de cocaïne. Ce à quoi M. Boisclair a répondu que la population l'avait appuyé tout au long de la course et qu'elle comprenait que cela ne l'avait pas affecté dans sa tâche de ministre (2). Ce qui a fait dire à plusieurs que M. Boisclair pourrait être à nouveau interrogé sur sa consommation lors de la prochaine campagne électorale au Québec. À un autre niveau, on peut aussi penser à l'attaque du ministre fédéral M. Pierre Pettigrew, qui déclarait au lendemain de la course, que les cinq ex premier ministres péquistes étaient des «loosers», et que M. Boisclair n'était qu'un autre looser. ce qui a déclenché une vive réaction de la part de ce dernier et de plusieurs personnalités associées au mouvement souverainiste (3).

Il y a aussi plusieurs défis qui attendent M. Boisclair. On a qu'à penser aux élections fédérales qui auront vraisemblablement lieu d'ici le mois de mars 2006. M. Boisclair et le PQ auront alors beaucoup à faire afin d'aider Gilles Duceppe et le Bloc Québécois (BQ) -parti indépendantiste québécois sur la scène fédérale- à remporter le plus de sièges possibles au Québec.

On peut également penser que M. Boisclair devra parcourir la province afin de reprendre contact avec son parti et ses membres pour les prochaines élections provinciales qui auront lieu au plus tard dans 2 ans et demi. M. Boisclair a à cette fin refusé la circonscription offerte par le premier ministre du Québec, M. Jean Charest. Celui-ci, comme le chef de l'Action Démocratique du Québec M. Mario Dumont, lui proposait de ne pas présenter de candidat de son parti dans la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques aux élections complémentaires de ce printemps, afin de presser son entrée à l'Assemblée nationale (4).

Enfin, dans l'éventualité d'une victoire du PQ aux prochaines élections provinciales, M. Boisclair devra organiser un référendum sur la souveraineté et mener les troupes indépendantistes vers une victoire. Ce qui fait dire que les prochaines élections fédérales, ainsi que les prochaines élections provinciales au Québec, seront décisives afin de gagner un éventuel troisième référendum sur la souveraineté.

Donc, beaucoup de travail attend le jeune chef péquiste. Il continuera sans doute à essuyer de nombreuses attaques de la part de ses adversaires, et peut-être aussi, comme la course à la chefferie l'a prouvé, de la part de gens à l'intérieur de son propre parti.




Références:

(1) Robert DUTRISAC, « Boisclair au premier tour », Le Devoir, mercredi 16 novembre 2005.

(2) PC, «Attaques à son endroit: André Boisclair n'a pas l'intention de répliquer», La Presse Canadienne, 2005.

(3) PC, « Le PQ déplore le manque de respect du ministre Pierre Pettigrew, hier », La Presse Canadienne, Actualités nationales, jeudi 17 novembre 2005.

(4) PC, « L'arrivée d'André Boisclair à la barre du PQ n'impressionne pas Mario Dumont », La Presse Canadienne, Actualités nationales, jeudi 17 novembre 2005.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016