Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

20 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

7 décembre 2008

Décès d'Alexis II : la Russie perd son patriarche


Emmanuel Choquette
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

mars
2018
Réélection de Vladimir Poutine à la présidence de la Russie

septembre
2016
Réélection en Russie du parti Russie unie

octobre
2015
Attentat contre un avion de la compagnie russe Metrojet

janvier
2015
Chute importante du prix du baril de pétrole

juillet
2014
Écrasement d'un avion de la Malaysia Airline au-dessus du territoire ukrainien

mars
2014
Tenue d'un référendum en Crimée

février
2014
Ouverture des Jeux olympiques d'hiver à Sotchi, en Russie

mars
2012
Élection de Vladimir Poutine à la présidence de la Russie

décembre
2011
Réélection du parti Russie unie en Russie

avril
2010
Signature du traité Nouveau départ (New Start) entre les États-Unis et la Russie

mars
2008
Élection de Dmitri Medvedev à la présidence de la Russie

décembre
2007
Élection en Russie du parti Russie unie de Vladimir Poutine

juin
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

septembre
2004
Dénouement d'une prise d'otages dans une école de Beslan, en Russie

mars
2004
Élection de Vladimir Poutine à la présidence de la Russie

décembre
2003
Élection du parti Russie unie en Russie

décembre
1999
Annonce de la démission du président russe Boris Eltsine

Le 5 décembre 2008, le chef de l'Église orthodoxe russe, Alexis II, est mort dans sa résidence de Peredelkino, près de Moscou, à l'âge de 79 ans. Élu patriarche en 1990 et bénéficiant de l'appui de l'ancien président et actuel premier ministre, Vladimir Poutine, il est le principal instigateur « du retour de la religion orthodoxe dans la vie publique russe après 70 ans d'athéisme (1). » La réunification, sous le règne d'Alexis II, des deux Églises orthodoxes russes, celle de la de Russie et celle de l'étranger, constitue par ailleurs un symbole de la réconciliation nationale (2).

De simple homme d'Église à patriarche

Alexis II est né Alexis Mikhaïlovich en 1929, à Tallin, capitale de l'Estonie (3). À l'instar de son père, il devient prêtre en 1949 et est promu évêque en 1961 (4). Il travaille alors pour le département des relations extérieures du patriarcat de Moscou (5). Nommé archevêque, en 1964, il occupe également le poste d'intendant du patriarcat de Moscou jusqu'en 1986 (6). Puis, le 7 juin 1990, près d'un an et demi avant la chute de l'empire soviétique, il devient le 15e patriarche de l'Église orthodoxe et le premier à être « librement élu » en URSS (7).

Son histoire demeure indissociable de celle de la Russie : empreinte d'un passé communiste dominé par la violence et les exactions. En ce sens, Alexis II fait figure de véritable survivant. De fait, sous le régime soviétique, particulièrement celui de Joseph Staline, l'Église orthodoxe de Russie est constamment persécutée. Le quotidien français Le Figaro souligne qu' « [e]ntre la révolution d'Octobre et la Seconde Guerre mondiale, [une] entreprise d'annihilation planifiée s'est soldée par la disparition de 600 évêques, de 40 000 prêtres, de 120 000 moines et moniales ainsi que par la destruction de 75 000 lieux de culte [...]. (8) »

La Russie salue « un grand citoyen »

Sous son règne, Alexis II procède à la création de plusieurs diocèses. Il fonde également plus de 100 établissements religieux et entreprend la construction et la rénovation de milliers d'églises, dont la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou, principal sanctuaire du pays (9). C'est d'ailleurs en ce lieu qu'il officie « à toutes les grandes liturgies [...] en présence souvent des dirigeants du pays » (10).

Sa principale réalisation demeure toutefois la réunification des deux Églises orthodoxes russes, le 21 mai 2007 (11). Cette réconciliation, « souhaitée et mise en oeuvre par Vladimir Poutine », visait à réunir l'Église de Moscou et celle de l'Occident, profondément divisées depuis la proclamation de loyauté, en 1927, de l'Église orthodoxe russe de Moscou au régime soviétique (12).

L'annonce du décès d'Alexis II sème la consternation au sein de l'élite politique russe. L'actuel président, Dmitri Medvedev, estime que « [l]a mort du patriarche est un grand malheur » (13). Il affirme qu'Alexis II « [...] n'était pas seulement une personnalité religieuse éminente, un vrai leader spirituel. C'était aussi un grand citoyen de Russie, dont le destin reflète les plus grandes épreuves du 20e siècle qui a constitué un tournant pour notre pays [...] » (14). L'ancien chef du Kremlin, Vladimir Poutine, qualifie pour sa part le départ d'Alexis II d' « événement tragique » pour la Russie (15). Par ailleurs, le quotidien français Le Parisien rapporte en ces termes la réaction du dernier dirigeant de l'Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev : « Je suis bouleversé, j'ai du mal à trouver des mots. J'éprouvais un immense respect à son égard » (16).

Au Vatican, le pape Benoît XVI tient également à rendre un ultime hommage à Alexis II en soulignant « les efforts du défunt patriarche pour la renaissance de l'Église après la dure répression idéologique qui a causé le martyre de tant de témoins de la foi chrétienne » (17). L'arrivée du successeur de Jean-Paul II à Rome avait permis un rapprochement entre l'Église orthodoxe russe et l'Église catholique romaine. Soulignant le combat d'Alexis II pour la défense des valeurs humaines, Benoît XVI se dit convaincu que l'engagement du patriarche « portera ses fruits pour la paix et un vrai progrès humain, social et spirituel » (18).




Références:

(1) Courrier International. « Russie : Mort du patriarche Alexis II », [En ligne], 5 décembre 2008, http://www.courrierinternational.com/article.asp?o... page consultée le 5 décembre 2008.

(2) Loc. cit.

(3) LE PARISIEN. « Russie : Le patriarche Alexis II est mort », AFP [En ligne], 5 décembre 2008 http://www.leparisien.fr/international/russie-le-p... page consultée le 5 décembre 2008.

(4) Le Figaro. « Le patriarche Alexis II, unique repère d'une Russie déboussolée », [En ligne], http://www.lefigaro.fr/debats/20071002.FIG000000... page consultée le 5 décembre 2008.

(5) Courrier International. op. cit.

(6) Loc. cit.

(7) Loc. cit.

(8) Le Figaro. op. cit.

(9) RIA NOVOSTI. « Le patriarche de l'Église orthodoxe russe est décédé à Moscou », [En ligne], 5 décembre 2008, http://fr.rian.ru/society/20081205/118708761.html, page consultée le 5 décembre 2008.

(10) LE PARISIEN.op. cit.

(11) Courrier International. op. cit.

(12) Op. cit.

(13) LE PARISIEN. op. cit.

(14) Loc. cit.

(15) Loc. cit.

(16) Loc. cit.

(17) RIA NOVOSTI. op. cit.

(18) Loc. cit.

Dernière modification: 2008-12-12 09:31:04

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

La Russie en quête d'influence au Moyen-Orient
>novembre 2018


Bilan du Mondial 2018 : les Bleus ne sont pas les seuls gagnants
>octobre 2018


Sommet à Helsinki : Poutine plait, Trump moins
>octobre 2018


L'Union économique eurasienne sous le spectre de la Russie
>septembre 2018


Énergie marémotrice en Russie : révolution dans la production d'électricité?
>mars 2018


Ksenia Sobchak : opposante ou stratégie politique?
>février 2018


La mer Baltique : la nouvelle zone de manoeuvres militaires russo-chinoises
>janvier 2018


L'Europe à la rencontre des Russes
>septembre 2017


La réticence russe face à la COP 21
>mars 2017


Quand les traditions conservatrices l'emportent en Russie
>février 2017


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016