Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

19 October 2008

Les femmes des États-Unis : un rôle dans l'élection présidentielle


Keven Drolet
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

November
2018
Élections de mi-mandat aux États-Unis

July
2018
Rencontre à Helsinki entre le président des États-Unis, Donald Trump, et le président russe Vladimir Poutine

June
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

March
2018
Intensification d’une guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine

December
2017
Annonce du président américain Donald Trump sur Jérusalem

September
2017
Ouragans sur les Caraïbes

August
2017
Déferlement des ouragans Harvey et Irma sur le sud des États-Unis

January
2017
Adoption d’un décret exécutif sur l’immigration aux États-Unis

January
2017
Assermentation de Donald Trump à la présidence des États-Unis

November
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

September
2016
Apparition de l'ouragan Matthew

June
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

March
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

January
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

October
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

December
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

November
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

September
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

November
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

En pleine campagne électorale aux États-Unis, il semble que les femmes fassent l'objet de convoitise puisqu'elles forment une part importante de l'électorat. Chacun des deux partis ont à leur bord une candidate d'influence qui est un atout majeur à l'obtention de cette portion de l'électorat.

Clinton contre Palin

Du côté des démocrates, on retrouve la candidate défaite à l'investiture du parti, soit Hillary Clinton. Battue par son collègue et opposant, Barack Obama, elle s'est ralliée à celui-ci et pourrait apporter beaucoup lors de l'élection du 4 novembre 2008. Pour ce qui est du Parti républicain, c'est à titre de candidate à la vice-présidence qu'ils ont choisi de présenter une femme, Sarah Palin, actuelle gouverneur de l'Alaska. C'est donc par ces deux femmes politiques que se traduit le combat pour le ralliement des électrices envers leur parti respectif et chacune d'elles peut faire la différence, d'autant plus que 60.1% des femmes ont voté en 2004 contre 56.3% des hommes [1].

Bref retour en 2004

Afin de bien comprendre le poids politique que les femmes américaines représentent, il est impératif de jeter un coup d'oeil à cette portion de l'électorat lors de l'élection présidentielle de 2004, tout en nous attardant sur l'orientation de leur vote en général. Une première tendance à souligner est certainement l'intérêt marqué des femmes envers les politiques humanitaires et les programmes sociaux. C'est ce qui explique que John Kerry, candidat démocrate en 2004, obtenait un vote féminin largement supérieur dans tous les sondages [2].

De plus, d'autres indicatifs sont déterminants dans le choix des Américaines. Par exemple, les politiques économiques rejoignent davantage les femmes seules, qu'elles soient divorcées, séparées ou veuves, puisque leur situation financière est souvent plus précaire. Il existe aussi un écart en ce qui concerne le niveau d'éducation et on remarque que les promesses d'avantages financiers pour la classe moyenne et les personnes à l'emploi ont amené les femmes éduquées à voter majoritairement pour le Parti démocrate également en 2004. Bref, courtiser l'électorat féminin était absolument nécessaire puisque les femmes représentaient environ 60% des électeurs indécis avant l'élection [3].

Le défi de Barack Obama

Entrons maintenant dans le vif du sujet en décortiquant le rôle d'Hillary Clinton au sein du Parti démocrate et les avantages ou inconvénients qu'elle apporte à l'organisation et son candidat à la présidence, Barack Obama. En fait, il est difficile de déterminer si effectivement Mme Clinton peut faire une différence en ce qui concerne l'obtention de votes féminins pour les démocrates. Lors de la course à l'investiture du parti, les sondages présentaient déjà les femmes comme étant divisées entre elle et son rival. Celle-ci avait le soutien des femmes âgées et des femmes mariées, tandis que M. Obama se voyait appuyé par les jeunes et les célibataires [4].

Le vrai défi pour le candidat démocrate sera donc de rallier les partisanes de Mme Clinton qui sont tout de même une part substantielle de l'électorat américain. D'un autre coté, il faut souligner qu'historiquement, les femmes n'ont pas nécessairement tendance à voter pour une candidate plus que pour un candidat [5]. Or, Mme Clinton a mené une lutte à l'investiture au cours de laquelle elle n'a pas tenu un discours spécifiquement à l'endroit des femmes. Son appui à l'équipe Obama-Biden pourrait ne pas influencer significativement le choix des électrices le 4 novembre prochain [6].

Sarah Palin: choix judicieux ou risqué?

Chez les républicains, c'est l'équipe McCain-Palin qui soulève l'attention. Le choix de la gouverneure de l'Alaska, Sarah Palin, pour convier le poste de vice-présidente des États-Unis a certainement pour but de rallier au Parti républicain les Américaines inscrites sur la liste électorale [7]. Ce que l'on appelle aujourd'hui « l'effet Palin » semblait bien fonctionner en septembre dernier. Selon les sondages, le candidat républicain à la présidence, John McCain, se retrouvait à ce moment près d'une égalité dans les intentions de vote chez les femmes, puisque seulement 2% l'éloignait de M. Obama comparativement à 11% en juillet 2008 [8].

Or, un vent contraire balaye aujourd'hui les républicains si l'on considère que les plus récents sondages montraient des chiffres allant jusqu'à 62% du vote féminin en faveur de Barack Obama [9]. On attribue cette chute aux positions de Mme Palin concernant « l'avortement, la liberté de paroles, le contrôle des armes, la séparation de l'Église et de l'État et même...les ours polaires [10] », positions qui étaient encore méconnues de la population à son arrivé sur la scène nationale.

Un vote à ne pas prendre à la légère

Enfin, il faut croire que le vote des femmes sera très déterminant lors de l'élection du 4 novembre prochain et que les stratégies de «courtisanerie» continueront d'être déployées de part et d'autre pour gagner les faveurs de cette portion de l'électorat. Tous les scénarios sont encore possibles étant donné la fluctuation des résultats des sondages.

De plus, d'autres statistiques viennent brouiller davantage les cartes. En effet, les femmes américaines croient à 44% que les États-Unis ne sont pas prêts à élire une femme au bureau ovale [11]. C'est ce genre de résultat qui laisse les analystes sur leur appétit en attendant avec impatience le jour du scrutin pour savoir qu'elle aura réellement été l'effet des électrices et des candidates.




Références:

[1] COJEAN, Annick, Présidentielle 2008 : ce que veulent les femmes, 14 octobre 2008, lemonde.fr, http://www.lemonde.fr/elections-americaines/articl... consulté le 20 octobre 2008.

[2] U.S. Department of State, Election 2004 – The women's vote, 28 octobre 2004, http://fpc.state.gov/fpc/39258.htm, consulté le 19 octobre 2008.

[3] loc.cit.

[4] LEGRAND, Constance, L'électorat féminin divisé…, 2 juin 2008, Auféminin.ca, http://www.aufeminin.com/mag/societe/d3210/x18547.html, consulté le 19 octobre 2008.

[5] CONWAY, Kellyanne, Women voters in the United States, U.S. Department of State, http://usinfo.state.gov/journals/itdhr/1007/ijde/conway.htm, consulté le 19 octobre 2008.

[6] LEGRAND, Constance, op.cit.

[7] KIELY, Kathy et WOLF, Richard, Experts: Palin chosen for women's vote, 30 août 2008, USA Today, http://www.usatoday.com/news/politics/election2008... consulté le 19 octobre 2008.

[8] SCHWAB, Nikki, Pollster: Palin put women in play for McCain, 22 septembre 2008, U.S.News, http://www.usnews.com/articles/news/campaign-2008/... consulté le 19 octobre 2008.

[9] COJEAN, Annick, op.cit.

[10] loc.cit.

[11] CONWAY, Kellyanne, op.cit

Dernière modification: 2008-11-03 11:24:09

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016