14 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

12 octobre 2009

La « Corée du Nucléaire »


Samuel Labrecque
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juin
2018
Tenue d’un sommet entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un

avril
2018
Sommet entre les leaders de la Corée du Sud et de la Corée du Nord

juillet
2017
Lancement d’un missile nord-coréen qui serait capable d’atteindre les États-Unis

décembre
2011
Décès du leader nord-coréen Kim Jong-il

février
2007
Entente sur un éventuel démantèlement du programme nucléaire nord-coréen

octobre
2006
Premier essai nucléaire en Corée du Nord

juin
2000
Tenue d'une rencontre historique entre les chefs d'État des deux Corées

juillet
1994
Décès du président nord-coréen Kim Il-sung

juin
1950
Déclenchement de la guerre de Corée

Le 6 octobre 2009, la Corée du Nord s'est dite prête à reprendre les pourparlers sur le démantèlement de son programme nucléaire (1). Cette volte-face coïncide avec la volonté réitérée des membres de l'Organisation des Nations unies (ONU) de dénucléariser la planète en septembre 2009. De plus, Kim Jong-il, dictateur de la Corée du Nord, exige des discussions directes avec les États-Unis dont le Président Barack Obama se veut un leader dans le dossier du démantèlement nucléaire mondial. Ce dernier vient de recevoir le prix Nobel de la paix, notamment pour son approche multilatérale et ouverte au monde dans les dossiers critiques (2). De toute évidence, cette conjoncture politique ouvre la porte à la Corée du Nord afin qu'elle puisse une fois de plus entrer dans l'engrenage des négociations.

Une histoire qui se répète

Kim Jong-il a toujours utilisé des méthodes avilissantes aux yeux du reste du monde afin d'obtenir ce qu'il voulait. Ce dictateur, qui selon ce qu'on sait, a des goûts de luxe et posséderait près de 20 000 films d'Hollywood, est conscient qu'il a besoin de négocier avec les Américains pour, entre autres choses, satisfaire son avarice(3). En effet, les États-Unis avaient proposé un embargo sur les livraisons de produits de luxe à la Corée du Nord en 2006 (4). Mais un an avant ce retour officiel aux négociations, en 2008, la Corée du Nord s'était retirée des discussions multilatérales qui impliquaient la Russie, la Chine, les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud. Préalablement, l'État coréen s'était engagé à démanteler son principal complexe d'exploitation de plutonium sous la supervision de l'Agence internationale de l'énergie atomique. Finalement, la Corée du Nord avait changé d'idée et a expulsé les inspecteurs de l'ONU afin de relancer son programme initial(5).

La stratégie risque d'être la même en 2009 puisque quatre jours après avoir annoncé le souhait de reprendre des négociations multilatérales, la Corée du Nord a testé deux missiles à courte portée selon ce qu'affirme une agence de presse sud-coréenne (6). Cette action n'ébranle toutefois pas la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton: « Notre objectif demeure le même. Nous avons l'intention de contribuer à une dénucléarisation de la péninsule nord-coréenne (7)». De fait, la Corée du Nord a subi plusieurs sanctions au cours de l'année qui risquent de la contraindre à respecter ses engagements.

Le contexte n'est plus le même

Par ailleurs, le contexte actuel a changé et est maintenant propice à la reprise de négociations. En effet, dans les années antérieures, les autorités nord-coréennes blâmaient les États-Unis de les pousser à amplifier leur défense militaire. Elles soulignaient la présence des 28 000 soldats postés à la frontière des deux Corées qui représentent, selon eux, un affront majeur et perpétuel (8). De plus, la Corée du Nord était nommée dans « l'axe du mal » par l'administration de l'ancien président George W. Bush. Ce concept d'« axe du mal » légitimait de potentielles frappes préventives des États-Unis contre la Corée du Nord puisque celle-ci représentait une menace concrète.

En 2009, ce n'est plus une réalité et l'ère Obama pourrait porter ses fruits si l'approche du Président américain garde son axe. Or, c'est la Chine, principale alliée de la Corée du Nord, qui vient remettre le sujet des négociations sur la table. La nouvelle est survenue à la suite d'une visite en Corée du Nord du Premier Ministre chinois, Wen Jiabao, qui fut marquée par l'engagement conditionnel du leader nord-coréen Kim Jong-il à reprendre les négociations sur le nucléaire (9).

La Corée du Nord, appauvrie à la suite de nombreuses sanctions imposées à son égard, gagnerait énormément à s'ouvrir au reste du monde. Mais l'État nord-coréen semble jouer la carte de la menace une fois de plus pour augmenter son poids dans la balance contre les États-Unis. Selon Cho Min, analyste à l'Institut national coréen de l'unification, les deux pays ont donc intérêt à dialoguer: la Corée du Nord, démunie, a besoin de sortir de son statut d'État paria, et Washington veut s'assurer qu'elle ne vend pas d'armements nucléaires à des pays tiers comme la Birmanie(10).




Références:

(1)L'EXPRESS, « La Corée du Nord rouvre un dialogue sur le nucléaire », Publié le 06.10.09, http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/la-cor... (Consulté le 10.10.09)

(2)EURONEWS, « Prix Nobel de la paix, pourquoi Obama? », Publié le 09.10.09, http://fr.euronews.net/2009/10/09/prix-nobel-de-la... (Consulté le 10.10.09)

(3)BBC NEWS, « Profile : Kim Jong-il », http://news.bbc.co.uk/2/hi/asia-pacific/1907197.stm, (Consultée le 10.10.09)

(4)SIMON, Marie, « Sanctions contre la Corée du Nord », L'Expres, Publié le 10.10.06 http://www.lexpress.fr/actualite/monde/sanctions-c... (Consulté le 16.10.09)

(5)L'EXPRESS, op.cit

(6)L'EXPRESS, « La Corée du Nord a testé deux missiles de courte portée », Publié le 12.10.09, http://www.lexpress.fr/actualites/2/la-coree-du-no... (Consulté le 12.10.09)

(7)Loc.cit.

(8)L'EXPRESS, op.cit

(9)AUJOURD'HUI LA CHINE, « Le Premier ministre chinois quitte la Corée du Nord », Publié le 06.10.09 http://www.aujourdhuilachine.com/informations-chin... (Consulté le 12.10.09)

(10)L'EXPRESS, op.cit

Dernière modification: 2009-10-19 09:30:58

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Les camps de travail en Corée du Nord : un avenir douteux pour l'amélioration des droits humains
>janvier 2019


Les problèmes économiques de la Corée du Nord : une affaire d'attitude
>janvier 2017


Le contexte nébuleux de la famine en Corée du Nord
>octobre 2015


Corée du Nord : des pratiques comparables à celles des nazis, selon les Nations unies
>mars 2014


Nouvel essai nucléaire inquiétant par la Corée du Nord
>février 2013


Spéculations galopantes sur la succession du dirigeant nord-coréen
>octobre 2010


Nucléaire: la Corée du Nord négocie et persiste à tester ses missiles
>octobre 2009


La « Corée du Nucléaire »
>octobre 2009


Hyundai, un géant en expansion
>octobre 2009


« Élections » en Corée du Nord : un simulacre de « démocratie »
>février 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019