19 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

14 septembre 2009

Rafael Correa : premier président équatorien réélu depuis 30 ans


Christine Devault
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

avril
2016
Tremblement de terre en Équateur

novembre
1986
Fondation de la Confédération des nations indigènes de l'Équateur

mai
1981
Décès du président de l’Équateur, Jaime Roldos Aguilera

août
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

avril
1979
Élection de Jaime Roldos Aguilera à la présidence de l'Équateur

février
1972
Renversement du gouvernement de Jose Maria Velasco Ibarra en Équateur

mai
1969
Création du Pacte andin

juin
1968
Élections en Équateur

novembre
1961
Chute du gouvernement de José Maria Velasco Ibarra en Équateur

février
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

décembre
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

juin
1948
Élection de Galo Plaza Lasso à la présidence de l'Équateur

mars
1948
Création de l'Organisation des États américains

Le 26 avril 2009, les électeurs équatoriens ont réitéré leur confiance au président socialiste sortant, Rafael Correa, élu avec 51,92 % des voix. Il s'agit d'une élection historique, qui octroie pour la première fois en trente ans une victoire au premier tour (1). De plus, Correa est le premier président à être réélu depuis le retour de la démocratie en Équateur en 1979 (2).

Le principal opposant, le nationaliste de gauche Lucio Gutierrez, suit loin derrière avec 27,88 % des voix (3). L'ancien président du pays a fortement contesté la victoire de Correa et exigé un deuxième tour à l'élection présidentielle (4). Quant au milliardaire et populiste Alvaro Noboa, il arrive troisième avec un résultat de 11,66 %. Les autres candidats en lice ont tous obtenu moins de 5 % des votes, dont 4,43 % pour la socialiste de centre gauche Martha Roldos (5).

Une minorité à la Chambre

Le même jour se tenaient aussi les élections législatives en Équateur. Il s'agit d'une première confrontation populaire pour le Partia altiva i soberania (PAIS), le mouvement politique de Rafael Correa. L'obtention d'un statut minoritaire, avec 60 sièges sur 124 pour ce parti, vient confirmer les prévisions qui avaient cours (6).

La tendance générale, vu la grande popularité du président socialiste, plaçait le PAIS grand vainqueur des législatives. L'obtention de la majorité absolue des sièges à la Chambre des représentants demeurait cependant improbable du fait de la participation de nombreux mouvements politiques aux législatives, susceptible de fragmenter les votes (7).

Un défi de taille pour le président

Devenu populaire grâce à ses grandes mesures en faveur des plus défavorisés comme la baisse du prix de l'électricité et l'augmentation des allocations aux femmes monoparentales, le président devra certainement freiner son élan en raison de la crise économique mondiale (8).

L'économie équatorienne repose majoritairement sur trois éléments : le pétrole, l'exportation de matières premières et l'argent envoyé par les émigrés. L'effondrement du prix du pétrole, la diminution des importations de la part des pays industriels et l'augmentation du chômage un peu partout dans le monde donnent donc un coup dur à l'économie du pays. Alors que les fonds pour les mesures sociales provenaient en grande partie de la flambée des prix pétroliers des dernières années, la latitude du président Correa en matière d'investissements risque d'être moindre dans le contexte économique actuel (9).

Le défi est de taille pour le favori du moment. D'autant plus que l'Équateur pourrait fort bien avoir besoin du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale pour traverser la crise, deux organisations internationales fortement décriées par le président Correa (10). La façon dont ce dernier gérera la situation économique pourrait fortement jouer sur son taux de popularité dans les années à venir.

Rafael Correa est reconnu pour avoir apporté une stabilité politique au pays, alors que se succédaient sept présidents entre 1996 et 2007 (11). La nouvelle Constitution, adoptée par référendum en septembre 2008, donne un mandat de quatre ans renouvelable au président. Avec une population dont plus du tiers vit sous le seuil de la pauvreté, rien n'est moins sûr qu'une réélection en 2013 s'il ne s'avère pas à la hauteur du défi qui s'impose à lui (12).




Références:

(1) LATINREPORTERS. «Équateur : la réélection du président Correa consolide la gauche radical en Amérique latine», publié le 27.04.09. http://www.latinreporters.com/equateurp... consulté le 14.09.09.

(2) DELCAS, Marie. «sans titre», Le Monde, 28 avril 2009, p. 6.

(3) ÉLECTIONS POLITIQUES. http://www.election-politique.com/Pays.php?page=di... consulté le 14.09.09.

(4) AGENCE FRANCE-PRESSE. «Présidentielle en Équateur : l'opposant Gutierrez exige un second tour», publié le 28.04.09. http://www.france24.com/fr/20090428-pre... consulté le 14.09.09.

(5) ÉLECTIONS POLITIQUES. Op. cit.

(6) Loc. cit.

(7) LACUISSE, Marie-Esther. «Équateur : les élections du renouveau?», SciencesPo – Observatoire politique de l'Amérique latine et des Caraïbes, publié le 10.06.09. http://www.opalc.org/index.php?option=c... consulté le 14.09.09.

(8) LATINREPORTERS. Op. cit.

(9) DELCAS, Marie. «sans titre», Le Monde, 25 avril 2009, p. 7.

(10) LATINREPORTERS. Op. cit.

(11) AGENCE FRANCE-PRESSE. «Correa réélu», Le Devoir, 27 avril 2009, p. B1.

(12) Loc. cit.

Dernière modification: 2009-09-21 09:51:01

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Montée de violence en Équateur : la liberté de presse parmi les victimes
>septembre 2018


Élection présidentielle équatorienne sans Correa
>janvier 2017


Un président au goût de la majorité équatorienne
>avril 2013


Chevron rejette le verdict de culpabilité
>février 2011


Tentative de coup d'État en Équateur
>octobre 2010


Rafael Correa : premier président équatorien réélu depuis 30 ans
>septembre 2009


Le gouvernement équatorien souhaite l'expulsion d'Odebrecht
>septembre 2008


Crise en Amérique du Sud
>mars 2008


La droite équatorienne se soulève et dit non à Correa
>février 2008


V pour victoire : Correa et le « socialisme du 21e siècle »
>octobre 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016