23 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

14 septembre 2009

Décès d'un emblème de la démocratie aux Philippines


Jonathan Allard
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mai
2016
Élection de Rodrigo Duterte à la présidence des Philippines

novembre
2013
Passage du typhon Haiyan sur les Philippines

octobre
2011
Atteinte du cap des 7 milliards d'habitants sur la Terre

janvier
2001
Départ du président philippin Joseph Estrada

novembre
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

février
1987
Adoption par référendum d'une nouvelle Constitution aux Philippines

février
1986
Assermentation de Corazon Aquino à la présidence des Philippines

juillet
1979
Ouverture d'une conférence internationale sur les réfugiés de la mer en Asie du Sud-Est

septembre
1972
Promulgation de la loi martiale aux Philippines

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

novembre
1965
Élection de Ferdinand Marcos à la présidence des Philippines

septembre
1963
Proclamation de l'indépendance de la Malaisie

mars
1957
Décès du président philippin Ramon Magsaysay

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

septembre
1954
Création de l'Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est

L'ex-présidente philippine Corazon Aquino est décédée à l'âge de 76 ans, le 31 juillet 2009 à Manille, des suites d'un arrêt cardio-respiratoire. Celle que les Philippins surnommaient « Tatie Cory » combattait un cancer du colon qui avait été diagnostiqué il y a plus d'un an(1).

La première femme à la tête d'un État d'Asie

C'est en 1983 que Corazon Aquino apparaît sur la scène politique philippine. Son mari, Benigno Aquino, est à ce moment la principale figure d'opposition à la dictature du président Ferdinand Marcos. Cependant, le 21 août 1983, Benigno Aquino est assassiné à l'aéroport de Manille, où il posait le pied après trois années d'exil aux États-Unis(2). Corazon Aquino prend alors le relais d'un mouvement populaire désormais investit d'une « vigueur sans précédent »(3).

Trois ans plus tard, face aux pressions grandissantes contre son régime, le président Marcos initie un scrutin présidentiel qui se tient le 7 février 1986(4). De son côté, pressée par une pétition longue d'un million de signataires(5), Corazon Aquino, bien qu'hésitante, décide de se lancer dans la joute électorale(6). Elle accède au pouvoir le 25 février 1986, après plusieurs jours de révolte pacifique contre la victoire électorale entachée de fraudes du président Marcos. Elle devient ainsi la première femme à la tête de cet État et la première femme dans toute l'Asie à se voir confier les responsabilités de chef d'État(7). Du même coup, elle met fin au régime de Marcos qui, bien que porté au pouvoir démocratiquement en 1965, s'était maintenu à la tête de l'État philippin pendant plus de vingt ans en abrogeant la Constitution et en établissant la loi martiale(8).

Corazon Aquino est présidente de 1986 à 1992(9). De ses principaux faits d'armes, on retiendra qu'elle a réussi à rétablir l'indépendance judiciaire et à réintroduire une Constitution démocratique, approuvée à 77% par référendum en 1987. Cette nouvelle Constitution limite entre autres la durée de l'exercice du pouvoir par le chef de l'État à un mandat de six ans, non-renouvelable(10). Mme. Aquino a également su résister à plus de sept tentatives de coup d'État en six ans, symbole des turbulences politiques auxquelles son leadership a dû faire face. D'un autre côté, on dira de ses réformes sociales et économiques qu'elles ont laissé « un goût d'inachevé »(11).

Corazon Aquino a continué de mener des combats politiques au-delà de sa présidence. En 1997, elle mène un mouvement de protestation qui milite afin d'empêcher son successeur, le général Fidel Ramos, duquel elle avait reçu l'appui en 1986, d'amender la Constitution pour autoriser plus d'un mandat présidentiel. En 2001, elle milite pour le renversement de Joseph Estrada, qu'on accuse alors de corruption et de mauvaise gestion. Toutefois, elle a qualifié ce dernier geste d' « erreur » lors d'excuses publiques qu'elle a tenues en décembre 2008(12).

« Le symbole du pouvoir du peuple »

Corazon Aquino reçoit le prix Nobel de la paix en 1986. La même année, elle est consacrée « femme de l'année » par le magazine Time. Ce même magazine dira d'elle qu' « elle est le symbole du pouvoir du peuple et une inspiration pour ceux à travers le monde qui combattent la tyrannie »(13). Aujourd'hui encore, elle est vue comme l' « héroïne de la révolution » philippine de 1986(14) et comme une instigatrice importante du mouvement de révoltes populaires qui a bouleversé le monde à peu près au même moment, particulièrement en Europe de l'Est(15).

Animée d'une « volonté de fer », on dit également de Corazon Aquino qu'avant de faire le saut en politique elle était plutôt « pieuse, timide et apparemment dépourvue d'ambition »(16). En tant que chef d'État, bien qu'elle ait été « honnête et décente », elle aurait aussi été « indécise, naïve et peu pourvue en instinct politique ». En bout de ligne, ce sont sa ténacité et son courage qui lui ont valu l'admiration de la population philippine(17).

À l'annonce de sa mort, l'actuelle présidente philippine, Gloria Macapagal Arroyo, a qualifié Corazon Aquino de « trésor national ». L'ex-président Joseph Estrada l'a quant à lui qualifiée de mère pour la nation philippine. À l'Ouest, aux États-Unis, la secrétaire d'État Hillary Clinton a tenu à souligner la « force tranquille » de cette femme ainsi que « son engagement inébranlable pour la justice et la liberté »(18).




Références:

(1) HRANJSKI, Hrvoje, « Décès de l'ancienne présidente philippine Corazon Aquino », Associated Press, [en ligne], 1er août 2009, http://www.cyberpresse.ca/international/asie-ocean... page consultée le 12 septembre 2009.

(2) Libération.fr, « L'ex-présidente philippine Corazon Aquino est décédée », [en ligne], 1er août 2009, http://www.liberation.fr/monde/0101583167-l-ex-pre... page consultée le 12 septembre 2009.

(3) BÉLANGER, Josée, « Vingtième anniversaire de la ‘‘Révolution de février'' aux Philippines », Perspective Monde, [en ligne], 19 février 2006, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... page consultée le 12 septembre 2009.

(4) Loc. cit.

(5) The Economist, « Corazon Aquino », [en ligne], 6 août 2009, http://www.economist.com/obituary/displaystory.cfm... page consultée le 12 septembre 2009.

(6) France 24, « L'ex-présidente Corazon Aquino est décédée à l'âge de 76 ans », [en ligne], 1er août 2009, http://www.france24.com/fr/20090801-ancienne-presi... page consultée le 12 septembre 2009.

(7) Libération.fr, op. cit.

(8) BÉLANGER, Josée, op. cit.

(9) France 24, op. cit.

(10) Perspective Monde, « 2 février 1987 – Adoption d'une nouvelle Constitution aux Philippines », [en ligne], http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... page consultée le 12 septembre 2009.

(11) HRANJSKI, Hrvoje, op. cit.

(12) France 24, op. cit.

(13) The Daily Tribune, « Corazon Aquino: From housewife to RP President », [en ligne], 2 août 2009, http://www.tribune.net.ph/headlines/20090802hed4.html, page consultée le 12 septembre 2009.

(14) France 24, op. cit.

(15) HRANJSKI, Hrvoje, op. cit.

(16) The Economist, op. cit.

(17) France 24, op. cit.

(18) HRANJSKI, Hrvoje, op. cit.

Dernière modification: 2009-09-21 08:56:31

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'échec « caché » du référendum philippin
>février 2019


Rencontre entre Xi Jinping et Rodrigo Duterte : la renaissance des relations sino-philippines
>février 2019


Duterte réussit à écarter une autre adversaire aux Philippines
>septembre 2018


Philippines : lutter contre la drogue ou contre les droits humains?
>octobre 2017


Philippines : la lutte controversée de Duterte contre la drogue
>février 2017


L'économie des Philippines : une pente ascendante en 2015
>janvier 2016


Philippines : le début d'une ère nouvelle
>septembre 2014


Une paix possible entre le gouvernement philippin et le MILF ?
>octobre 2011


Décès d'un emblème de la démocratie aux Philippines
>septembre 2009


Libération d'un ex-président philippin condamné à perpétuité
>novembre 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019