9 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

14 septembre 2009

Enlèvement de diplomates canadiens au Niger : une succursale d'Al-Qaïda tenue responsable


Éric-Alexandre Verret
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
2010
Renversement du président Mamadou Tandja au Niger

novembre
1999
Élection de Mamadou Tandja à la présidence du Niger

janvier
1996
Renversement du président Mahamane Ousmane au Niger

mars
1993
Élection de Mahamane Ousmane à la présidence du Niger

novembre
1987
Décès du président nigérien Senyi Kountché

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

avril
1974
Renversement du président Hamani Diori au Niger


1974
Famine au Sahel

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

Le 22 avril 2009, deux diplomates canadiens envoyés au Niger ont recouvert leur liberté après avoir été détenus en otage pendant plus de quatre mois par la cellule connue sous l'appellation d'Al-Qaïda au pays du Maghreb islamique (AQMI) (1). Robert Fowler et Louis Guay agissaient sous l'égide de l'Organisation des Nations unies (ONU) afin d'analyser la mise en place d'un éventuel accord de paix entre le gouvernement Nigérien et des rebelles touaregs localisés dans le nord du pays (2).

L'enlèvement s'est produit après que les diplomates eurent visité une mine d'or appartenant à des intérêts canadiens et nigériens (3). À ce moment, ils furent interceptés par des hommes armés membres de l'organisation AQMI (4). Le diplomate Robert Fowler a d'ailleurs affirmé à la suite de sa libération que quelqu'un l'aurait vendu et que « ce pourrait être le gouvernement du Niger ou un sympathisant d'Al-Qaïda travaillant pour un bureau des Nations unies en Afrique ou à New York » (5).

Les circonstances entourant la libération des diplomates sont demeurées nébuleuses. Alec Castonguay, journaliste au quotidien Le Devoir, souligne que « La raison de leur libération n'était pas claire. En février, Al-Qaïda avait exigé la libération de prisonniers en échange des deux diplomates. Le groupe AQMI a aussi régulièrement demandé des rançons contre la libération des otages » (6). Cependant, le premier ministre canadien Stephen Harper a maintenu que la négociation avait été la seule option utilisée dans le processus de libération, écartant ainsi la possibilité qu'un versement de rançon ou un échange de prisonniers aient été effectués (7).

Al-Qaïda une fois de plus à l'avant-scène

Basée en Algérie, la filiale d'Al-Qaïda au Maghreb (AQMI) fut d'abord connue sous le nom de Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), organisation créée en 1998 ayant pour but de transformer l'Algérie en État islamiste (8). Ainsi, le groupe s'opposa vivement au régime algérien et serait parvenu à faire « avorter le processus de réconciliation nationale inauguré par la charte adoptée en septembre 2005, à laquelle il s'est montré d'emblée hostile » (9), comme le souligne Mathieu Guidère du Monde diplomatique. Pour arriver à ses fins, le GSPC privilégie donc les actions terroristes. D'ailleurs, selon Guidère, le groupe aurait perpétré « entre le 1er janvier et le 30 septembre 2006, une centaine d'opérations, presque toujours meurtrières, dans diverses régions du pays » (10). Les enlèvements et assassinats sont des moyens privilégiés par l'organisation rebaptisée en 2006 sous le nom d'Al-Qaïda au pays du Maghreb islamique (11).

Le rattachement sous la bannière d'Al-Qaïda s'est opéré pour des raisons notamment idéologiques, les préceptes de l'organisation étant décrits par le chef du GSPC comme conformes « au Coran et à la tradition du Prophète » (12). Le groupe s'est peu à peu internationalisé et son action s'est vite étendue aux pays limitrophes, dont le Niger voisin (13). L'enlèvement des diplomates constituait cependant la première frappe d'AQMI dans cet État frontalier de l'Algérie, laissant présumer que l'action de l'organisation n'en est qu'à ses balbutiements dans ce pays (14).




Références:

1) CASTONGUAY, Alec, « Les deux diplomates libérés », Le Devoir, publié le 23.04.09, http://www.ledevoir.com/2009/04/23/247024.html (page consultée le 14 septembre 2009)

2) RADIO-CANADA, « Fowler convaincu d'avoir été trahi », publié le 09.09.09, http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2009... (page consultée le 14 septembre 2009)

3) CASTONGUAY, op.cit, http://www.ledevoir.com/2009/04/23/247024.html

4) RADIO-CANADA, op.cit.

5) OBERLÉ, Thierry, « Un ex-otage d'al-Qaida met en cause le Niger et l'ONU », Le Figaro, publié le 09.09.09,http://www.lefigaro.fr/international/2009... (page consultée le 14 septembre 2009)

6) CASTONGUAY, op.cit.

7) RADIO-CANADA, « Guay et Fowler libérés », publié le 22.04.09, http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... (page consultée le 14 septembre 2009)

8) PERSPECTIVE MONDE, « Création du Groupe salafiste pour la Prédication et le Combat en Algérie », http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... (page consultée le 14 septembre 2009)

9) GUIDÈRE, Mathieu, « Une filiale algérienne pour Al-Qaida », Le Monde diplomatique, novembre 2006, http://www.monde-diplomatique.fr/2006/11/GUIDERE/14167 (page consultée le 14 septembre 2009)

10) Loc.cit.

11) BOUZEBOUDJEN, Kamel, « La succursale maghrébine d'Al-Qaïda », Radio-Canada, publié le 17.12.07, http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International... (page consultée le 14 septembre 2009)

12) GUIDÈRE, op.cit.

13) GUIDÈRE, op.cit.

14) AGENCE FRANCE-PRESSE, « Al Qaïda libère au Mali quatre Occidentaux enlevés au Niger », publié le 22.04.09, http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM... (page consultée le 17 septembre 2009)

Dernière modification: 2009-09-21 09:02:16

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Niger : une base de drones américains dévoilée
>septembre 2019


Le Niger : carrefour migratoire vers le nord
>septembre 2019


Macron au Niger : assurer le support militaire français au Sahel
>février 2018


Niger : entre croissance démographique et pauvreté
>septembre 2017


Une première vraie transition démocratique pour le Niger ?
>janvier 2016


Afrique : le roi de la jungle menacé
>novembre 2015


Niger : le taux de fécondité élevé compromet le niveau de vie de la population
>mars 2015


Le Niger a faim !
>octobre 2010


Un référendum à saveur de coup d'État au Niger
>septembre 2009


Enlèvement de diplomates canadiens au Niger : une succursale d'Al-Qaïda tenue responsable
>septembre 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019