15 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

14 septembre 2009

Le voyage africain d'Hillary Clinton


Andréanne Gagné
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
2008
Signature d'un accord de paix au Kenya

décembre
2002
Élection de Mwai Kibaki à la présidence du Kenya

juillet
1985
Ouverture d'une conférence internationale sur les femmes à Nairobi

août
1978
Décès du président kényan Jomo Kenyatta

octobre
1969
Interdiction du Kenya People's Union par le président Jomo Kenyatta

décembre
1963
Proclamation de l'indépendance du Kenya

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

octobre
1952
Proclamation de l'état d'urgence au Kenya à la suite de la révolte des Mau-Mau

Hillary Clinton, secrétaire d'État des États-Unis, a fait récemment une visite sur le continent africain. En effet, Mme Clinton a entrepris ce voyage du 5 au 15 août 2009. Elle était accompagnée du secrétaire à l'Agriculture Tom Vilsack, du représentant au Commerce extérieur Ron Kirk et du sous-secrétaire aux Affaires africaines Jonnie Carson. Ce voyage fait suite à la visite du président américain Barack Obama au Ghana en juillet 2009. Il vient soutenir les discours de ce dernier concernant l'aide des États-Unis aux pays d'Afrique.

Bilan de la tournée africaine

Hillary Clinton a commencé son voyage au Kenya. Elle participa à la huitième réunion de l'African Growth Opportunity Act (AGOA), une loi spéciale qui a été votée en 2000 par l'administration de Bill Clinton, et qui est destinée à favoriser l'exportation détaxée de certains produits africains vers les États-Unis(1). Elle permet entre autres d'améliorer le pourcentage d'importation et d'exportation avec les pays africains. Cet accord est, en fait, un moyen pour les pays les plus pauvres du continent africain d'exporter des produits hors-taxes vers les États-Unis. Il est important d'ajouter que depuis que cet accord a été créé, les échanges ont augmenté de plus de 13% pour atteindre plus de 80 milliards de dollars(2).

De plus, Mme Clinton a fait un discours lors de la cérémonie d'ouverture de la conférence de l'AGOA, participa à plusieurs réunions avec des hauts responsables kenyans et s'est entretenue dans un institut de recherche de très grande importance, sur les questions relatives à la sous-alimentation et à l'agriculture. À Nairobi, au Kenya, Mme Clinton s'est entretenue avec le président Mwai Kibaki et le Premier ministre Raila Odinga. Pour terminer, elle a rencontré le président du gouvernement fédéral de transition de la Somalie, Cheikh Charif Ahmed, avec qui elle a discuté du terrorisme et de la piraterie causés par des groupes islamiques.

Par la suite, Mme. Clinton a poursuivi son voyage dans plusieurs pays africains tels que l'Afrique du Sud, l'Angola, la République démocratique du Congo, le Nigeria, le Liberia et le Cap-Vert. La secrétaire d'État y souligna le fait que l'Afrique est un continent doté de plusieurs ressources et richesses, mais qu'il y a aussi une partie du travail qui revient à la population africaine, soit la responsabilité de prendre en charge les problèmes et à aider les États-Unis à les résoudre. Elle mit l'accent sur le fait que les États-Unis étaient prêts à établir des partenariats avec les différents États, avec le secteur privé, les organisations non-gouvernementales et les Africains pour créer des sociétés dans lesquelles tout le monde sera traité de la même façon.

Les objectifs des Américains

Lors de ce voyage, les États-Unis avaient plusieurs préoccupations face au continent africain. Ils voulaient faire en sorte que l'Afrique oublie les déboires de la présidence de George W. Bush et de ses promesses, et qu'elle voit à quel point les États-Unis sont prêts à l'aider, non seulement pour exploiter les ressources minières et énergétiques, mais aussi concernant l'agriculture, les crises, les préventions, les droits humains ainsi que la situation humanitaire qui est, dans plusieurs villes, très préoccupante.

Cela dit, Mme Clinton quitte l'Afrique avec confiance : « Je quitte l'Afrique encore plus stimulée par ce qui nous attend. (3)» Rappelons qu'à chaque étape de sa tournée, Hillary Clinton a suggéré aux Africains de prendre leur destinée en main et d'arrêter d'attendre après l'aide des autres pays. Comme mentionné précédemment, les États-Unis sont prêts à aider les Africains, mais Mme. Clinton a clairement précisé qu'ils n'avaient pas de solution miracle pour résoudre les problèmes endémiques du continent.

Par contre, Mme Clinton est venue sans objectif financier à donner aux Africains. Elle a d'ailleurs, par le fait même, annoncé une hausse des fonds pour la lutte contre le sida en Angola et contre les viols en République démocratique du Congo. L'administration Obama prévoit un plan de 20 milliards de dollars provenant du groupe des huit nations les plus riches pour aider l'agriculture en Afrique et les Africains à s'attaquer eux-mêmes au problème de la malnutrition(4).

C'est donc sur une note positive que la secrétaire d'État des États-Unis quitte le continent Africain. Les pays africains espèrent de plus en plus que Barack Obama est l'homme qui va redonner un souffle à leur situation. Les messages lancés par Hillary Clinton ont été reçus comme un regain d'espoir et un signe de solidarité de la part des États-Unis d'Amérique.




Références:

(1) LEJEAL, Frédéric, «Hillary Clinton en tournée dans sept pays africains», Jeune Afrique, publié le 8 août 2009, http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090728... (page consultée le 11 septembre 2009).

(2) LEJEAL, Frédéric, « L'Afrique priorité des États- Unis», Jeune Afrique, publié le 8 août 2009, http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB200908... (page consultée le 11 septembre 2009).

(3) LEJEAL, Frédéric, « Bilan de la tournée africaine d'Hillary Clinton», Jeune Afrique, publié le 15 août 2009, http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20090815... (page consultée le 12 septembre 2009).

(4) Loc.cit

Dernière modification: 2009-11-23 09:10:48

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Visite importante du président kényan en Chine
>octobre 2019


Incertitude, violence et crise politique après l'élection kényane du 26 octobre 2017
>novembre 2017


Pouvoir centralisé et élection invalidée au Kenya
>septembre 2017


La CPI retire ses accusations envers le vice-président kenyan
>septembre 2016


Kenya : la «meilleure moins pire» économie
>janvier 2015


Coup dur pour la CPI : les accusations contre le président kenyan retirées
>janvier 2015


Région des Grands Lacs : un sommet pour la paix ?
>octobre 2013


Élections historiques au Kenya
>septembre 2013


La population du Kenya donne son appui à la nouvelle Constitution
>septembre 2010


Le voyage africain d'Hillary Clinton
>septembre 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019