21 mai 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

9 mars 2009

Élections en Iran le 12 juin 2009: Mehdi Karroubi, un dernier combat malgré une défaite probable


Michaël Demers
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

novembre
2017
Tremblement de terre dévastateur en Iran

mai
2017
Réélection en Iran du président Hassan Rohani

avril
2015
Entente préliminaire sur l'utilisation de l'énergie nucléaire en Iran

janvier
2015
Chute importante du prix du baril de pétrole

novembre
2013
Entente internationale intérimaire sur le développement du programme nucléaire iranien

juin
2013
Élection de Hassan Rohani à la présidence de l'Iran

juin
2009
Tenue d'une élection présidentielle en Iran

décembre
2003
Tremblement de terre en Iran

mai
1997
Élection de Mohammed Khatami à la présidence de l'Iran

juin
1990
Tremblement de terre en Iran

juin
1989
Décès de l’ayatollah Rouhollah Khomeiny en Iran

août
1988
Entrée en vigueur d'un cessez-le-feu mettant fin à la guerre entre l'Iran et l'Irak

mars
1988
Utilisation d'armes chimiques en Irak contre les Kurdes

novembre
1987
Publication du rapport d'une Commission d'enquête sur l'affaire Iran-Contra

août
1981
Assassinat du président et du premier ministre de l’Iran

septembre
1980
Début de la guerre Iran-Irak

novembre
1979
Occupation de l'ambassade des États-Unis à Téhéran

mars
1979
Début du deuxième « choc pétrolier »

février
1979
Retour d'exil de l'ayatollah Rouhollah Khomeiny

Les élections prévues pour le 12 juin 2009 en Iran promettent d'être tumultueuses. En effet, les attaques virulentes des deux candidats réformistes à l'endroit du président Mahmoud Ahmadinejad visent des domaines critiques que doit rétablir le prochain gouvernement. Un de ces candidats, Mehdi Karroubi, s'est lancé dans la campagne électorale dès le 12 octobre 2008 sous la bannière du National Confidence/Trust Party, un parti de la Coalition réformiste (1).

Karroubi: une carrière politique au sein des réformistes

Mehdi Karroubi a longtemps été impliqué dans la sphère politique iranienne. D'ailleurs, il fut membre fondateur du parti politique Militant Clerics Society dès 1988(2). Il fut ensuite nommé au poste de président du Parlement à deux reprises, de 1989 à 1992 et de 2000 à 2004(3). En 1992, Karroubi et ses associés réformistes ont été défaits en raison de l'élimination de nombreux candidats par le Conseil des Gardiens(4), figure de l'autorité suprême en Iran. Ce phénomène se répéta aux élections de 1997 alors que 2 000 candidats réformistes ont été éliminés(5). En 2004, il s'était retrouvé troisième favori des électeurs, derrière Akbar Hashemi Rafsanjani et le maire de Téhéran, le vainqueur des élections, Mahmoud Ahmadinejad.

Contrairement à son opposant réformiste Mohammad Khatami, Karroubi est davantage modéré et se veut fidèle au système islamique (6). Son opposition au Conseil des gardiens n'empêche pas son allégeance envers le Chef suprême, actuellement l'Ayatollah Ali Khomeini. En outre, Mehdi Karroubi se rattache fortement à l'Ayatollah Ruhollah Khomeini, père de la révolution iranienne de 1979(7). De plus, il critique l'aile réformiste radicale qu'il accuse de dériver du système islamique mis en place depuis 1979(8). Cette divergence au sein de la Coalition réformiste ne l'empêche pas d'avoir des valeurs semblables à celles de Khatami: il défend ardemment la société civile iranienne, la liberté de presse et d'opinion, et cherche à réchauffer les relations avec les États-Unis, notamment sur le dossier nucléaire(9).

Le processus électoral et le rôle du Conseil des Gardiens

Le processus électoral iranien est vertement critiqué en raison du rôle du Conseil des Gardiens. Avant le processus électoral, le Conseil des Gardiens évalue les candidats et filtre les «indésirables»(10). Cette élimination handicape principalement la Coalition face aux principlistes. Lors du tour d'élimination de 2008, 2 700 des 7 200 candidats ont été filtrés(11). Les 4 500 candidats restants luttent pour l'obtention d'un des 290 sièges(12).

De plus, le président ne peut se présenter qu'à deux mandats consécutifs après lesquels il doit se retirer pour la durée d'un mandat(13). Les élections au suffrage universel s'établissent sur deux tours si, lors du premier tour, aucun candidat n'a obtenu 50% des votes plus un(14). L'âge minimal pour voter est de 15 ans révolus(15).

Selon les autorités, 60% de la population aurait voté à l'occasion du premier tour, le 14 mars 2008. Toutefois, certains experts considèrent que ces chiffres sont gonflés(16). Le deuxième tour, prévu le 12 juin 2009, déterminera l'obtention des sièges vacants. Les votes provinciaux déterminent environ 20% des sièges, contre 33% pour Téhéran seule (17).

La victoire ne peut être au rendez-vous

Malgré son rôle important dans l'arène politique, Mehdi Karoubi est confronté à des adversaires de taille. Au sein de la Coalition des réformistes, il s'oppose à Mohammad Kathami qui fut président de 1997 à 2004(18). D'ailleurs, ce dernier avait obtenu 70% des votes aux élections de 1997 et 78% en 2001(19). La compétition se veut amicale entre les deux candidats, mais l'objectif demeure particulièrement difficile à atteindre(20). En effet, la candidature de deux figures influentes pour la Coalition divise les votes et pourrait affaiblir l'unité des réformistes contre l'Alliance conservatrice/principliste. C'est en partie pour cette raison que les réformistes avaient été défaits lors des élections de 2005, puisqu'ils présentaient plusieurs candidats à la tête de la Coalition(21). Certaines rumeurs mentionnent aussi que l'ex-président Kathami souhaiterait se rallier à l'ex-président Mir Hossein Mousavi afin de se retirer de la campagne(22). D'autres estiment que ces rumeurs ne sont pas fondées et que Khatami demeurera dans la course à la présidence, comme le présente Ali Akbar Olia, député et représentant de la Minority faction(23).

De son côté, l'Alliance encourageait fortement le président actuel, Mahmoud Ahmadinejad, à poser sa candidature pour les élections du 12 juin afin d'établir rapidement un plan d'action(24). Celle-ci fut officialisée le 23 février 2009(25). Plusieurs facteurs importants affaiblissent la candidature du président actuel. D'une part, les conservateurs tendent à se diviser en deux branches distinctes(26), affaiblissant Ahmadinejad. D'autre part, les critiques portent principalement sur l'économie fragilisée, notamment en raison d'un taux d'inflation s'élevant à 27% en 2008(27). L'arrivée au pouvoir de l'administration de Barak Obama laisse également planer la possibilité d'un réchauffement des relations entre Téhéran et Washington, ayant pour effet de diviser l'Alliance(28). Enfin, certains critiques soulignent l'affaiblissement au plan international de l'Iran sous le président Ahmadinejad. Son entêtement vis-à-vis l'hégémonie américaine et l'ingérence des institutions internationales, notamment les inspecteurs internationaux dans les centrales nucléaires iraniennes, ont terni l'image de ce pays influent du Moyen-Orient.

Enfin, les réformistes affirment eux-mêmes que 28% des sièges seront détenus par la Coalition contre 72% par les Principlistes. À 71 ans, Mehdi Karroubi convoite pour la dernière fois le poste de président de la République; dans 4 ans il aura 75 ans et ne pourra plus être éligible au poste(29).




Références:

(1) MEHR NEWS AGENCY, «Khatami's views have changed: MP», 19 février 2009, http://www.mehrnews.com/en/NewsDetail.aspx?NewsID=836658, consulté le 23 février 2009.

(2) NATION MASTER. «Mahdi Karrubi», mise à jour le 9 décembre, http://www.nationmaster.com/encyclopedia/Mahdi-Karrubi, consulté le 23 février 2009.

(3) Loc.cit.

(4) EHTESHAMI, Anoushiravan. «After Komeini», publié par Routledge, 1995, pp. 61 à 63.

(5) BBC NEWS. «Khatami justifies years in office», 3 mai 2004, http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/3681153.stm, consulté le 23 février 2009.

(6) DEUTSCH PRESSE-AGENTUR. «Mehdi Karroubi: Moderate cleric and Ahmadinejad challenger», 12 octobre 2008, http://www.monstersandcritics.com/news/middleeast/... consulté le 23 février 2009.

(7) AMERICAN IRANIAN COUNCIL, «AIC UPDATE», 13 mars 2005, volume 2, numéro 13, http://us-iran.org/pubs/aicupdate/03242005.html, consulté le 23 février 2009.

(8) DEUTSCH PRESSE-AGENTUR, Op.cit.

(9) MENASHRI, David, «Iran's parliamentary elections: The conservatives' mandate», Jewish United Fund, 26 mars 2008, http://www.juf.org/news/world.aspx?id=31642, consulté le 23 février 2009.

(10) Loc.cit.

(11) Loc.cit.

(12) MINISTRY OF FOREIGN AFFAIRS (Iran), http://www.mfa.gov.ir/cms/cms/algeria/fr/PoliticalPart/, consulté le 23 février 2009.

(13) Loc.cit.

(14) Loc.cit.

(15) MENASHRI, David, Op.cit.

(16) Loc.cit.

(17) MEHR NEWS, «Ex-MP hopes Ahmadinejad become candidate», 18 février 2009, http://www.mehrnews.com/en/NewsDetail.aspx?NewsID=836584, consulté le 23 février 2009.

(18) IRAN CHAMBER SOCIETY, «Seyed Mohammad Khatami», http://www.iranchamber.com/history/mkhatami/mohamm... consulté le 23 février 2009.

(19) MEHR NEWS, «I will compete with Khatami: Karroubi», 20 février 2009, http://www.mehrnews.com/en/NewsDetail.aspx?NewsID=837234, consulté le 23 février 2009.

(20) TEHRAN TIMES, «Karbaschi pushing for single reformist candidate: party official», 22 février 2009, http://www.tehrantimes.com/Index_view.asp?code=189785, consulté le 23 février 2009.

(21) MEHR NEWS AGENCY, «Khatami's views have changed: MP», Op.cit.

(22) MEHR NEWS AGENCY, «Khatami withdrawal is a rumor: ally», 18 février 2009, http://www.mehrnews.com/en/NewsDetail.aspx?NewsID=836606, consulté le 23 février 2009.

(23) MEHR NEWS AGENCY, «Ex-MP hopes Ahmadinejad become candidate», 18 février 2009, http://www.mehrnews.com/en/NewsDetail.aspx?NewsID=836584, consulté le 23 février 2009.

(24) XINHUA, «Adviser: Iran's Ahmadinejad to re-run for presidency», 24 février 2009, http://news.xinhuanet.com/english/2009-02/24/conte... consulté le 24 février 2009.

(25) MENASHRI, David, Op.cit.

(26) BLACK, Ian et JONES, Sam, «Khatami gives strongest hint yet of attempt to resume Iran's presidency», 4 février 2009, http://www.guardian.co.uk/world/2009/feb/04/iran-middleeast, consulté le 23 février 2009.

(27) HOSSEIN, Jaseb, «Leading Iran reformist to run in 2009 presidency vote», Portland Tribune, http://www.portlandtribune.com/us_world_news/story... consulté le 23 février 2009.

(28) MEHR NEWS, «Candidates should run a campaign based on Islamic ethics: cleric», 20 février 2009, http://www.mehrnews.com/en/NewsDetail.aspx?NewsID=837214, consulté le 23 février 2009.

(29) MINISTRY OF FOREIGN AFFAIRS, Op.cit.

Dernière modification: 2009-03-11 14:43:24

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Réélection de Rouhani en Iran : vers l'ouverture et la modération
>septembre 2017


Téhéran frappé par le groupe État islamique
>septembre 2017


L'accord nucléaire iranien remis en question
>février 2017


Iran - Arabie Saoudite : des décennies de relations abruptes
>mars 2016


L'Iran entre réforme et tradition
>février 2016


L'Iran : une population qui sombre dans la drogue
>décembre 2015


Signature d'un accord historique sur le nucléaire iranien
>janvier 2014


Nucléaire iranien : un accord historique réjouit la communauté internationale
>décembre 2013


Élection de Rohani : naissance d'un espoir international
>octobre 2013


Enjeux géostratégiques autour de l'or noir : l'Iran lance un combat à tout prix
>mai 2012


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016