Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

20 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

22 février 2009

D'anciens responsables des Khmers rouges face à la justice internationale


Dany Lescault-Grenier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

juillet
1998
Tenue d'élections législatives au Cambodge

juillet
1979
Ouverture d'une conférence internationale sur les réfugiés de la mer en Asie du Sud-Est

janvier
1979
Début de l'occupation vietnamienne au Cambodge

avril
1975
Entrée des Khmers rouges à Phnom Penh

mars
1970
Coup d'État au Cambodge destituant le prince Norodom Sihanouk

août
1967
Création de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1955
Ouverture d'une conférence internationale à Bandoeng

Au Cambodge, un ancien responsable des Khmers rouges, Kaing Guek Eav, alias Duch, est accusé de crime de guerre et de crime contre l'humanité par un tribunal international mixte. L'homme de 66 ans est sous les verrous depuis 1999 pour des événements tragiques qui remontent aux années 1970.

De graves accusations pour des gestes horribles

Kaing Guek Eav était responsable de la prison S-21 de Phnom Penh, capitale du Cambodge. Il subira son procès en vertu de la violation des conventions de Genève et du droit pénal cambodgien(1). Selon différentes sources, entre 14 000 et 16 000 hommes, femmes et enfants ont été détenus, torturés et exécutés dans la prison qu'il dirigeait(2). Ces agissements ont eu lieu pendant quatre ans entre 1975 et 1979, sous l'influence du dictateur Pol Pot. Pour sa défense, sans nier son implication, l'accusé prétend avoir seulement exécuté les ordres qui lui ont été donnés.

Dès sa prise de pouvoir en 1975 en tant que leader des Khmers rouges, Pol Pot a mis en place un régime de terreur dans le pays. Sous sa dictature, le travail forcé était chose courante et toute personne soupçonnée de partisannerie liée au précédent gouvernement de Lon Nol était éliminée sur le champ. Une fois au pouvoir, le mouvement révolutionnaire de gauche d'obédience maoïste et ultra nationaliste a fait entre 1,7 et 2 millions de victimes. Cela constituait, en 1979, près du quart de la population totale du Cambodge(3). En tout, quatre suspects devront être jugés pour crime de guerre et crime contre l'humanité devant un tribunal international mixte.

Un tribunal chapeauté par l'Organisation des Nations unies

Toutes les charges portées contre Kaing Guek Eav et les autres accusés seront portées devant les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC), mieux connu sous le nom du Tribunal pénal international en charge du procès des Khmers rouges. Ce tribunal est officiellement né le 3 juillet 2006, presque dix ans après le début des négociations entre les autorités cambodgiennes et l'Organisation des Nations unies (ONU) (4).

Il s'agit d'un tribunal mixte parrainé par l'ONU. Le terme mixte signifie qu'il est composé de juristes provenant à la fois du Cambodge et du droit international. En tout, onze magistraux proviennent du pays et huit de l'étranger. Ce minimum est exigé par les Nations unies(5). Son fonctionnement est particulier; il y a une chambre de première instance composée de trois juges cambodgiens et de deux membres internationaux, et une chambre de dernière instance, appelée Cour suprême, qui regroupe quatre juges locaux et trois juges provenant du reste du monde. En tout, le procès coûtera plus de soixante millions de dollars et sera financé par différents pays comme l'Inde et le Japon(6).

La population cambodgienne s'est réjouie à l'annonce de la mise en place des CETC, même si trente ans se sont écoulés depuis les évènements tragiques des années 70. Plusieurs victimes et familles de victimes des Khmers rouges n'y croyaient plus, mais elles espèrent maintenant que justice soit rendue.




Références:

(1)PASQUIER, Sylvaine, «Le bourreau khmer enfin jugé», L'Express, no 3006, 12 février 2009, p.58

(2) PASQUIER, Sylvaine, op.cit.

(3)ÉNAULT, Marianne, Cambodge : L'Histoire en procès, leJDD.fr, 16-02-2009, http:// www.lejdd.fr/cmc/international/200908/cam... février 2009)

(4)CALLEBAUT, Corinne, TPI, quelques repères pour mieux comprendre, 20 minutes.fr, 17-02-2009, http://www.20minutes.fr/article/301662/Monde-TPI-q... (20 février 2009)

(5)BOT, Olivier, «Douch», l'ex-tortionnaire khmer rouge, comparaît devant ses juges, 24 heures, 17-02-2009, http://archives.24heures.ch/VQ/LAUSANNE/-/article-... (20 février 2009)

(6)loc.cit.

Autres références

BIZOT, François, «Le juge, la victime et l'accusé Khmer rouge», Le Monde, 17 février 2009, p.18

CENTRE DE NOUVELLES ONU, Le Tribunal spécial pour le Cambodge enfin opérationnel, 13-06-2009, http://www.un.org/apps/newsFr/storyFAr.asp?NewsID=... (20 février 2009)

CHAMBRES EXTRAORDINAIRES AU SEIN DES TRIBUNAUX CAMBODGIENS, À propos des CETC, 19-02-2009, http://www.eccc.gov.kh/french/default.aspx, (20 février 2009)

Dernière modification: 2009-02-27 08:35:25

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Des élections controversées au Cambodge
>octobre 2018


Séjour historique d'Obama en Asie du Sud-Est
>janvier 2013


Un premier verdict à Phnom Penh : après 30 ans d'impunité, 30 ans derrière les barreaux
>septembre 2010


D'anciens responsables des Khmers rouges face à la justice internationale
>février 2009


Ouverture d'un procès historique au Cambodge
>septembre 2006


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016