21 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

15 février 2009

Le Mozambique gravement atteint par la crise alimentaire mondiale


Dany Lescault-Grenier
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

mars
2019
Passage du cyclone tropical Idai sur le Mozambique

octobre
1994
Élection de Joachim Chissano à la présidence du Mozambique

octobre
1992
Signature d'une entente mettant fin à la guerre civile au Mozambique

octobre
1986
Décès du président mozambicain Samora Moisés Machel dans un crash d'avion

juin
1975
Proclamation d'indépendance de la République populaire du Mozambique

La faim dans le monde est une problématique qui existe depuis plusieurs dizaines d'années. L'année 2008 fut particulièrement difficile en Asie et en Afrique. Des pays comme le Mozambique ont connu des hausses fulgurantes de prix pour les denrées alimentaires de base. Des millions de personnes ont été touchées partout à travers la planète et l'aide internationale est à son plus bas niveau depuis quarante ans.

Économie fragile pour le Mozambique

Comparativement à plusieurs pays africains, l'économie du Mozambique jouit de quelques statistiques économiques positives. En effet, depuis dix ans, le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 7 %. Ce pays a réussi à contrôler en partie l'inflation qui est passée de 8,1 % en 2006, à 12,1 % en 2007(1).

Si ces différentes données semblent démontrer une amélioration économique au sein du pays, d'autres sont négatives. Par exemple, l'indice du développement humain (IDH), qui sert à mesurer le niveau de développement d'un pays sans tenir compte de l'aspect économique, indiquait que le Mozambique occupe le 172e rang sur 177 pays. Cet indice est calculé par le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD). Une autre donnée statistique alarmante mesurant la pauvreté du pays révèle que 80 % de la population vit avec moins d'un dollar par jour(2). Enfin, malgré des données positives, le Mozambique reste dépendant de l'aide internationale qui correspond à 50 % de son budget total.

La situation économique en Mozambique peut aussi s'expliquer et s'exprimer par d'autres indices. Par exemple, l'indice de liberté économique relatif à la corruption permet de mesurer jusqu'à quel point celle-ci est présente dans le pays. Le chiffre 100 représente un niveau de liberté totale et 0 de répression totale. On peut constater une amélioration de la situation depuis 1999, car cet indice est passé de 10 à 28 en 2008(3). À un autre niveau, bien que certaines données économiques démontrent une amélioration de la pauvreté au Mozambique, l'IDH et le salaire par jour de la population illustrent à quel point celle-ci est présente dans le pays.

La crise alimentaire frappe durement l'Afrique

La problématique de la faim est présente depuis des décennies, surtout en Afrique et en Asie. En 1996, on comptait près de 827 millions de personnes dans le monde atteintes par ce phénomène. Ce chiffre est en constante progression puisqu'on en dénombrait près de 963 millions en 2008. De plus, on dénombre au moins 24 000 personnes mourant de faim à chaque jour. Pour des millions de personnes, 80% du budget total est réservé à l'achat de nourriture, ce qui les rend extrêmement vulnérables aux variations de prix des denrées alimentaires(4). Selon l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), près de 89% des gens souffrant de la faim proviennent de l'Asie ou de l'Afrique. La récente crise de 2008 n'a fait qu'augmenter le nombre de personnes souffrant du phénomène. Toujours selon la FAO, 22 pays, surtout ceux situés en Afrique, sont plus vulnérables à la récente augmentation des prix. Parmi eux, on retrouve l'Érythrée, le Niger, l'Éthiopie et le Mozambique(5).

Le Mozambique fut particulièrement touché par la crise alimentaire. En effet, sept de ses onze provinces ont subi de mauvaises récoltes sans aucun précédent. Depuis octobre 2002, en plus de la crise alimentaire, le pays a reçu deux fois moins de pluies qu'à l'habitude, ce qui a augmenté la problématique de la faim. Selon les Nations unies, 350 000 personnes ont besoin d'aide alimentaire en Mozambique(6).

Plusieurs causes profondes expliquent cette crise alimentaire. Tout d'abord, la flambée des prix des denrées alimentaires de base, comme le blé, s'explique par le manque d'investissement depuis plusieurs années en agriculture et par le secteur du biocarburant qui a connu une montée fulgurante. En effet, au lieu d'utiliser les terres pour nourrir la population, plusieurs pays les ont sacrifiées pour produire plus de ressources pour les biocarburants.

Une autre raison importante expliquant cette montée des prix est le coût élevé des différents types d'énergie et la hausse des coûts du carburant associée au transport des aliments(7). N'étant plus capable de produire autant d'aliments, le Mozambique, depuis 2002, a dû augmenter grandement ses importations de blé, de pomme de terre et d'huile végétale. Ces importations se comptent en centaines de milliers de tonnes de plus pour 2008(8).

L'aide internationale en baisse constante

Selon plusieurs sources différentes, il faudrait investir au total près de 21,8 milliards d'euros par an pour assurer la sécurité alimentaire et relancer le secteur agricole souvent négligé par les pays touchés(9). Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies a publié des chiffres démontrant que l'aide internationale en 2008 a atteint son plus bas niveau depuis près de quarante ans, alors que la situation mondiale, concernant la faim, est de plus en plus précaire. Toujours selon le PAM, l'aide au développement en matière d'agriculture est passée de 20 % de l'aide totale en 1980, à seulement 3 % en 2008(10).

Pour sa part, la Banque mondiale (BM) rapporte qu'elle a soutenu le Mozambique pour stabiliser son économie dans les années 80 et au début des années 90, lors de la reconstruction d'après-guerre. Entre 2003 et 2007, 2,5 milliards de dollars américains ont été transférés au pays et ses créances ont été réduites de 1,1 milliard (11). Cependant, comme pour les autres pays atteints de la faim, cette aide n'a pas été suffisante pour aider convenablement le Mozambique à se sortir de la crise.

L'aide internationale est à son plus bas niveau et la problématique de la faim est toujours grandissante, surtout depuis la récente crise alimentaire et la flambée des prix des denrées alimentaires. L'aide au développement devra revenir à un niveau acceptable, surtout qu'en matière d'agriculture les investissements ont diminué de 17 % depuis 1980, sans quoi des dizaines de milliers de personnes continueront à mourir chaque jour à cause du manque de nourriture. Des pays comme le Mozambique seront durement touchés au fil des ans, surtout sans une aide importante des pays occidentaux.




Références:

(1)FRANCE-DIPLOMATIE, Présentation du Mozambique, 22-11-2008, http://www .diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_... (13 février 2008)

(2)loc.cit.

(3)PERSPECTIVE MONDE, Mozambique, 2008, http://perspective.usherbrooke.ca /bilan/servlet/... (13 février 2009)

(4)OXFAM SOLIDARITÉ, La crise alimentaire s'aggrave, il faut agir!, 27-01-2009, http://www.oxfamsol.be/fr/article.php... (13 février 2009)

(5) Le Monde, «La crise alimentaire risque d'aggraver la situation de 22 pays vulnérables», jeudi 16 octobre 2008, p.4

(6)OXFAM SOLIDARITÉ, op.cit.

(7)KIEM, Elizabeth, Des solutions innovantes pour faire face à l'insécurité alimentaire au Mozambique, 26-01-2008, UNICEF, http://www.unicef.org/french/infobycountry/ mozam... (13 février 2009)

(8)PANAPRESS, Le Mozambique peaufine sa stratégie face au déficit alimentaire, 28-04-2008, Afrique en ligne, http://www.afriquejet.com/afrique-australe/mozambi... (13 février 2009)

(9)LA CROIX, «L'agriculture paysanne, meilleure arme contre la faim», La Croix, no. 38183, mercredi 15 octobre 2008, p.2

(10) OXFAM SOLIDARITÉ, op.cit.

(11)CENTRE DE RECHERCHE STATISTIQUES, ÉCONOMIQUES ET SOCIALES ET DE FORMATION POUR LES PAYS ISLAMIQUES, Mozambique : Un pays des perspectives plus lumineuses en Afrique, 6-02-2008, http://www.sesrtcic.org/news_detail _print_fr.php?id=29, (13 février 2009)

Autres références

ALLAFRICA.COM, Afrique : La crise alimentaire pourrait s'aggraver en 2009 – FAO, 10-12-2008, http://fr.allafrica.com/stories/200812100925.html?viewall=1, (13 février 2009)

HEUZE, Richard, «Économie», Le Figaro, no.20019, mercredi 10 décembre 2008, p.18

Dernière modification: 2009-02-20 08:52:08

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Un résultat électoral contesté au Mozambique
>novembre 2019


Attentats terroristes et tensions civiles au Mozambique
>septembre 2018


Une dette lourde à porter pour le Mozambique
>novembre 2016


Mozambique : la Renamo dénonce l'accord de Rome de 1992
>décembre 2013


Le Mozambique gravement atteint par la crise alimentaire mondiale
>février 2009


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019