Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

20 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

15 février 2009

Les tensions demeurent entre le Kosovo et la Serbie


Vanessa Cournoyer-Cyr
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

février
2008
Déclaration unilatérale d'indépendance du Kosovo

mars
2003
Assassinat du premier ministre de Serbie, Zoran Djindjic

février
2003
Proclamation de la création de l'État de Serbie-et-Monténégro

février
2002
Début du procès de l'ex-président yougoslave Slobodan Milosevic

octobre
2000
Démission du président de la République fédérale de Yougoslavie, Slobodan Milosevic

décembre
1995
Signature à Paris d'un accord de paix en Bosnie-et-Herzégovine

juillet
1995
Début d’un massacre à Srebrenica, en Bosnie-et-Herzégovine

mars
1992
Référendum sur l'indépendance de la Bosnie-et-Herzégovine

juin
1991
Proclamation d'indépendance de la Croatie

mai
1980
Décès du maréchal Tito en Yougoslavie

août
1975
Signature à Helsinki d'un accord sur la sécurité en Europe

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

octobre
1954
Signature d'un accord sur le statut de Trieste

octobre
1949
Fin de la guerre civile en Grèce

octobre
1947
Annonce de la fondation du Kominform

Le 17 février 2008, le Kosovo proclamait unilatéralement son indépendance face à la Serbie. Il mettait ainsi fin à plusieurs années de relation houleuse et mouvementée avec la Serbie. Les forces serbes étaient intervenues au Kosovo, à majorité albanaise, à la suite de la création de l'Armée de libération du Kosovo en 1996. Elles y ont exercé une forte répression (1). Le conflit aboutit en 1999 à la mise sous tutelle internationale du territoire kosovar.

L'autoproclamation d'indépendance du Kosovo a obtenu rapidement le soutien de pays occidentaux comme les États-Unis et la France alors que d'autres, comme la Russie et la Serbie, ne la reconnaissent toujours pas. D'ailleurs, le gouvernement serbe, installé à Belgrade, s'indigne face à cette sécession kosovare qui, selon lui, contrevient à la résolution 1244 du Conseil de Sécurité de l'Organisation des Nations unies (ONU) reconnaissant la souveraineté serbe sur la province méridionale du Kosovo (2).

Indignation et mécontentement

La réaction du gouvernement serbe face à l'indépendance kosovare fut très vive. À la veille de l'élection présidentielle, de nombreux candidats ont opté pour une stratégie diplomatique axée sur le rattachement du Kosovo à la Serbie, affichant des slogans tel que « Le Kosovo c'est la Serbie » (3). Le candidat ultranationaliste défait Tomislav Nikolic a même ravivé l'idée d'une grande Serbie, idée propagée par certains dirigeants serbes comme Slobodan Milosevic. En octobre 2008, le gouvernement de Boris Tadic a demandé à la Cour internationale de justice (CIJ) de se saisir de la question de la légalité de l'indépendance du Kosovo (4). La Serbie mise beaucoup sur cette décision afin de convaincre la communauté internationale de l'illégalité d'un tel geste.

Au lendemain de l'indépendance du Kosovo, la colère s'est transportée dans les rues de Belgrade, où de nombreux manifestants ont signifié leur mécontentement. Des émeutes ont éclaté dans la capitale serbe, alors que l'ambassade américaine était prise d'assaut par des manifestants (5). Au Kosovo, plusieurs radicaux serbes ont rapidement manifesté le désir de rattachement à la Serbie.

Un passé trouble qui renaît

Un an après la proclamation unilatérale d'indépendance du Kosovo, la Serbie ne s'est toujours pas remise de la sécession kosovare. Son intransigeance face à la décision de Pristina résulte de plusieurs facteurs déterminants dans la formation de l'identité serbe. La bataille du Kosovo de 1389, où des princes serbes avait croisé le fer avec l'empire ottoman, continue d'alimenter la fierté de la Serbie laquelle considère depuis le Kosovo comme le berceau de la nation serbe (6). L'attachement au territoire kosovar demeure donc très fort pour la Serbie, alors que 120 000 Serbes sont installés au Kosovo.

De plus, la Serbie considère la déclaration d'indépendance kosovare comme une menace à sa stabilité géographique et politique. Peuplée de diverses communautés culturelles différentes, elle craint que le Kosovo ait créé un précédent international d'une telle envergure que de nombreuses ethnies installées en Serbie tentent une démarche similaire (7). À l'instar de la Serbie, la Russie dit s'inquiéter de l'impact éventuel d'un tel geste qui risquerait d'ouvrir une boîte de Pandore et déstabiliser de nombreuses régions comme le Caucase (8).

Longtemps, la Serbie a été considérée comme un État conquérant et agressif. Cette image semble lui coller à la peau. La reconnaissance internationale du statut indépendant du Kosovo tend à confirmer cette perception. Victime de son passé, la Serbie peine à se défaire de ce statut. Si la Serbie a réagi fortement au lendemain de l'indépendance du Kosovo, elle s'indigne aujourd'hui de la façon dont ce processus a été mené (9). Criant à l'injustice, la Serbie est, malgré elle, accusée d'entretenir des visées colonisatrices à l'égard du Kosovo, payant une fois de plus les frais de son histoire tourmentée.

Le cas du Kosovo demeure un sujet sensible en Serbie. La mise sur pied d'une armée kosovare en janvier 2009 a ravivé la colère de la Serbie, qui considère cette milice comme étant illégale et inacceptable (10). Toutefois, elle pourrait être tentée de calmer le jeu face au Kosovo, alors qu'elle vise un rapprochement avec l'Union européenne prochainement.




Références:

(1) GOUËSET, Catherine, « La guerre du Kosovo : Chronologie (1989-1999) », L'Express, créée le 5 avril 2007, http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/chro... consultée le 14 février 2009.

(2) DÉRENS, Jean-Arnault, « Kosovo : l'indépendance, et après? », Le Monde diplomatique, créée le 17 février 2008, http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2008-02-17-Kosovo, consultée le 12 février 2009.

(3) CADIER, David, « À Belgrade, la bataille pour le Kosovo continue», Nouvelle Europe, créée le 1er octobre 2008, http://www.nouvelle-europe.eu/index.php?option=com... consultée le 12 février 2009.

(4) EURONEWS, La déclaration d'indépendance du Kosovo était-elle légale?, créée le 9 octobre 2008, http://www.euronews.net/fr/article/09/10/2008/pote... consultée le 12 février 2009.

(5) AGENCE FRANCE-PRESSE, « Kosovo : La tension monte en Serbie », Le Devoir, créée le 23 février 2008, http://www.ledevoir.com/2008/02/23/177469.html, consultée le 12 février 2009.

(6) CADIER, David, op. cit.

(7) Loc. cit.

(8) DÉRENS, Jean-Arnault, op. cit.

(9) CADIER, David, op. cit.

(10) BERTHEMET, Tanguy, « La création d'une armée kosovare suscite la colère de Belgrade », Le Figaro, numéro 20056, 22 janvier 2009, p. 8.

Dernière modification: 2009-02-20 08:22:43

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Serbie : le premier ministre Vučić a les yeux sur la présidence
>février 2017


Radovan Karadzic clame son innocence lors de son procès devant le TPIY
>octobre 2014


Démocratie prudente au Kosovo
>septembre 2014


Serbie : l'étape des négociations d'adhésion à l'Union européenne commence enfin
>février 2014


Tensions pré-électorales au Kosovo
>octobre 2013


La relation Belgrade-Pristina sous pression européenne
>mars 2013


Le boucher de Srebrenica devant la justice
>septembre 2011


Résolution de la Serbie à l'ONU: l'Union européenne applaudit
>novembre 2010


Nouveau patriarche en Serbie : le voeu d'ouverture de l'Église orthodoxe
>février 2010


La Serbie dans l'Union européenne : le début d'un long processus
>janvier 2010


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016