22 septembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

8 février 2009

Un rapport accablant sur la République centrafricaine


Benoit Bisson
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

janvier
2014
Démission du président centrafricain Michel Djotodia

mars
2013
Renversement du président François Bozizé en République centrafricaine

mars
2003
Renversement du président centrafricain Ange-Félix Patassé

septembre
1993
Élection d'Ange Félix Patassé à la présidence de la République centrafricaine

février
1986
Ouverture du premier Sommet de la francophonie

septembre
1981
Renversement du gouvernement de David Dacko en République centrafricaine

septembre
1979
Renversement de l'empereur centrafricain Jean-Bedel Bokassa 1er

décembre
1977
Couronnement de l'empereur centrafricain Jean-Bédel Bokassa 1er

janvier
1966
Renversement du président David Dacko en République centrafricaine

mai
1963
Signature de la Charte constituant l'Organisation de l'unité africaine

septembre
1961
Création de l'Union africaine et malgache

août
1960
Proclamation de l'indépendance de la République centrafricaine

Le 14 janvier 2009, l'organisation américaine Human Rights Watch (HRW) a publié son rapport annuel sur la situation des droits de l'homme dans 72 pays du monde (1). Le document de 576 pages vise à « empêcher les États coupables d'abus de manipuler le système afin d'échapper aux critiques (2)». Selon cette logique, HRW ne passe pas sous silence la situation précaire et complexe de la République centrafricaine (RCA).

Anarchie dans le nord du pays

Selon Human Rights Watch, la population centrafricaine du nord du pays est littéralement laissée à elle-même et est victime d'abus de la part du gouvernement, des guérillas et des groupes criminels. Georgette Gagnon, directrice du département de HRW en Afrique a déclaré, en décembre 2008, que « La population dans cette région est à la merci de groupes armés incontrôlés et de gangs de bandits armés » (3).

Entre 2005 et 2007, la Garde présidentielle (GP) était mandatée pour assurer la sécurité dans le nord-ouest du pays. Or, elle a été accusée d'abus de pouvoir et de violences à grande échelle sur des civils (4). En 2007, sous la pression de la communauté internationale, le président François Bozizé a remplacé la GP par les Forces armées centrafricaines (FACA). En plus d'être responsable de quelques actions isolées contre des civils, on dénote une incapacité de la FACA à défendre les Centrafricains du nord et à y instaurer une quelconque forme de loi. En 2008, on estime que 197 200 personnes vivant dans ce coin du pays se sont déplacées en raison de l'insécurité qui y règne (5).

Puisque le gouvernement est incapable de préserver la sécurité de ses citoyens du nord, la seule loi en vigueur est celle de l'anarchie. Plusieurs groupes profitent de l'occasion pour agir en toute impunité et s'attaquer aux civils (6). Parmi ceux-ci, nous retrouvons notamment la guérilla « Armée populaire pour la restauration de la république et la démocratie » (APRD) qui a augmenté, en 2008, son nombre de viols, de vols et de violence dans le nord-ouest de la République centrafricaine. De plus, il y a une augmentation des crimes commis par les Zaraguinas. Il s'agit de groupes criminels qui n'ont aucun intérêt dans le conflit politique de la RCA, mais qui profitent de la situation pour perpétuer les violences et s'enrichir (7).

En plus de ces groupes, Human Rights Watch prétend que des acteurs internationaux sont impliqués dans la violation des droits humains des Centrafricains. En effet, l'Armée nationale du Tchad est aussi impliquée dans les abus faits sur la population du nord-ouest de la RCA en volant du bétail, en brûlant des villages et en tuant des civils (8).

En juin 2008, le président Bozizé a écrit une lettre au Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), Ban-Ki moon, afin que la Cour pénale internationale (CPI) n'enquête pas sur la situation au nord du pays. Évoqué dans la lettre du président de la République centrafricaine, l'article 16 du Statut de Rome prévoit que le Conseil de sécurité de l'ONU peut suspendre les actions de la CPI pendant douze mois s'il estime qu'elles peuvent nuire au maintien de la paix et à la sécurité internationale (9).

Human Rights Watch

Human Rights Watch est une organisation non gouvernementale qui a pour mission de protéger et de défendre les droits humains. Créée en 1988, à la suite de la fusion d'Helsinki Watch, Americas Watch, Asia Watch, Africa Watch et Middle East Watch (10), HRW publie annuellement près de 100 rapports. Son équipe de 275 avocats, journalistes et chercheurs, travaille dans le but d'attirer l'attention de la communauté internationale sur les pays qui sont, selon eux, fautifs (11).

En 1997, HRW a mérité le prix Nobel de la paix, avec quelques autres organisations, pour son implication dans la campagne internationale visant à bannir les mines antipersonnelles (12). De plus, le rapport annuel de HRW constitue une référence de premier plan pour ceux qui s'intéressent de près à la condition des droits humains dans différents pays, notamment la République centrafricaine.




Références:

(1) Association Internet pour la promotion des droits de l'Homme, « Le rapport annuel de Human Rights Watch : Les États Unis appelés à donner à nouveau l'exemple », [En ligne], janvier 2009, http://www.aidh.org/ONG/hrw-rapp09.htm, consultée le 7 février 2009

(2) Droits Humains en Suisse. « Parution du Rapport Mondial 2009 de Human Rights Watch », [En ligne], 15 janvier 2009, http://www.humanrights.ch/home/fr/idart_6404-content.html, page consultée le 7 février 2009

(3) Human Rights Watch. « République centrafricaine : Les civils ont besoin de protection», [En ligne], 21 décembre 2008, http://www.hrw.org/fr/news/2008/12/20/r-publique-c... page consultée le 7 février 2009

(4) International Crisis Group. « La République Centrafricaine », [En ligne], 28 janvier 2009, http://www.crisisgroup.org/home/index.cfm?id=5256&1=2, page consultée le 7 février 2009

(5) Human Rights Watch. « République Centrafricaine », [En ligne], 14 janvier 2009, http://www.hrw.org/fr/world-report-2009/r-publique... page consultée le 7 février 2009

(6) Loc. cit

(7) Loc. cit.

(8) Loc. cit.

(9) Loc. cit.

(10) Human Rights Watch. « Our History », [En ligne], http://www.hrw.org/en/node/75136, page consultée le 7 février 2009

(11) Human Rights Watch. « Who We Are », [En ligne], http://www.hrw.org/en/node/75134, page consultée le 7 février 2009

(12) Human Rights Watch. « Our History », op. cit.

Dernière modification: 2009-02-13 08:38:03

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Plusieurs missions attendaient le pape en Afrique
>février 2016


Les renforts arrivent en Centrafrique
>septembre 2014


La France divisée quant à l'intervention en Centrafrique
>janvier 2014


La République centrafricaine : impasse dans les négociations
>février 2013


Un rapport accablant sur la République centrafricaine
>février 2009


Bokassa : Napoléon 1er de Centrafrique
>octobre 2007


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019