Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 février 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

1 février 2009

Pérou: La prison pour Fujimori?


Tommy Desfossés
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Balado: Le monde en perspective




Nouveauté. Écoutez en baladodiffusion les rencontres qu'animent les professeures Isabelle Lacroix et Karine Prémont sur des questions qui touchent les enjeux démocratiques, les relations internationales ou les modes de scrutin. Des rencontres de 20 minutes dans un style simple et ouvert avec des spécialistes, des personnes présentes sur le terrain et aussi des étudiantes et étudiants de second cycle.

Au fil du temps

juin
2001
Élection d'Alejandro Toledo à la présidence du Pérou

avril
1992
Établissement d'un gouvernement d'urgence au Pérou

juin
1990
Élection d'Alberto Fujimori à la présidence du Pérou

juin
1986
Soulèvement dans les prisons du Pérou

janvier
1982
Entrée en fonction de Javier Pérez de Cuéllar au poste de secrétaire général des Nations unies

août
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

mai
1980
Élection de Fernando Belaúnde Terry à la présidence du Pérou

novembre
1975
Déclenchement de l'opération Condor

février
1975
Déclenchement d'une émeute au Pérou

juin
1969
Annonce d'une réforme agraire au Pérou

mai
1969
Création du Pacte andin

octobre
1968
Renversement du président Fernando Belaunde Terry au Pérou

mai
1964
Émeute dans un stade de soccer au Pérou

janvier
1963
Intensification de la guérilla au Pérou

février
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

décembre
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

avril
1958
Début de la visite du vice-président américain Richard Nixon en Amérique latine

mars
1948
Création de l'Organisation des États américains

septembre
1947
Signature du Traité interaméricain d'assistance réciproque à Rio de Janeiro

En décembre 2007 débutait ce que certains ont appelé le « procès du siècle » dans la capitale péruvienne, Lima. En effet, pour la première fois depuis 1930 dans ce pays de l'Amérique du Sud, un chef d'État s'assoyait sur le banc des accusés. Il s'agit du procès d'Alberto Keinya Fujimori, président du Pérou de 1990 à 2000(1).

Cet ancien président d'origine péruvienne, mais de descendance japonaise, est né le 28 juillet 1938 dans la ville de Lima. Ingénieur agricole de formation, il obtient une maîtrise en mathématique de l'université du Wisconsin. Un peu plus tard, il est nommé recteur de l'université Agraria de la Molina, puis président de la Commission nationale des recteurs d'universités péruviennes deux fois de suite. C'est en 1990 qu'il est élu président de son pays pour la première fois, mandat qui est renouvelé en 1995(2).

Un parcours présidentiel peu commun

Comme nous l'avons mentionné, Fujimori a pris la tête de son pays pour la première fois en 1990. On baptise rapidement sa politique de « Fujishock », en parlant de la rapidité et de l'efficacité de ses décisions, notamment sur le plan économique (3). Le Japonais-Péruvien -il possède les deux nationalités- hérite aussi du surnom « El Chino », faisant référence à sa descendance asiatique. Bénéficiant de prêts du Fonds Mondial International, le nouveau président élu entreprend des réformes monstres sur le plan économique et privatise bon nombre d'entreprises d'État pour tenter de redresser la situation financière de son pays. Il utilise les fonds amassés par la vente de ces entreprises publiques pour la reconstruction des infrastructures du pays, investissant entre autres dans la construction de routes, de ponts, d'écoles, etc.

Fujimori est réélu en 1995, mais sa présidence est de plus en plus atteinte par ses opposants qui commencent à réclamer des droits comme la liberté de presse et un régime plus démocratique (4).

Des accusations graves

Après un procès malgré tout assez efficace considérant l'importance des charges portées, l'ex-président a été condamné, en première instance en 2007, à une peine de six ans d'emprisonnement. Il a aussi été contraint par la justice à verser une somme de 135 000$ en réparation. On l'accuse entre autres d'avoir fait une perquisition illégale dans le but de faire disparaître des preuves compromettantes.

Plus tard, après cette première condamnation, un autre procès s'est ouvert sur des sujets plus sérieux. En effet, on accuse « El Chino » d'être l'initiateur de deux massacres. Le premier est survenu lorsque quinze personnes supposément reliées à l'un des groupes contestataires aux politiques « Fujishock », furent abattues dans un quartier de Lima. Le second, lorsque neuf étudiants et un professeur de l'université de la Cantuta furent assassinés d'une balle à la nuque. Or, des études de groupes internationaux sur les droits de l'homme ont démontré que les personnes tuées n'avaient aucun rapport avec la guérilla opposée à Fujimori(6).

Dans un second temps, des accusations de corruptions et d'irrégularités sont alléguées contre lui. En effet, des sommes de plusieurs millions auraient été détournées par l'ancien président. La liste de ses accusations comprend aussi : crimes contre l'humanité pour avoir forcé la stérilisation de nombreuses Péruviennes, avoir détenu 67 étudiants et être responsable de la disparition de plusieurs citoyens de la ville de Chimbote. À un autre niveau, Fujimori aurait aidé au parachutage de fusils « Kalachnikov » dans la jungle colombienne (7).

Il est important de mentionner que l'âge avancé de l'ancien président peut jouer en sa faveur, car la loi péruvienne prévoit qu'une personne âgée de plus de soixante-dix ans peut se voir octroyer des peines plus courtes pouvant être purgées à l'extérieur de la prison. Fujimori court pourtant encore le risque de recevoir une peine de 30 ans plus réparations. La phase finale et les dernières auditions ont débuté à la mi-janvier (8).

Peu importe le résultat qui sera obtenu, il va sans dire que cette histoire aura fait bien jaser. Aussi, un débat interne suivra sûrement, car malgré les crimes qu'il a pu commettre, bon nombre de Péruviens voient encore l'ex-président comme un héros pour ses politiques économiques et sociales efficaces. Il sera aussi intéressant de voir si le président déchu ira en appel de la décision qui sera rendue.


Références:

1. ASEJ, Procès Fujimori: l'ancien président péruvien risque 30 ans de prison, consultés le 23 janvier, [En ligne], http://www.wazapon.com/Proces-Fujimori-l-ancien-president, Mis à jour 2007

2. TRIAL-WATCH, Alberto Fujimori, page consultée le 23 janvier, [En ligne], http://www.trial-ch.org/fr/trial-watch/profil/db/f... Site mis à jour 2009

3. Rei Kimura, Alberto Fujimori of Peru: The President Who Dared to Dream, Beekman books, 1998, 194 p.

4. Ibid.

5. BARBIER, Chrystelle. « La Cour suprême du Chili autorise l'extradition de l'ex-président péruvien Fujimori vers Lima ». Le Monde, 24 septembre 2007, p. 5.

6. Rei Kimura, op. Cit.

7. Ibid.

8. ASSOCIATED PRESS, Trial of Ex-Peruvian Leader Enters Home Stretch, International Herald Tribune, 13 janvier 2009

Dernière modification: 2009-02-06 09:35:52

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

Pérou : un troisième président dans l'eau chaude
>septembre 2018


Pérou : Kuczynski victorieux par une poignée de votes
>septembre 2016


Pérou: montée de la violence autour du projet minier de Las Bambas
>janvier 2016


L'économie péruvienne en fin de mandat d'Humala
>janvier 2016


Ralentissement de l'économie péruvienne : le ministre des Finances écope
>janvier 2015


Le jeu de la chaise musicale à l'honneur au sein du gouvernement péruvien
>février 2014


Déficit démocratique et corruption: les Péruviens descendent dans la rue
>octobre 2013


Troisième gouvernement en un mandat pour le Pérou
>octobre 2012


L'or péruvien : la patate chaude d'Humala
>novembre 2011


Pérou : une présidentielle en dents de scie
>septembre 2011


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016