Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

12 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

1 February 2009

Élections en Amérique latine : le Chili entre dans la danse


Simon Besner
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

December
2013
Élection de Michelle Bachelet à la présidence du Chili

October
2010
Sauvetage de 33 mineurs au Chili

January
2010
Élection de Sebastian Pinera à la présidence du Chili

January
2006
Élection de Michelle Bachelet à la présidence du Chili

June
1991
Tenue du Sommet de l'Organisation des États américains à Santiago

October
1988
Référendum défavorable au président chilien Augusto Pinochet

August
1980
Signature du traité de Montevideo entre les pays de l'Alalc

September
1976
Assassinat de l'ex-ministre chilien Orlando Letelier

November
1975
Déclenchement de l'opération Condor

September
1974
Assassinat du général chilien Carlos Prats

September
1973
Renversement du gouvernement de Salvador Allende au Chili

November
1970
Accession de Salvador Allende à la présidence du Chili

October
1970
Assassinat du général chilien René Schneider

May
1969
Création du Pacte andin

October
1965
Création du Mouvement de la gauche révolutionnaire (MIR) au Chili

February
1960
Signature du traité de Montevideo créant l'Association de libre-échange de l'Amérique latine

December
1959
Création de la Banque interaméricaine de développement

December
1959
Signature d'un traité international protégeant l'Antarctique

March
1948
Création de l'Organisation des États américains

Pas moins de dix pays d'Amérique latine seront en élection au cours de l'année 2009. Pour le Chili, qui devra élire un nouveau président, l'appel aux urnes se fera le 11 décembre. Pour la première fois depuis la chute de la dictature d'Augusto Pinochet, en 1990, la coalition de droite semble avoir pris l'avance sur ses adversaires, quoique la gauche ne peut être comptée pour battue. Retour sur le mandat de l'actuelle présidente, Michelle Bachelet, et aperçu de la prochaine élection, dont le résultat pourrait être historique.

Devoir de citoyen

Au Chili, le système électoral est un système présidentiel à deux tours. Comme en France, plusieurs candidats peuvent se présenter au premier tour de l'élection, mais au deuxième tour seuls les deux candidats ayant reçu le plus de votes sont dans la course. Par exemple, lors de la dernière élection chilienne en 2006, trois candidats s'étaient présentés au premier tour du scrutin : Michelle Bachelet, l'actuelle présidente, Sebastian Pinera, un homme d'affaires milliardaire, ainsi que Joaquin Lavin, un ancien maire de la capitale Santiago de 1992 à 2002. Comme Michelle Bachelet (46%) et Sebastian Pinera (25%) avaient reçu le plus de votes au premier tour, ce sont ces deux candidats qui étaient en lice pour le second tour (1).

La Constitution chilienne stipule toutefois que le président sortant, après son mandant de quatre ans, ne peut en demander un second de suite. Dans cette optique, la présidente sortante, Michelle Bachelet, ne pourra se représenter comme aspirante à la présidence pour un deuxième mandat consécutif.

Cette dernière a tout de même vécu un mandat présidentiel assez mouvementé. Première femme présidente d'un des pays les plus conservateurs d'Amérique latine (2), Mme Bachelet a dû subir plusieurs mouvements de grève et de contestation. Que ce soit des grèves d'étudiants, d'enseignants ou d'employés de l'État, ou bien les problèmes du nouveau système de transport de Santiago (3), Mme Bachelet a dû composer avec tous ces problèmes qui touchaient son pays.

Cela ne l'a pas empêchée de mettre en place certaines réformes, principalement des priorités sociales à améliorer. Elle a, entre autres, modifié le système de retraite et amélioré les systèmes de santé et d'éducation. La présidente sortante a également mis sur pied certaines réformes institutionnelles au pays, comme celle d'inscrire automatiquement les citoyens sur les listes électorales. Elle a également voulu revoir le financement des partis politiques ainsi que faciliter le vote des Chiliens vivant à l'étranger (4).

Lutte à venir

Pour l'élection de décembre 2009, deux coalitions de partis doivent s'affronter. D'un côté, la coalition de centre-gauche, la Concertation de partis pour la démocratie (CPD), au pouvoir depuis la chute de Pinochet en 1990 (5), présente un candidat. Cette coalition est composée de trois partis principaux, soit le Parti démocrate chrétien (PDC), le Parti socialiste (PS) et le Parti radical social-démocrate (PRSD). Ces trois partis se sont unis pour la première fois pour contrer la tentative d'Augusto Pinochet de briguer le pouvoir à nouveau lors des élections législatives de 1988.

Cette coalition a choisi Eduardo Frei comme candidat à la présidence. Ancien président du Chili de 1994 à 2000, ce dernier souhaite prendre le pouvoir à nouveau grâce à l'appui des trois partis qui forment la coalition. M. Frei est devenu le leader de cette coalition après que Ricardo Lagos, président de 2000 à 2006, et Miguel Insulza, secrétaire général de l'Organisation des États américains (OEA), se soient désistés (6).

De l'autre côté, la coalition de droite, Alliance pour le Chili, présente aussi un candidat à l'élection présidentielle. Cette coalition regroupe les forces autrefois favorables à Pinochet (7), c'est-à-dire l'Union démocrate indépendante (UDI) et la Rénovation nationale (RN). Ces deux partis forment l'opposition officielle chilienne depuis la chute du dictateur.

Le candidat choisi par la coalition de droite est Sebastian Pinera, celui qui s'est présenté contre Michelle Bachelet au deuxième tour de l'élection de 2005. Homme d'affaires dont la fortune est évaluée à 1,2 milliards de dollars par la revue Forbes (8), ce dernier contrôle la compagnie aérienne Lan Chile, le club de football Colo Colo de même qu'une chaîne de télévision chilienne.

Fait à souligner, pour la première fois depuis le retour de la démocratie, la coalition de droite est en avance dans les sondages (9). En effet, M. Pinera obtiendrait 36% du vote tandis que M. Frei n'obtiendrait que 11%. Néanmoins, la gauche ne peut être comptée pour battue. La crise économique mondiale, qui frappe le Chili de plein fouet, pourrait donner des arguments aux forces de gauche, ce qui leur permettrait d'occuper la présidence pour encore quatre ans.




Références:

(1) ADDISON, Julie. «Michelle Bachelet, première présidente du Chili», Perspective Monde, http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BM... , créée le 22 janvier 2006 (page consultée le 31 janvier 2009)

(2) REEL, Monte. «Bachelet sworn in as Chile's president», Washington Post, http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/artic... , créée le 21 mars 2006 (page consultée le 31 janvier 2009)

(3) FRANCE DIPLOMATIE. «Présentation du Chili», http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/pays-zones-geo_83... mise à jour le 9 juin 2008 (page consultée le 31 janvier 2009)

(4) FRANCE DIPLOMATIE. Op.cit

(5) SOLERVICENS, Marcelo. «Perte de légitimité de la gauche au Chili», Hasta siempre Comandante, http://www.hastasiempre.info/article.php?article=2... créée le 15 janvier 2009 (page consultée le 31 janvier 2009)

(6) PARANAGUA, Paulo A. «La droite chilienne part en tête dans la course à la présidence», Le Monde, http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/01/10... , mise à jour le 10 janvier 2009 (page consultée le 31 janvier 2009)

(7) SOLERVICENS, Marcelo. Op.cit

(8) PARANAGUA, Paulo. Op. cit

(9) PARANAGUA, Paulo. Ibid

Dernière modification: 2009-02-06 08:11:44

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016