16 juillet 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

28 septembre 2009

Cuba, un enjeu national pour les Américains


Tommy Gagnon
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

avril
2018
Accession de Miguel Diaz-Canel à la présidence de Cuba

septembre
2017
Ouragans sur les Caraïbes

novembre
2016
Décès de l’ex-dirigeant cubain Fidel Castro

mars
2016
Début de la visite du président américain Barack Obama à Cuba

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

octobre
2012
Déferlement de l'ouragan Sandy sur les Caraïbes et les États-Unis

février
2008
Accession de Raul Castro à la présidence de Cuba

août
1994
Émeutes à La Havane

juillet
1989
Exécution du général cubain Arnaldo Ochoa

décembre
1988
Signature à New York d'un traité sur le conflit en Angola

mai
1984
Annonce du boycott des Jeux olympiques de Los Angeles par l'Union soviétique

avril
1980
Début d'un exode massif d'exilés cubains

novembre
1975
Intervention cubaine en Angola

octobre
1967
Exécution d'Ernesto «Che» Guevara

janvier
1966
Ouverture de la première Conférence de Solidarité avec les Peuples d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine (Tricontinentale)

octobre
1962
Dévoilement par le président américain de la présence de missiles soviétiques à Cuba

janvier
1962
Exclusion de Cuba de l'Organisation des États américains

septembre
1961
Ouverture d'une conférence des pays non-alignés à Belgrade

avril
1961
Débarquement d'exilés cubains à la baie des Cochons

« Dans l'intérêt national » (1) : voilà la justification que le président américain a donnée pour expliquer la décision prise par son administration de repousser encore d'un an la fin de l'embargo imposé à Cuba. Dans un décret rendu le lundi 14 septembre 2009, Barack Obama a prolongé l'Helms-Burton Act, loi portant sur le blocage des échanges entre les États-Unis et Cuba et ne pouvant être levée qu'en cas de transition démocratique. Toutefois, il a donné son accord autorisant les voyages, les échanges dans le secteur de télécommunication et les transferts de fonds (2).

Des arguments de taille

De prime abord, l'administration d'Obama était en faveur de la levée de l'embargo lors des dernières élections : il y a donc une explication logique derrière sa décision.

En effet, la population des États-Unis craint de voir la reprise économique minée par le renouvellement des liens économiques avec le régime castriste, c'est-à-dire de voir ses emplois « prendre le traversier » pour Cuba. Puis, la communauté Cubano-Américaine est très puissante et influente en Floride avec ses 1,2 million de membres (3). Elle est un facteur politique important, surtout que le vote de la Floride est souvent décisif lors des scrutins.

De plus, la reprise des relations commerciales avec Cuba pourrait donner l'impression que les États-Unis abandonnent leur conviction face à la démocratisation de l'île, mais aussi face à celle des pays ayant des régimes totalitaires comme l'Iran ou la Corée du Nord (4). D'ailleurs, Raoul Castro, le président de l'île, est maintenant prêt à négocier avec son voisin américain, ce qui ouvre des perspectives intéressantes pour les diplomates américains (5).

La genèse de l'embargo

Pourtant, il y a près d'un demi-siècle, les relations entre les États-Unis et Cuba étaient bien développées, et cela, malgré la corruption du régime sous la dictature de Fulgencio Batista. Même lorsque Fidel Castro prit possession du pouvoir en 1959, il avait été bien accueilli à New York.

Néanmoins, la nationalisation des terres mise en place sur l'île par l'administration de Castro fut le point de départ d'une réaction en chaîne catastrophique. Celle-ci suscita l'insatisfaction des Américains, dont plusieurs producteurs de canne à sucre, installés sur ce territoire. Pour essayer de raisonner le nouveau gouvernement, les États-Unis menacèrent de sanctionner Cuba, ce à quoi Fidel riposta par un traité de coopération avec les Soviétiques, afin de provoquer son voisin américain. Le point culminant de cette mésentente fut la décision des compagnies pétrolières américaines, situées sur l'île, de refuser le raffinage du pétrole importé de l'Union Soviétique. Devant ce blocus énergétique, Cuba expropria et nationalisa ces compagnies. Ce fut le départ, en 1962, du plus vieil embargo de l'histoire des Amériques(6).

Toutefois, rien n'est définitif pour autant. Raoul Castro se fait vieux et bien que la Chine et le Venezuela aient remplacé les Soviétiques comme principaux partenaires commerciaux, ce n'est plus la guerre froide et Pékin s'est rapproché de Washington. De plus, les pressions faites par les pays membres de l'Organisation des Nations unies demeurent. En effet, celle-ci a déjà dénoncé dix-sept fois l'embargo, mais de toute évidence, la décision de lever celui-ci demeurera une question...d'intérêt national pour les Américains(7).




Références:

(1) AFP. France 24, « Obama prolonge l'embargo commercial contre Cuba », 15 septembre 2009, http://www.france24.com/fr/20090915-barack-obama-p... consultée le 27 septembre 2009

(2) VOSS, Michael. « Obama renews Cuba trade embargo », BBC News, 15 septembre 2009, http://news.bbc.co.uk/2/hi/americas/8256196.stm, consultée le 27 septembre 2009 et AFP. Op.cit

(3) THEDREL, Arielle. « Obama est prêt à alléger l'embargo contre Cuba », Le Figaro, 20 septembre 2009, http://www.lefigaro.fr/international/2009/01/20/01... consultée le 27 septembre 2009

(4) JAUVERT, Vincent. « Cuba : pourquoi Obama ne lève pas l'embargo », Le Nouvel Observateur, 14 septembre 2009, http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/04/1... consultée le 27 septembre 2009

(5) THEDREL, Arielle. Op.cit.

(6) PICHER, Claude. « Cuba : petite histoire de l'embargo », La Presse, 21 avril 2009, http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/ch... consultée le 27 septembre 2009

(7) S.A. «Obama maintient Cuba sous embargo », Libération.fr, 16 septembre 2009, http://www.liberation.fr/monde/0101591355-obama-ma... consultée le 27 septembre 2009

Dernière modification: 2009-10-05 08:37:13

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.
Notes de recherche

Islam et antiaméricanisme: le premier nourrit-il le second?
Une analyse empirique sur la base de l'Arab Barometer de 2013.
Jean-Herman Guay, Sami Aoun et Eugénie Dostie-Goulet.

Le vote des jeunes: les motifs de la participation électorale au Canada
Une analyse empirique sur la base de données recueillies en 2011
Jean-Herman Guay, Anthony Desbiens et Eugénie Dostie-Goulet.

Cohérence idéologique et classes sociales: la pertinence de l'axe gauche/droite
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Jean-Herman Guay.

Les impacts idéologiques des facteurs sociodémographiques en Amérique latine
Une analyse empirique sur la base du World Values Survey
Laurie Morelli-Valiquette.

Nouveau management public et notation financière souveraine: réévaluation de la prépondérance des valeurs hoodiennes dans la gestion de l'État
Une analyse empirique
Alexandre Millette.

Autres analyses

L'homosexualité à Cuba : de la stigmatisation à la constitutionnalisation
>octobre 2018


Vent de changement constitutionnel à Cuba
>octobre 2018


Élections cubaines en 2018 : y aurait-il une opposition ?
>novembre 2017


Tourisme à Cuba: une question de bureaucratie
>février 2016


Washington - La Havane : un nouveau départ diplomatique
>février 2016


Une relation nouvelle entre Cuba et l'Union européenne
>septembre 2015


Réchauffement des relations entre les États-Unis et Cuba
>janvier 2015


Poutine : à la recherche d'alliés en Amérique latine
>septembre 2014


Après plus de 50 ans, le socialisme cubain est ouvert au changement
>février 2014


L'exception cubaine
>novembre 2013


Pour la liste complète de nos bulletins sur l'actualité, consultez la rubrique analyse. Ces bulletins sont rédigés par des étudiants et étudiantes du programme d'Études politiques appliquées de l'Université de Sherbrooke. La recherche et la rédaction sont supervisées par notre rédacteur en chef Serge Gaudreau.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019