Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

12 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

22 January 2006

Un sommet sans incidents incendiés


Guillaume Lacasse
analyste en formation,
École de politique appliquée,
Faculté des lettres et sciences humaines,
Université de Sherbrooke

Au fil du temps

October
2018
Légalisation du cannabis au Canada

October
2015
Élection au Canada du Parti libéral de Justin Trudeau

May
2011
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

October
2008
Ouverture du douzième Sommet de la Francophonie

October
2008
Réélection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2007
Ouverture du Sommet du G8 à Heiligendamm, en Allemagne

January
2006
Élection au Canada du Parti conservateur de Stephen Harper

June
2004
Élection au Canada du Parti libéral de Paul Martin

November
2000
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

September
1999
Ouverture du huitième Sommet de la Francophonie

June
1997
Réélection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

October
1995
Tenue d'un référendum sur la souveraineté du Québec

October
1993
Élection au Canada du Parti libéral de Jean Chrétien

December
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

October
1992
Tenue d'un référendum au Canada sur l'entente de Charlottetown

June
1990
Échec de l'accord constitutionnel du lac Meech au Canada

November
1989
Création de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique

November
1988
Réélection au Canada du Parti progressiste-conservateur de Brian Mulroney

September
1987
Ouverture du deuxième Sommet de la Francophonie

Les dernières années ont vu se succéder nombre de sommets ou de rencontres internationales durant lesquels les affrontements avec les forces de l'ordre étaient devenus un état de fait. Cependant, la conférence des Nations unies sur les changements climatiques, qui s'est tenue à Montréal du 28 novembre au 10 décembre 2005, a provoqué un tout autre apport de la société civile.(1) Les militants et activistes n'étaient plus à l'extérieur de l'enceinte où la prise de décision s'effectuait, mais bien au milieu de cette synergie mondiale.

Le cadre officiel de cette rencontre sans précédent regroupait les délégués des 189 pays membres de la Convention sur les changements climatiques. Leur intention, entamer les négociations concernant la mise en ?uvre du Protocole de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre (GES)(2) qui rappelons le est entré officiellement en vigueur au mois de février dernier.(3) Au total, c'est plus de 10 000 personnes qui participèrent aux différentes tables de discussions, conférences et rondes de négociations.

À l'agenda des ministres délégués par les États, deux objectifs centraux étaient cruciaux dans le cadre des négociations. En un premier lieu, les délégués devaient s'attarder non seulement à l'existence même du Protocole, mais plus particulièrement à sa pérennité au-delà de la date butoir de 2012 à laquelle les signataires devront avoir atteint les objectifs. Ceux-ci se traduisent par la diminution de 6% des GES sous le niveau historique de 1990. Le deuxième point primordial de cette conférence fut sans l'ombre d'un doute la prise formelle d'engagements de la part des puissances émergentes telles la Chine, l'Inde et le Brésil. Bien sûr, le portrait ne serait être complet sans l'implication réelle des États-Unis à cette guerre ouverte à la pollution.(4) Une participation essentielle d'autant plus qu'ils produisent plus du quart des GES.(5)

Au-delà des théories et des projections, que représente concrètement cette métamorphose de la biosphère? Ce réchauffement planétaire s'immisce au sein de notre écosystème, qui tel un parasite vient dérégler l'ensemble de la biodiversité. Pour le Canada, selon un rapport commandé par le gouvernement fédéral, « les dommages sont [élevés], ils touchent la foresterie, l'agriculture, les pêches, la forêt boréale et autres ».(6) En considérant qu'une hausse globale de la température de 2o C serait catastrophique pour le monde. De plus, considérant qu'au cours du siècle précédent la température planétaire à fait un bond de 0,6o C, le point de non-retour pour l'humanité n'est pas loin.(7)

Au terme d'un sprint final de négociation qui trouva son dénouement aux petites heures du 10 décembre, plus de 150 pays en sont venus à une entente historique. En effet, ils se sont engagés dans un « processus afin d'étudier de nouveaux engagements des pays industriels pour la période postérieure à 2012 ». Dès le mois de mai 2006, lesdits États entameront des négociations en vue d'engagements ultérieurs qui couvriraient la période 2013-2017. De plus, afin que les échéanciers soient respectés, un groupe de travail est déjà opérationnel. Celui-ci permettra le bon fonctionnement des étapes à venir.(8) Bien que les États-Unis aient refusé de rejoindre une fois de plus le groupe de Kyoto, ils ont à tout le moins pris certaines ententes qui, contrairement au Protocole, ne comporteraient aucunes contraintes politiques ou économiques.(9)

L'un des moments forts de cette conférence, fut l'intervention de l'ex-président américain Bill Clinton. Il profita de cette tribune pour réfuter la thèse qu'une adhésion au protocole serait une menace pour l'économie américaine. Preuve à l'appui, il démontra « comment une véritable révolution énergétique [stimulerait] les investissements et l'emploi dans son pays ». En campagne électorale, l'ex-premier ministre Paul Martin, profitant de la rayonnante popularité de monsieur Clinton, utilisa cette autre occasion pour fustiger à l'égard des États-Unis pour leur refus d'être signataire du Protocole de Kyoto. Suite à cette sortie en règle de monsieur Martin, la Maison Blanche aurait remis une note diplomatique de protestation à l'ambassadeur canadien à Washington Frank McKenna. En pleine conférence sur les changements climatiques, cette autre frasque n'a rien pour « réchauffer » les relations canado-américaines.(10)




Références:

1- FRANCOEUR, Louis-Gilles. La conférence de Montréal entre dans sa phase politique, [en ligne], 5 décembre 2005, [sans lieu], [http://www.biblio.eureka.cc.ezproxy.usherbrooke.c... consulté le 19 janvier 2006.

2- [Sans auteur]. Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, [en ligne], 25 novembre 2005, [sans lieu], consulté le 19 janvier 2006.

3- CARDINAL, François. Conférence de Montréal, catastrophe appréhendée, [en ligne], 1 décembre 2005, [s.l.], consulté le 19 janvier 2006.

4- DANSEREAU, Suzanne. Beaucoup d'incertitude à l'approche de la Conférence sur les changements climatique, [en ligne], 26 novembre 2005, [s.l.], consulté le 19 janvier 2006.

5- Presse Canadienne. La conférence de Montréal donne un second souffle au protocole de Kyoto, [en ligne], 12 décembre 2005, [s.l.], consulté le 19 janvier 2006.

6- DANSEREAU, Suzanne. Beaucoup d'incertitude à l'approche de la Conférence sur les changements climatique, [en ligne], 26 novembre 2005, [s.l.], consulté le 19 janvier 2006.

7- CARDINAL, François. Conférence de Montréal, catastrophe appréhendée, [en ligne], 1 décembre 2005, [s.l.], consulté le 19 janvier 2006.

8- Presse Canadienne. La conférence de Montréal donne un second souffle au protocole de Kyoto, [en ligne], 12 décembre 2005, [s.l.], consulté le 19 janvier 2006.

9- CARDINAL, François. La conférence de Montréal garantit la survie de Kyoto, [en ligne], 11 décembre 2005, [s.l.], consulté le 19 janvier 2006.

10- FRANCOEUR, Louis-Gilles. Clinton contre Bush, [en ligne], 10 décembre 2005, [s.l.], consulté le 19 janvier 2006.

Dernière modification: 2007-05-02 07:13:22

-N.D.L.R.: Il est possible que des hyperliens actifs au moment de la recherche et de la rédaction de cet article ne le soient plus ultérieurement.

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016