Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

13 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

 Hussein, (Jordanie) | 1935-1999

Hussein

  • Né le 14 novembre 1935 à Amman, en Jordanie
  • Roi de Jordanie (11 août 1952 - 7 février 1999)
  • Décédé le 7 février 1999 à Amman, en Jordanie


  • Christophe Boltanski, «Hussein ibn Talal (1935-1999), un acrobate entre guerres et paix», Libération (France), 6 février 1999, p. 4 -6.

    «...A mesure que la fin approche, sa réconciliation avec l'Etat hébreu est devenue son principal motif de fierté. Il s'y raccroche aux dépens du reste. La politique intérieure semble l'ennuyer. Seuls comptent ses rapports avec son puissant voisin. "Avant, il évoquait tout le temps la démocratie. Ce devait être son legs aux générations futures. Depuis Oslo, il ne parle plus que de la paix", confie un diplomate. Plus qu'un simple traité, Hussein ibn Talal a conclu avec son ancien ennemi une alliance stratégique, sorte de contrat d'assurance pour lui et son trône. La première puissance régionale, Israël, et la première puissance mondiale, les Etats-Unis, veillent à la survie d'une monarchie dont on a si souvent fait l'éloge funèbre.»


    Luis Lema, «Un «petit roi» pour un grand rôle», Le Temps (Suisse), 6 février 1999

    «...Descendant du prophète, bénéficiant d'une expérience politique sans équivalent, muni du titre de doyen politique du monde arabe et sans doute du monde tout court: le curriculum vitae du souverain hachémite était surtout servi par cette distinction british et ce royal sourire qui l'ont rendu parfaitement acceptable aux yeux de l'opinion occidentale. Celle-ci l'a placé sur le même plan que tous ses alter ego couronnés européens, une touche d'exotisme en plus. Le poids conjugué de tous ces facteurs s'est avéré irrésistible. A tel point que le roi a fini de se confondre avec son royaume, le dirigeant et sa reine terminé d'occulter leurs cinq millions de sujets. En creux apparaît aujourd'hui le risque: que privée du roi Hussein la Jordanie redevienne une grande plaine désertique peuplée pour moitié de Palestiniens, dont une bonne partie s'enfoncent dans la misère.»


    Frédéric Wagnière, «Un royaume au coeur de la tourmente», La Presse (Québec, Canada), 9 février 1999, p. B2.

    «...Le roi Abdallah succède à son père à un moment difficile, alors que les négociations de paix entre Israël et les Palestiniens sont de nouveau au point mort, en attendant les élections israéliennes, le 17 mai. De plus, d'autres chefs d'État dans la région sont âgés et ne jouissent pas d'une santé de fer. La lutte pour leur succession pourrait être houleuse, allant jusqu'à déstabiliser les relations entre les États. Dans ces circonstances, Abdallah aura beaucoup de difficulté à établir le genre de rapports personnels qui ont permis à son père de défendre les intérêts jordaniens dans la région.»


    Judith Miller, «Death of a King ; Cautious King Took Risks in Straddling Two Worlds», New York Times, 8 février 1999

    «...Cautious by instinct and habit, King Hussein took pride in his Western impulses and his Arab roots, though he acknowledged that the combination sometimes produced policies that even admirers criticized as erratic and conflicting. (...) His twin legacies - peace with his neighbors, including Israel, and a fairly tolerant, stable society at home - would be impressive in any context. But they are particularly so given the often violent politics of the Middle East and the unpromising country whose stewardship he inherited while still a teen-ager. (...) by charting a mostly centrist, pragmatic course and avoiding the radical passions and fashionable political trends that destabilized or toppled several other hereditary leaders in the Middle East, King Hussein created a relatively peaceful, conservative, modern country whose citizens enjoy decent government and more political freedom than those of most other Arab nations.»

    Liens internes

    Les objectifs de Perspective monde
    Son équipe au fil des ans
    Les sources et les mises à jour
    Récupérer des éléments de Perspective monde

    Pour en savoir plus

    Pour nous écrire un commentaire
    Pour visionner la vidéo d'introduction
    Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
    Dimension, sur le langage statistique R

    Liens externes

    Observatoire des politiques publiques
    Observatoire des Amériques
    Politique appliquée.tv
    Cahiers de recherche

    Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016