Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

12 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

 Allende, Salvador | 1906-1973

Salvador Allende

  • Né le 26 juin 1906 à Valparaiso, au Chili
  • Député du Parti socialiste du Chili (1937-1939)
  • Ministre de la Santé (octobre 1939-1947)
  • Sénateur (1945-1970)
  • Président du Chili (candidat de l'Unité populaire) (3 novembre 1970-11 septembre 1973)
  • Décédé le 11 septembre 1973 à Santiago, au Chili


  • Régis Debray, «Il est mort dans sa loi», Le Nouvel Observateur (France), 17 septembre 1973, p. 35-37.

    «...La passion de l'honneur. La loyauté. La noblesse. L'intégrité. Cela s'appelle la hombria. Intraduisible. Salvador Allende était un caballero. Comment dit-on en français ? Quelque chose comme un grand monsieur. Valeurs désuètes, un peu ridicules, d'un autre âge, peut-être. Mais qui furent payées comptant. Il fallait que ce grand monsieur arrive au bout de son temps et de son rôle pour livrer passage aux temps modernes et crus de la révolution qui va se chercher maintenant dans la peine et le sang. Voici l'heure des brasiers. Elle sera longue.»


    Gilles Boyer, «Renversement d'Allende», Le Soleil (Québec, Canada), 13 septembre 1973, p. 4.

    «...Allende n'était donc pas en terrain solide, sans l'appui d'une majorité suffisante, pour hâter le passage au socialisme; les remous se sont fait sentir au niveau des représentants politiques et de la population. Mais l'intervention de l'armée représente un dangereux précédent dans un pays attaché à la légalité constitutionnelle. Le mécontentement provoqué par le régime Allende, s'il existait vraiment et profondément, aurait dû se canaliser dans le processus démocratique normal, par les élections présidentielles prévues pour 1976. Les militaires chiliens prétendront sans doute qu'ils ont voulu éviter une guerre civile en agissant de façon draconienne alors qu'il était encore temps. Il n'est pas certain qu'ils n'ont pas créé de ce fait les conditions qui conduiront justement à la guerre civile.»


    The Washington Post (États-Unis), 13 septembre 1973

    «...Many in Latin America will no doubt regard him as a martyr whose death, like that of Che Guevara, symbolizes the implacability of American «imperialism». His politics, perhaps also his myth, are bound to the center of Latin and inter-American politics, and to becloud objective judgement of him. It is impossible not to note, however, that his 30 earlier years in the political wilderness had ill prepared him to exercise power. He ignored the limitations of his minority support and attempted to govern as though he wielded a majority.»

    Liens internes

    Les objectifs de Perspective monde
    Son équipe au fil des ans
    Les sources et les mises à jour
    Récupérer des éléments de Perspective monde

    Pour en savoir plus

    Pour nous écrire un commentaire
    Pour visionner la vidéo d'introduction
    Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
    Dimension, sur le langage statistique R

    Liens externes

    Observatoire des politiques publiques
    Observatoire des Amériques
    Politique appliquée.tv
    Cahiers de recherche

    Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016