Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

11 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

 Guevara, Ernesto | 1928-1967

Che Guevara

  • Né le 14 juin 1928 à Rosario, en Argentine
  • Un des dirigeants de l'Institut national de la réforme agraire (7 octobre 1959)
  • Président de la Banque nationale de Cuba (26 novembre 1959-3 octobre 1964)
  • Ministre de l'Industrie (23 février 1961-3 octobre 1964)
  • Chef de la délégation cubaine aux Nations unies (décembre 1964)
  • Décédé le 9 octobre 1967 à La Higuera, en Bolivie


  • Édouard Bailby, «Guevara mort et vivant», L'Express (France), 16 au 22 octobre 1967, p. 24-25.

    «...À l'intérieur du mythe de Guevara, un mythe plus profond s'était formé : celui de son invulnérabilité. Sans doute y croyait-il lui-même. Son visage, beau et grave, était devenu le masque vivant de la Révolution. D'avoir été donné si souvent pour mort le rassurait. D'avoir vu la mort en face le cuirassait (...) Disparu depuis deux ans et demi, Guevara était devenu l'invisible incarnation de la subversion mondiale et, à ce titre, indestructible. Rien ne pouvait, semble-t-il, lui rendre la fragilité des mortels.»


    Marcel Niedergang, «Le «Che» ou la révolution permanente», Le Monde (France), 17 octobre 1967, p. 5.

    «...Car Guevara, barbu sans excès, l'oeil vif et ironique, écoutant avec une attention extrême, sérieux, répondant avec précision en espagnol ou dans un français excellent, le teint un peu trop pâle trahissant le mal qui ne l'abandonnera jamais, séduira grâce à son exceptionnelle personnalité amis et adversaires. Aux Nations unies, à la conférence inter-américaine de Punta-del-Este (...) , en Europe, en Afrique, en Union soviétique, en Asie, le «Che», malgré son visage d'«archange de la révolution», plait avec son souci passionné de la vérité (...) Presque oublié en janvier 1966, le commandant Guevara, mythique héros de la révolution latino-américaine, est avec Bolivar le personnage principal derrière une tribune où se rencontrent, plus de «fonctionnaires» que de «guérilleros» authentiques.»


    C.D., «La mort du «Che»», Esprit (France), décembre 1967, p. 956.

    «...La guérilla connaîtra des revers, le continent pourra ne pas devenir socialiste avant deux, trois générations, la marche vers la seconde étape de sa libération est toutefois devenue irréversible. Après les Lobaton, La Puente, Camilo Torres, ce nouveau martyr renforce l'espoir suscité par ce qu'on appelle déjà la «longue marche de l'Amérique latine», celle qui veut conduire à la libération de l'homme écrasé par la misère et l'injustice, et le refaire, lui comme son actuel oppresseur. Le défi lancé à la plus grande puissance militaire de l'heure vise aussi l'humanisme bien-pensant du monde occidental. La mort du «Che» consacre ce défi, lègue aux forces jeunes et vives du Tiers monde et de l'Occident lui-même, un pari généreux.»


    Sans auteur, «Guevara : New Martyr...or a Symbol of Communist Failure ?», U.S. News & World Report (États-Unis), 23 octobre 1967, p. 20.

    «...Intelligence experts concluded that Guevara had made a basic miscalculation in believing that Castro-type revolutions could be reproduced easily in Latin America. Increased vigilance, U.S. aid and better governments have changed the equation. Even so, the threat of Castro Communism was expected to survive this setback, and perhaps the most dangerous still. For one thing, there was a report that Castro was preparing to make Ché a martyr -a legend of sacrifice and response to «duty» that will keep «revolutionary spirit» high.»

    Liens internes

    Les objectifs de Perspective monde
    Son équipe au fil des ans
    Les sources et les mises à jour
    Récupérer des éléments de Perspective monde

    Pour en savoir plus

    Pour nous écrire un commentaire
    Pour visionner la vidéo d'introduction
    Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
    Dimension, sur le langage statistique R

    Liens externes

    Observatoire des politiques publiques
    Observatoire des Amériques
    Politique appliquée.tv
    Cahiers de recherche

    Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016