Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

13 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

 Sar , Saloth (Pol Pot) | 1925-1998

Pol Pot

  • Né le 19 mai 1925 à Prek Sbauv, au Cambodge
  • Secrétaire du comité central du Parti communiste du Cambodge (les Khmers rouges) (1963-1979)
  • Leader de l'Angkar padevat (organisation révolutionnaire) (1975-1979)
  • Premier ministre du Kampuchéa Démocratique (Cambodge) (13 mai 1976-7 janvier 1979)
  • Décédé le 15 avril 1998, dans le nord du Cambodge


  • Arnaud Dubus, «La dernière mort du bourreau des Khmers», Le Temps (Suisse), 17 avril 1998.

    «...L'histoire retiendra deux images de Pol Pot : celle de ce jeune homme aux cheveux coupés en brosse, au sourire affable et poli, discutant avec entrain avec le président Mao Zedong à Pékin en 1976 et celle de ce vieillard brisé, appuyé sur une canne en bambou, en train d'être jugé par les siens sous un hangar du camp khmer rouge d'Anlong Veng le 27 juillet dernier. Entre les deux clichés, un de ces soubresauts que l'histoire ne digère jamais: la tentative démente d'instaurer une utopie rurale et primitive, de surpasser le maoïsme, dans un pays de 8 millions d'habitants. On sait ce qui a résulté de l'expérience: le premier autogénocide de l'histoire au cours duquel, entre le 17 avril 1975 et le 7 janvier 1979, entre 1 et 2 millions de Cambodgiens sont morts de faim, d'épuisement, ou tout simplement exécutés.»


    Charles Lambroschini, «Pol Pot : le procès manqué», Le Figaro (France), 17 avril 1998, p. 2.

    «...Quel dommage que Pol Pot soit mort dans son lit ! Il aurait dû être traduit devant un autre tribunal de Nuremberg. Il aurait dû être fusillé devant les télévisions du monde entier. Car, sans cet acte de justice, les fantômes des deux millions d'hommes, de femmes et d'enfants, que ce bourreau fit massacrer entre 1975 et 1978 continueront d'errer inconsolés dans les « champs de mort » du Cambodge. Inventeur d'une idéologie délirante, le chef des Khmers rouges avait voulu créer un homme nouveau en replongeant ses compatriotes dans la boue des rizières (...) Comme Hitler, comme Staline, Pol Pot prétendait faire le bonheur de son peuple. Comme eux, il en fut le boucher : un Cambodgien sur trois a été assassiné. »


    Frédéric Wagnière, «Les mains sales», La Presse (Québec, Canada), 17 avril 1998, p. B2.

    «...La mort de Pol Pot, mort d'une crise cardiaque pendant son sommeil, attristera beaucoup de Cambodgiens qui auraient voulu qu'il soit traduit en justice pour tous les crimes qu'il a commis lorsqu'il était leur dictateur (...) Mais d'autres ne seront pas mécontents de le voir disparaître si tranquillement. Un tribunal international, comme celui qui a jugé les grands chefs nazis à Nuremberg ou celui qui siège actuellement à La Haye pour les crimes commis en Bosnie, aurait montré au monde que Pol Pot et ses Khmers rouges ont profité de complices et d'alliés bien placés. Ces anciens alliés ne regretteront pas que le monde ne soit pas mis au courant de cette affaire dans ses moindres détails.»


    Terry McCarthy, «The Butcher of Cambodia», Time (édition canadienne) (États-Unis), 27 avril 1998, p. 30-31.

    «...All Pol Pot ever said was that he was creating a «pure» communist society and whatever he did was done for his country. «My conscience is clear», he told journalist Nate Thayer in a rare interview last October, never admitting his appalling conduct, never regretting the countless executions, the million more dead of starvation and overwork, the living population maimed in body or mind, the entire country reduced to Stone Age survival (...) When Pol Pot died last week, alone in a small, thatched hut, his passing left only outrage that this man had cheated earthly justice. Elusive and mysterious throughout his life, Pol Pot slipped just as stealthily into death, guarding his secrets to the end.»

    Liens internes

    Les objectifs de Perspective monde
    Son équipe au fil des ans
    Les sources et les mises à jour
    Récupérer des éléments de Perspective monde

    Pour en savoir plus

    Pour nous écrire un commentaire
    Pour visionner la vidéo d'introduction
    Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
    Dimension, sur le langage statistique R

    Liens externes

    Observatoire des politiques publiques
    Observatoire des Amériques
    Politique appliquée.tv
    Cahiers de recherche

    Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016