Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

25 avril 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

 Bourguiba, Habib | 1903-2000

Habib Bourguiba

  • Né le 3 août 1903 à Monastir, en Tunisie
  • Secrétaire général du Néo-Destour (2 mars 1934-1939)
  • Président du Néo-Destour (1939-octobre 1964) devenu le Parti socialiste destourien (octobre 1964-7 novembre 1987)
  • Premier ministre (11 avril 1956-25 juillet 1957)
  • Président de la République tunisienne (désigné le 25 juillet 1957 / élu le 8 novembre 1959, réélu le 8 novembre 1964, 2 novembre 1969, 3 novembre 1974-7 novembre 1987)
  • Décédé le 6 avril 2000 à Monastir, en Tunisie


  • Pierre Haski, «Le «combattant suprême» est mort hier à Monastir, à 96 ans», Libération (France), 7 avril 2000, p. 2

    «...Quelle image garder de Habib Bourguiba? Celle du «combattant suprême» qui lutta ardemment pour l'indépendance de son pays? Celle du chef d'Etat audacieux qui donna aux femmes tunisiennes l'un des statuts les plus avancés du monde arabe et accueillit à Tunis l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) en exil? Ou bien celle de l'autocrate vieillissant, manipulé par son entourage et incapable de diriger un pays moderne? Ces trois images contradictoires jalonnent l'itinéraire de l'un des hommes marquants du XXe siècle dans l'espace méditerranéen, dont la vie active prit brutalement fin au petit matin du 7 novembre 1987, victime d'un «coup d'Etat médical» salué alors comme l'occasion d'un nouveau départ pour la Tunisie (...) Son successeur, Zine ben Ali, «l'homme du 7 novembre», promettait de donner un second souffle à une Tunisie anesthésiée par la fin de l'ère Bourguiba : il la remplaça par un régime policier et ubuesque indigne de ce pays qui fut si novateur.»


    Philippe Tribune, «Bourguiba, le père de l'indépendance», Le Figaro (Paris), 7 avril 2000, p. 25.

    «...La Tunisie enterre-t-elle seulement le démiurge de ses grandes années d'indépendance ou porte-t-elle aussi le deuil d'une certaine idée d'elle-même que seul Bourguiba avait osé se faire ? L'idée, fruit d'un étonnant mélange de pragmatisme terrien et d'intuition lyrique, d'un pays résolument moderne et laïc, capable à la fois de conjuguer les influences occidentales et un héritage islamique profondément dépoussiéré, et de jouer un rôle moteur dans le Maghreb et vis-à-vis de l'Orient arabe. Ce projet, assurément, n'a pas été abandonné par ses successeurs. Mais il leur faudra lui donner corps sans le secours si puissant du mythe.»


    Jean Chatain, «Bourguiba : la mort après l'oubli», L'Humanité (France), 7 avril 2000, p. 15.

    «...La mort d'Habib Bourguiba sonne définitivement le glas d'un mythe, même si beaucoup de Tunisiens n'ont pas l'âge à avoir connu l'ancien président dans l'exercice d'un pouvoir souverain. À leurs yeux, il n'est plus qu'un point de repère historique. Dans le meilleur des cas, c'est l'homme qui a incarné une exigence de libération nationale face au colonialisme français de la IVe République, alors essoufflé mais toujours dangereux (la guerre d'Algérie durera encore plus de quatre ans après la formation de la Ve République). Par la suite, celui qui a mis en place un système politique indissociablement autoritaire et corrompu, aboutissant à l'actuelle dictature déguisée de Ben Ali.»


    Eric Pace, «Habib Bourguiba, Independence Champion and President of Tunisia, Dies at 96», New York Times (États-Unis), 7 avril 2000.

    «...Mr. Bourguiba was a spectacularly durable Arab leader. He was also relatively moderate and pro-Western and did much to enhance women's rights in Tunisia. Often called the Supreme Combatant, he long dominated his North African nation as wholly as Nehru did India or Nasser did Egypt. In the early 1960's, after he consolidated power, he was asked about Tunisia's political system. ''The system? What system?'' he exclaimed cheerfully. ''I am the system.''»

    Liens internes

    Les objectifs de Perspective monde
    Son équipe au fil des ans
    Les sources et les mises à jour
    Récupérer des éléments de Perspective monde

    Pour en savoir plus

    Pour nous écrire un commentaire
    Pour visionner la vidéo d'introduction
    Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
    Dimension, sur le langage statistique R

    Liens externes

    Observatoire des politiques publiques
    Observatoire des Amériques
    Politique appliquée.tv
    Cahiers de recherche

    Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016