Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

13 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

 Arafat, Yasser | 1929-2004

Yasser Arafat

  • Né en août 1929 au Caire, en Égypte
  • Chef de l'Organisation de libération de la Palestine (4 février 1969-11 novembre 2004)
  • Président de l'Autorité palestinienne (20 janvier 1996-11 novembre 2004)
  • Décédé le 11 novembre 2004 à Clamart, en France


  • Christophe Boltanski, «Les mille et une vies de Yasser Arafat», Libération (France), 12 novembre 2004, p. 10-12.

    «...Il lègue à son peuple une place au soleil, certes petite, convoitée et aujourd'hui pleine de décombres, mais suffisante pour y hisser un drapeau. Son principal accomplissement tient à ce simple fait. Rayés de la carte au lendemain de la défaite de 1948, condamnés à l'exode, pouvant espérer pour tout passeport au mieux un titre de voyage délivré par leurs pays d'accueil, les Palestiniens existent de nouveau. Ils disposent pour la première fois d'un foyer national et peuvent prendre en main leur destin sans attendre le secours intéressé de leurs frères arabes. A défaut d'un présent viable et d'une patrie reconnue, Yasser Arafat leur a redonné une identité, seul véritable gage d'avenir.»


    Pierre Laurent, «Mort en chef d'État», L'Humanité (France), 12 novembre 2004, p. 2..

    «...Yasser Arafat est mort sans avoir pu mener à terme son combat. Il y aura laissé sa vie, épuisé à soixante-quinze ans par trois années de cantonnement dans les ruines de son quartier général de Ramallah. Trois années qui symbolisent un parcours, celui d'un homme qui n'a jamais voulu renoncer. Pour le peuple palestinien, aujourd'hui en deuil, le combat va se poursuivre dans de nouvelles conditions, mais avec la même volonté farouche de recouvrer la souveraineté de ses droits. Rien ni personne ne pourra effacer des tablettes de l'histoire l'image du leader palestinien coiffé de son keffieh noir et blanc à damier qui, après trente ans de lutte armée, avait su tendre la main à Yitzhak Rabin pour ouvrir le chemin de la paix. Ce chemin est aujourd'hui dans l'ornière. Ces trois dernières années, la mise à l'index par Israël et les États-Unis de celui qui vient de mourir n'a pas servi la paix, bien au contraire. Elle n'a été qu'un prétexte à l'amplification de logiques de guerre, aujourd'hui totalement dans l'impasse.»


    Guy Taillefer, «Le coeur en berne», Le Devoir (Québec, Canada), 12 novembre 2004, p. a1.

    «...La mort d'Arafat clôt un chapitre capital de l'histoire du Proche-Orient. Les Palestiniens perdent le champion absolu de leur cause nationale, chef militaire devenu chef d'État autocratique, qui a incarné pendant plus de 40 ans le combat pour la naissance de la Palestine. Homme public le plus connu au monde sous son keffieh, Abou Ammar, son nom de guerre, aura certes échoué à faire la paix mais aura inscrit le combat palestinien au coeur du conflit israélo-arabe.»


    The Washington Post (États-Unis), 12 novembre 2004.

    «...Mr. Arafat did more than anyone else to forge their national identity as Palestinians and to place their cause at the center of global affairs. But he also poisoned his movement with terrorism and sabotaged it through his refusal to embrace the settlement with Israel that was possible years ago. Unlike many of his followers, Mr Arafat was autocratic, corrupt, deceiving and, ultimately, unwilling to unambiguously accept Israel's permanence. His death has prompted an understandable outpouring of grief from Palestinians, including those who fiercely opposed him. But it also removes the single largest obstacle to the achievement of Palestinian sovereignty.»

    Liens internes

    Les objectifs de Perspective monde
    Son équipe au fil des ans
    Les sources et les mises à jour
    Récupérer des éléments de Perspective monde

    Pour en savoir plus

    Pour nous écrire un commentaire
    Pour visionner la vidéo d'introduction
    Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
    Dimension, sur le langage statistique R

    Liens externes

    Observatoire des politiques publiques
    Observatoire des Amériques
    Politique appliquée.tv
    Cahiers de recherche

    Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016