Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

13 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

 Pompidou, Georges | 1911-1974

Georges Pompidou

  • Né le 5 juillet 1911 à Montboudif, en France
  • Membre du Conseil constitutionnel (5 mars 1959-14 avril 1962)
  • Premier ministre de la République française (14 avril 1962-10 juillet 1968)
  • Président de la République française (20 juin 1969-2 avril 1974)
  • Décédé le 2 avril 1974 à Paris, en France


  • Josette Alia, «Cinq années en roue libre», Le Nouvel Observateur (France), 8 avril 1974, p. 28.

    «...Au départ, l'héritier - un peu forcé - du Général a toutes les cartes en main. Moins aimé que le Général, il est sans doute plus populaire : le peuple, lassé des grandeurs, reconnaît en lui ses petits soucis, ses appétits de bien-être, une lourdeur paysanne, une astuce commerçante qui le rassurent et le reposent. Moins visionnaire mais bon gestionnaire, Pompidou ne parle plus de grandeur mais de bonheur. En politique, il n'excommunie plus, il rassemble. Moins réactionnaire que de Gaulle, il est plus conservateur et cette attitude, affirmée très tôt, ramène autour de lui tout un pan de la droite classique dont de Gaulle s'était coupé sans, pour autant, lui ôter la clientèle gaulliste. Bref, il occupe, en principe, un plus vaste terrain politique.»


    Henry Kissinger, «À la Maison Blanche, 1968-1973», Paris, Fayard, 1979, p. 437.

    «...Pompidou était un homme d'une intelligence, d'une dignité et d'une force de caractère extraordinaire. Dans ses yeux prudents, ombragés de sourcils broussailleux, transparaissait le scepticisme d'un enfant d'Auvergne, cette rude région de France où les paysans ont survécu à une histoire orageuse en se gardant de faire trop confiance à la générosité des voisins. Suprêmement cultivé, c'était un des rares hommes d'État avec lequel on avait plaisir à parler de sujets extérieurs à la politique. Il avait cette habileté du sceptique d'aller droit au coeur des problèmes et la tendance de l'intellectuel français à envelopper ces problèmes d'une complexité qui devait davantage à sa propre sophistication qu'aux critères plus grossiers utilisés par des personnalités moins complexes. En outre, il était doté d'un humour sardonique.»


    Gilles Boyer, «La France après Pompidou», Le Soleil (Québec, Canada), 4 avril 1974, p. 4

    «...Depuis 1969, le président Pompidou a été un homme précieux pour la France. Il a permis une transition sans heurt du pouvoir personnel de de Gaulle au pouvoir qui reste personnalisé du président de la République sous la Constitution actuelle. Pompidou parti, la grande inconnue reste les rapports qui s'établiront entre un président de la République et une Assemblée nationale élus par des majorités différentes. Non seulement le gaullisme mais la Ve République elle-même risquent d'éclater sous ces contradictions dans un pays où les Constitutions sont aussi fragiles qu'éphémères.»


    Richmond Times-Dispatch (États-Unis), 8 avril 1974

    «...Pompidou wasn't flashy or particularly inspiring but he was a constructive leader, a settling influence; for a France that has tended to anarchy at times. The cliché has been that during the Pompidou presidency France was still trying to find its way after De Gaulle's passing. But it is a measure of the man as well as the uncertainties of political succession in a system with a very powerful executive that with his death at 62, there are no sure answers to the question, what happens to France after Pompidou?»

    Liens internes

    Les objectifs de Perspective monde
    Son équipe au fil des ans
    Les sources et les mises à jour
    Récupérer des éléments de Perspective monde

    Pour en savoir plus

    Pour nous écrire un commentaire
    Pour visionner la vidéo d'introduction
    Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
    Dimension, sur le langage statistique R

    Liens externes

    Observatoire des politiques publiques
    Observatoire des Amériques
    Politique appliquée.tv
    Cahiers de recherche

    Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016