Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

13 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

 Neto, Agostinho | 1922-1979

Agostinho Neto

  • Né le 17 septembre 1922 à Icolo e Bongo, en Angola portugaise
  • Président de la République populaire d'Angola (11 novembre 1975 - 10 septembre 1979)
  • Décédé le 10 septembre 1979 à Moscou, en Union soviétique


  • J.B., « Angola : après Neto », L'Express (France), 22 septembre 1979, p. 59.

    «...Mort d'un cancer du pancréas à Moscou où il se trouvait (comme Boumediène avant lui) en « visite d'amitié et de repos », Agostinho Neto laisse derrière lui un grand vide, beaucoup d'incertitudes, et pas mal de soucis pour le Kremlin, Washington et Pretoria. Le chef de l'État angolais avait, depuis quelques années, passablement retouché l'image de « valet de Moscou » que lui avait value l'entrée des troupes cubaines à Luanda, en 1975. On le considérait plutôt comme une sorte de Ceausescu : intraitable sur l'idéologie, mais souple et « réaliste » en politique étrangère. Bref, un interlocuteur de plus en plus crédible. Sa disparition, à 56 ans, sans successeur désigné, risque de remettre en question l'équilibre des forces dans cette partie « sensible » de l'Afrique australe. »


    Jean-Pierre N'Diaye, « L'homme qui a gravi la montagne », Jeune Afrique (France), 19 septembre 1979, p. 38.

    «...Un homme prestigieux a disparu. Un dirigeant politique traqué et chef de guerre acculé à la guerre, et qui va la faire, gravissant une montagne jusqu'à sa crête. Je ne ferai pas son portrait, ni le bilan de son action; les exégètes s'en chargeront. Comme Mao, de Gaulle, Lénine, Nasser..., Agostinho Neto aura été un de ces rares hommes à qui l'histoire aura donné rendez-vous et qui auront accepté de s'y rendre, pour le meilleur et pour le pire. (...) le problème de l'Angola était international depuis le départ, parce que le Portugal était une colonie du capitalisme international. Toutes les grandes puissances - et donc toutes les contradictions - vont se trouver sur le champ de bataille, directement ou indirectement. Il y a longtemps que l'Angola est saignée et travaillée. Devant ce faisceau de contradictions, Neto réussira à planter l'indépendance angolaise. Avec toutes ses contradictions. Mais il l'a plantée. Il s'est agi alors de la reconstruire dans la concorde nationale, d'entamer un processus de création et de maîtrise des organes institutionnels de l'État, la promotion de cadres nationaux : source de la souveraineté nationale. Et c'est là que la mort le surprend. C'est une volonté nègre, une volonté humaine devant laquelle l'Afrique doit se recueillir. »


    Augusta Conchiglia, « Le chêne qui s'abat », Afrique-Asie (France), 15 octobre 1979, p. 19.

    «...Aujourd'hui, alors que sa manière d'être était à l'opposé de l'iconographie classique du chef révolutionnaire, et alors que sa pensée et la façon créatrice qu'il a eue de guider la révolution angolaise ont indubitablement dépassé les frontières, je souris lorsque je me souviens du nombre de fois où j'avais remarqué que l'impression première qu'il donnait aux gens se situait très en deçà de ses extraordinaires qualités. Apparemment timide, en vérité seulement réservé, ce médecin-poète angolais ne possédait ni le magnétisme du chef charismatique ni l'allure impétueuse du commandant guérillero. (...) Prenant avec responsabilité de courageuses initiatives, il n'en sollicitait pas moins toujours plus rigoureusement le débat et la critique au sein du Parti, dont il rappelait avec fermeté le rôle dirigeant. Cette volonté de se soumettre à la critique et à l'analyse n'était pas, chez lui, une formulation démagogique du centralisme démocratique. »

    Liens internes

    Les objectifs de Perspective monde
    Son équipe au fil des ans
    Les sources et les mises à jour
    Récupérer des éléments de Perspective monde

    Pour en savoir plus

    Pour nous écrire un commentaire
    Pour visionner la vidéo d'introduction
    Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
    Dimension, sur le langage statistique R

    Liens externes

    Observatoire des politiques publiques
    Observatoire des Amériques
    Politique appliquée.tv
    Cahiers de recherche

    Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016