Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

16 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

NÉOLIBÉRALISME

Brève définition - Équipe Perspective monde

Doctrine politique et économique de droite. Initialement formulée pendant les années 1940 et 1960, cette doctrine a pris de l'essor au milieu des années 1970 lorsque des formations politiques conservatrices vont utiliser ses principes en vue de les transformer en programmes politiques (Thatcher au Royaume-Uni et Reagan aux États-Unis, par exemple). Friedrich August von Hayek et Milton Friedman constituent les deux principaux intellectuels associés à ce courant idéologique.

Sans ménagement, le néolibéralisme est critique de l'interventionnisme étatique ou de l'État providence. L'analyse repose sur l'idée que la grande dépression des années 1930 n'a pas été causée par le capitalisme mais par les premières interventions de l'État qui auraient perverti les mécanismes de l'économie de marché (Hayek, La route de la servitude). Encore plus sévère à l'endroit des régimes socialistes et communistes, cette doctrine soutient qu'une société planifiée, dominée par l'État, courait inévitablement à sa perte, autant politiquement qu'économiquement.

Pour les tenants du néolibéralisme, la libre compétition des agents économiques animés par la recherche du profit constitue le seul vrai moteur du développement économique national et international. Loin d'intervenir comme agent économique, l'État doit favoriser la libre concurrence et opter pour une politique de laisser-faire.

L'expression néolibéralisme est cependant polysémique, et les confusions nombreuses. Ainsi, et paradoxalement, Keynes s'est réclamé du "nouveau libéralisme" alors que ce qu'il a mis en valeur a peu à voir avec le néolibéralisme.

Malgré la variété des usages, lorsqu'on évoque des "politiques néolibérales", on se réfère généralement au "consensus de Washington" défini par l'économiste américain John Williamson à la fin des années 1980. Il a posé 10 principes: 1) discipline budgétaire forte, donc peu de déficits; 2) dépenses publiques avec un bon rendement ou une capacité réelle à réduire les inégalités engendrées par le marché; 3) diminution des taux marginaux d'imposition; 4) libéralisation des taux d'intérêts; 5) taux de change compétitifs; 6) libéralisation du commerce extérieur (abaissement des barrières); 7) ouverture aux investissements étrangers; 8) privatisation des entreprises publiques; 9) dérèglementation des marchés intérieurs; 10) protection accrue de la propriété privée (des capitaux, des brevets, des droits d'investir, de vendre et d'acheter).

Au final, le néolibéralisme ne propose par d'éliminer l'État mais d'en réduire la taille. Friedman a d'ailleurs écrit: «L'existence d'un marché libre n'élimine évidemment pas le besoin de gouvernement. Au contraire, le gouvernement est essentiel, à la fois comme forum pour déterminer les «règles du jeu» et comme arbitre pour interpréter et faire respecter les règles qui ont été adoptées.» Selon cette conception, celui-ci doit jouer un rôle limité et laisser une large place au marché. Friedman écrit encore en paraphrasant Adam Smith, le fondateur du libéralisme économique: «La main invisible [du marché] a plus fait pour le progrès que la main visible [de l'État] pour le retour en arrière». Ou encore: «La concurrence du marché, quand on la laisse fonctionner, protège le consommateur mieux que tous les mécanismes gouvernementaux venus successivement se superposer au marché.»


Concepts utilisant le terme:

néolibéralisme

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016