Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 août 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

PARTI POLITIQUE

Brève définition - Équipe Perspective monde

Organisation durable qui vise à conquérir et à exercer le pouvoir en défendant un certain nombre d'idées définies dans un programme. Les partis politiques se démarquent des groupes de pression ou des autres organisations de la société civile (syndicats, chambres de commerce, corporations professionnelles, etc.) dans la mesure où ils visent explicitement à former le gouvernement et non pas simplement à l'influencer ou à faire pression sur lui.

Dans les sociétés démocratiques, les partis tentent de prendre le pouvoir lors des élections générales (législatives et/ou présidentielles). Pour ce faire, ils doivent 1) choisir des leaders ou porte-parole, 2) recruter des candidats, 3) obtenir un financement et 4) mobiliser les électeurs. Quotidiennement, leur travail consiste à reprendre un certain nombre de revendications, propositions ou ambitions et d'y faire écho dans leurs multiples interventions. En ce sens, ils filtrent les demandes provenant de l'ensemble de la société ou d'importants segments de celle-ci et ils contribuent à définir les choix politiques et sociaux. Contrairement aux revendications d'un groupe de pression qui s'articulent à des intérêts précis, sectoriels ou relatifs à un groupe défini de la société, le programme d'un parti constitue généralement une proposition d'ensemble couvrant la plupart des secteurs d'activités où l'État intervient: économie, travail, santé, environnement, etc.

Les partis politiques ont grandi avec l'élargissement du suffrage universel. Plusieurs sont apparus dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Les premiers partis politiques sont nés aux États-Unis au début du XIXe siècle. Généralement, les partis politiques ont des membres, des militants (membres actifs), des organisateurs (des employés du parti) et des élus (dans la mesure où ils remportent des sièges lors des élections). Les partis peuvent se situer au niveau local, régional ou national. Un même parti peut tenter de prendre le pouvoir à tous les niveaux. L'instance décisionnelle d'un parti est généralement le congrès du parti; entre deux congrès les décisions sont prises par des instances intermédiaires.

Les partis se distinguent les uns des autres sur la base de leur idéologie. La typologie la plus commune classe les partis selon le spectre gauche-droite. Un parti conservateur peut être situé au centre droit ; un parti travailliste se situe généralement au centre gauche et un parti libéral se situe souvent au centre. Dans bien des pays, on peut identifier des partis d'extrême gauche et d'extrême droite; la part des votes obtenus par ceux-ci est marginale. Les appellations des partis politiques sont souvent équivoques ou globales: Parti progressiste-conservateur (Canada), Front national (France), Parti républicain (États-Unis), Union du centre démocratique (Espagne), Parti populaire pour la liberté et la démocratie (Pays-Bas).

Les partis se distinguent également en fonction du système partisan dans lequel ils rivalisent entre eux. On peut en identifier quatre grands types : 1) le multipartisme : généralement on retrouve un grand nombre de partis ; aucun n'est en mesure de former à lui seul la majorité parlementaire ou le gouvernement (Exemple : Belgique, Italie, Allemagne) ; 2) le bipartisme : on retrouve alors deux grands partis (les autres étant marginaux) ; le gouvernement est alors formé par l'un des deux (Exemple : les Etats-Unis) ; 3) le système à parti dominant : dans ce cas, un parti est au pouvoir sur une longue durée ; les autres se retrouvent systématiquement dans l'opposition (Exemple : le Mexique du début du XXe siècle jusqu'en 2000 ; l'Inde de 1947 jusqu'au milieu des années 1980). Dans tous ces cas, le système partisan n'est pas le fait d'une loi mais la conséquence de la culture politique ou du système électoral. Par exemple : le système électoral proportionnel conduit souvent au multipartisme et le système électoral uninominal majoritaire conduit souvent au bipartisme. Enfin, quatrième et dernier type, on retrouve des systèmes de parti unique. Dans ces cas, il ne s'agit pas d'un régime démocratique; les autres partis sont interdits ou relégués dans un rôle subalterne et ce par la loi et la répression (Exemple : le Parti communiste chinois, le Parti communiste d'URSS).




Concepts utilisant le terme:

système électoral proportionnel
mode de scrutin proportionnel
système proportionnel
scrutin proportionnel
mode proportionnel
social-démocratie

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016