Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

17 octobre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

RÉCESSION

Brève définition - Équipe Perspective monde

Période marquée par une chute du PIB (produit intérieur brut) pendant au moins deux trimestres consécutifs. La croissance du PIB n'est plus positive, mais négative. La notion de récession se distingue de la notion de ralentissement économique : la croissance est moins forte tout en étant encore positive. Dans bien des pays occidentaux, les quatre dernières récessions ont eu lieu en 1974, 1980-1982, 1993 et 2008.

Quant à la notion de dépression, elle est utilisée pour désigner une récession prolongée et durable. On parle ainsi de la «Grande dépression» pour nommer les années qui suivent le crash boursier de 1929.

La notion de récession s'oppose à la notion d'expansion : croissance continue du PIB d'une année à l'autre. La longue période (1945-1973) qui suit la Deuxième Guerre mondiale a été souvent nommée les «Trente glorieuses» du fait qu'elle est marquée par une expansion continue de l'économie mondiale.

Les causes d'une récession sont variables suivant les économies et les sociétés. Face à une récession, il existe cependant deux écoles. Pour les économistes keynésiens ou interventionnistes, le gouvernement doit agir lors des périodes de récession : accroitre les dépenses publiques, multiplier les interventions législatives et réglementaires, créer des programmes pour aider les entreprises et les particuliers dans l'objectif de relancer la roue de l'économie. Selon cette approche, seul l'État peut palier aux faiblesses du marché, du moins pendant un certain temps.

Pour les économistes libéraux ou néo-libéraux, il faut se méfier de l'intervention de l'État ; celle-ci serait même souvent à l'origine d'une récession. Selon ce courant, ces périodes économiques, bien que difficiles pour les particuliers, ont l'avantage d'assainir le marché en éliminant les entreprises les plus faibles ou les moins concurrentielles. Cette phase du cycle économique serait souvent associée à une forme de «destruction créatrice»; l'État ne devrait donc pas tenter de l'empêcher ou de l'écourter. Au contraire, il devrait accepter les lois du marché, soit le «laisser-faire».


Concepts utilisant le terme:

récession

Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016