Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

11 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

DÉCLARATION DE COTONOU



Date: 4 décembre 1995

Après Dakar au Sénégal, en 1989, Cotonou, au Bénin, devient la deuxième ville d'Afrique à accueillir le Sommet des pays ayant le français en partage. Cette rencontre est marquée par la décision de créer un poste de secrétaire général de la francophonie et par l'appel du président français Jacques Chirac à promouvoir le français dans « les nouveaux médias ».

Sélection et mise en page par l'équipe de Perspective monde


Nous, Chefs d'État et de gouvernement des pays ayant le français en partage, réunis à Cotonou, du 2 au 4 décembre 1995,

RÉITÉRANT notre attachement à la communauté francophone, fondée sur l'usage du français et le respect de la diversité de nos cultures, et réaffirmant notre solidarité ;

CONSCIENTS que la vitalité de notre communauté dépendra de la pertinence des réponses aux incertitudes et aux inquiétudes de nos populations ainsi que de notre capacité de faire de l'espace francophone un espace de co-développement ;

RENDONS à nouveau hommage au rôle historique de l'ONU en confirmant notre adhésion à la déclaration finale du Sommet de New York ;

CONVENONS d'utiliser pleinement tous les mécanismes régionaux de règlement pacifique des conflits et de contribuer au renforcement de la diplomatie préventive soutenue par l'ONU, notamment dans l'espace francophone ;

RÉAFFIRMONS notre foi dans les valeurs démocratiques fondées sur le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, et dans le plein respect des droits des minorités ;

RÉAFFIRMONS également notre profonde détermination à faire reculer la misère et l'exclusion grâce à une solidarité de plus en plus agissante et concrète, et à une réelle implication de la société civile, particulièrement des femmes, dans le processus de développement ;

SOULIGNONS une fois de plus qu'Etat de droit, démocratie, développement, sécurité et paix sont nécessairement liés ;

CONDAMNONS le terrorisme sous toutes ses formes, toute tentative de remise en cause des processus de démocratisation, de déstabilisation des régimes légalement constitués et toute occupation de territoires par la force ;

PRENONS la résolution de rendre la Francophonie plus dynamique et plus porteuse d'avenir en donnant une nouvelle impulsion à l'éducation et en renforçant notre action en faveur de la jeunesse ;

MARQUONS notre volonté renouvelée de consolider la Francophonie comme instrument de dialogue et de coopération multilatérale en lui donnant les moyens juridiques, matériels et humains à la mesure de son ambition politique, notamment par la création d'un Secrétariat général de la Francophonie ;

DÉCIDONS d'agir résolument pour corriger les déséquilibres des échanges économiques et culturels, dans le sens d'un partenariat équitable et d'une solidarité réelle, et de poursuivre les efforts d'intégration économique en vue d'un développement harmonieux et durable ;

NOUS ENGAGEONS à promouvoir un espace francophone dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication ;

DÉCLARONS notre ferme volonté de faire rayonner la Francophonie dans le monde et d'oeuvrer à la réalisation des légitimes aspirations de nos populations.


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016