Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

15 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

DÉCLARATION DE HANOÏ



Date: 16 novembre 1997

Pour la première fois, le Sommet des pays ayant le français en partage se déroule sur le continent asiatique, soit à Hanoï, au Vietnam. L'événement le plus discuté est la création du poste de secrétaire général et l'accession à celui-ci de l'ex-secrétaire général des Nations unies (ONU), Boutros Boutros-Ghali.

Sélection et mise en page par l'équipe de Perspective monde


Nous, Chefs d'État, de gouvernement et de délégation des pays ayant le français en partage, réunis du 14 au 16 novembre 1997 à Hanoi, en République socialiste du Vietnam,

FACE AUX DÉFIS liés à une mondialisation accélérée et à la nécessité d'en tirer le meilleur parti afin d'écarter les risques d'uniformisation réductrice, de dépendance et de marginalisation, qui touchent particulièrement les plus démunis ;

CONSCIENTS de la nécessité de renforcer la dimension économique de la Francophonie pour que, de pair avec ses dimensions culturelle et politique, elle assure la pérennité de la Francophonie dans le monde d'aujourd'hui et de demain, et reconnaissant l'urgence de répondre au besoin de développement de nos peuples comme l'indique le thème du Sommet de Hanoi : « Renforcement de la coopération et de la solidarité francophones pour la paix et le développement économique et social » ;

INTERPELLÉS par la persistance des crises et des conflits de toutes formes, de l'occupation étrangère des territoires de certains pays membres, de la pauvreté et du sous-développement qui affectent plus particulièrement les femmes et les enfants ;

CONSCIENTS toutefois, que, riche du patrimoine de valeurs et d'expressions diverses respectueuses des identités de chaque partenaire, et considérant la culture comme fondement du développement, la Francophonie s'affirme ouverte, plurielle, lieu de dialogue et d'échanges ;

ŒUVRANT au dialogue pour faciliter le rapprochement des peuples et leur accès à la modernité grâce aux liens que crée l'usage commun de la langue française, dans le respect des cultures et des langues partenaires, et en coopération avec les autres espaces linguistiques ;

RÉITÉRANT notre foi dans les valeurs démocratiques fondées sur le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales, et également sur le respect des droits des peuples et sur le respect des droits des minorités ;

SOULIGNANT les liens indissociables entre paix, démocratie et développement, entre éducation et formation, entre croissance économique, progrès social et développement durable, qui sous-tendent notre coopération et nos efforts dans la poursuite de notre but ultime : le mieux-être de nos populations dans l'indépendance, la liberté et la solidarité ;

CONSIDÉRANT que la paix et le développement sont mieux servis par la mise en commun des ressources et des énergies, et que la Francophonie se définit comme un espace privilégié de concertation et d'action multilatérales ;

CONSIDÉRANT le rôle joué par l'Agence de la Francophonie dans l'ancrage sur la scène internationale d'une Francophonie intergouvernementale ;

SALUONS la tenue, pour la première fois, d'un Sommet francophone en Asie, qui souligne ainsi la dimension universelle de la Francophonie et sa présence dans une région connue pour son dynamisme ;

PRENONS l'engagement d'apporter une contribution active à la prévention et au règlement pacifique des conflits, le cas échéant, en liaison avec les organisations internationales et en utilisant pleinement les mécanismes régionaux compétents, dans un esprit de solidarité et de conciliation, et de contribuer au renforcement de la diplomatie préventive soutenue par l'ONU, tout particulièrement en Afrique et au Moyen-Orient ;

OEUVRONS à l'intensification de nos activités de concertation, d'information et de formation pour dynamiser notre coopération et soutenir les efforts de nos pays pour un développement durable, en nous fondant sur l'exploitation et le partage des acquis scientifiques et techniques, et tout particulièrement, sur la mise en œuvre du Plan d'action de Montréal consacré aux nouvelles technologies de l'information et de la communication ;

DÉCIDONS de rehausser notre engagement en vue de promouvoir l'échange culturel en Francophonie sous toutes ses formes, de faciliter la circulation des créateurs et leur formation, d'assurer les échanges de leurs oeuvres et l'accès aux aides et institutions artistiques et culturelles dans tous nos pays, en donnant notre aval au principe d'une convention gouvernementale sur la culture entre nos États et gouvernements. Nous demandons à la Conférence ministérielle de la Francophonie d'en approuver le contenu dans les meilleurs délais ;

FAVORISONS dans le traditionnel esprit de solidarité francophone, l'entraide et l'élargissement de la coopération entre les pays développés et les pays moins avancés, ainsi qu'entre les pays du Sud eux-mêmes ;

APPELONS tous les pays, organisations et intervenants de la famille francophone, à exploiter le riche potentiel qu'offre notre coopération multilatérale dans le domaine des ressources humaines au service du développement, particulièrement par la priorité accordée au secteur de l'éducation-formation et à intégrer pleinement dans ce processus la société civile, notamment les jeunes et les femmes ;

DÉCIDONS d'apporter à la coopération multilatérale francophone, pour la mise en oeuvre du Plan d'action que nous adoptons aujourd'hui, les moyens financiers, techniques et humains nécessaires ;

EXPRIMONS notre reconnaissance au Secrétaire général de l'Agence de la Francophonie, pour le service éminent qu'il a rendu à la Francophonie au cours des huit dernières années ;

FAISONS du Sommet de Hanoi une étape importante dans l'évolution des institutions de la Francophonie, par la mise en oeuvre de la Charte révisée et l'élection du Secrétaire général de la Francophonie, qui renforcent la stature internationale de notre organisation ;

NOUS FÉLICITONS de l'élection du premier Secrétaire général de la Francophonie, le Dr Boutros Boutros-Ghali, que nous assurons de tout notre soutien dans l'exercice de ses hautes fonctions ;

NOUS ENGAGEONS à promouvoir un espace francophone dans le domaine des nouvelles technologies de l'information et de la communication ;

DÉCLARONS notre ferme volonté de faire rayonner la Francophonie dans le monde et d'oeuvrer à la réalisation des légitimes aspirations de nos populations.


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016