13 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

31 juillet 1991

Signature du Traité de réduction des armes stratégiques Start

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

George Bush
Library of Congress

Le président américain George Bush et le leader soviétique Mikhail Gorbatchev sont réunis à Moscou, dans le cadre d'un sommet de deux jours, pour signer un important accord qui prévoit une réduction du nombre d'armes nucléaires stratégiques déployées par les deux superpuissances.

Des négociations avaient été entreprises entre les États-Unis et l'Union soviétique (URSS) en juillet 1982 sur une réduction possible des armes nucléaires stratégiques. Le processus s'accélère au cours de la décennie qui est marquée par l'arrivée au pouvoir en URSS de Mikhail Gorbatchev. Des discussions ont lieu lors de plusieurs rencontres fortement médiatisées entre lui et le président Ronald Reagan, jusqu'à ce que ce dernier quitte ses fonctions en 1989. C'est finalement avec le successeur de Reagan, George Bush, qu'un traité sur les armes nucléaires stratégiques est signé en juillet 1991. Portant le significatif acronyme Start (Strategic Arms Reduction Treaty), il prévoit, entre autres, des réductions importantes des armes nucléaires stratégiques ainsi que des mécanismes permettant d'en faire la vérification. Les deux pays ne peuvent toutefois s'entendre sur une réduction semblable des armes dans l'espace ou lancées à partir de la mer. La signature du traité Start survient pendant une période difficile pour Gorbatchev. Les revendications autonomistes des républiques soviétiques le placent dans une situation inconfortable qui prend une nouvelle tournure le 19 août 1991 avec le coup d'État raté contre lui. L'URSS sera démembrée à la fin de 1991, avant la ratification de Start. Gorbatchev quittera ses fonctions, mais une entente sera conclue par la suite avec le président russe, Boris Eltsine, ainsi que les républiques qui ont des armes stratégiques sur leur territoire (Belarus, Kazakhstan, Ukraine). Le traité entrera finalement en application en décembre 1994. Dans l'intervalle, des négociations sont déjà entamées en vue de la réalisation de Start II qui sera suivi, quelques années plus tard, par Start III.

Dans les médias...


S.A., « Un engagement historique »

«...L'accord START a la particularité essentielle d'offrir aux États-Unis un cadre à l'intérieur duquel ils exerceront un contrôle, pour la première fois, sur le potentiel soviétique qui les menaçait très directement. Les Américains, qui ont toujours espéré ce résultat, ont dû attendre que l'empire soviétique s'écroule pour parvenir à leurs fins. (...) le traité va « grosso modo » réduire de moitié l'arsenal des missiles sol-sol intercontinentaux soviétiques (et notamment les SS 18) qui constituent les deux tiers de la « force de frappe » aux mains de Moscou. Ce n'est pas un mince succès pour Washington, qui conserve une supériorité technologique considérable avec ses armes lancées depuis des sous-marins ou par ses bombardiers censés être de plus en plus « invisibles ». En ce sens, START a aussi son volet négatif. Il laisse la porte ouverte - en autorisant des maxima élevés pour certaines catégories de matériels (...) - à la prolifération de nouvelles armes nucléaires dont le développement est très déstabilisant. D'une façon générale, en s'étant intéressés exclusivement à l'aspect quantitatif des arsenaux, les négociateurs du désarmement nucléaire sont maintenant au pied du mur : c'est en s'attaquant au côté qualitatif qu'ils feront oeuvre de paix. »

Le Monde (France), 1er août 1991, p. 1.

Lise Bissonnette, « Pas de sens unique »

«...Sans mot dire, avec grâce même, M. Gorbachev a laissé passer l'orage du triomphalisme. Comme lors du récent Sommet des sept pays industrialisés à Londres, il consent à une part d'humiliation pour arriver à ses propres fins. Les quelques progrès auxquels aura donné lieu le Sommet en valaient sans doute la peine. (...) Paraphés à Genève un peu plus tôt, ces accords n'étaient plus que formalité à la cérémonie de Moscou, mais ils restent le plus grand progrès de l'après-guerre froide. On se dépêche bien sûr de souligner que les deux puissances possèdent encore tout l'arsenal nécessaire pour faire sauter la planète, qu'ils se montrent tièdes à l'idée de nouvelles réductions, et que s'ils renoncent à multiplier les armes de destruction massive, ils travaillent encore à les moderniser. Il n'en reste pas moins que ce traité, auquel on ne croyait plus il y a peu, est réalité. Et qu'il modifie en profondeur la dynamique de la dissuasion, qui a entraîné les deux Grands dans une spirale folle et coûteuse. Encore plus étouffée que les États-Unis par la course aux armements, l'URSS trouvera là quelque marge de manoeuvre pour mieux se consacrer aux réformes de sa société civile. »

Le Devoir (Québec, Canada), 1er août 1991, p. 12.

Éditorial

«...After the high drama and tension of U.S.-Soviet summit meetings during the Cold War, the meeting this week in Moscow seemed comfortably dull. The old enemies are now partners on their way to becoming friends, making for pleasant relations but removing the sense of urgency that was once felt. The routine feel of this summit, however, shouldn't be allowed to obscure its historic significance. In a very real sense, it marks the official end of one era and the dawn of a new one. The first era closed with the signing of the Strategic Arms Reduction Treaty, the product of more than nine years of negotiations and the first superpower agreement to actually reduce the numbers of warheads in each arsenal. More important than the text of the treaty, though, is that it was reached in large part because it is no longer important. Neither side is terribly concerned anymore about the nuclear capabilities of the other, because neither worries much about the intentions of the other. The global competition between the two nations is a thing of the past, and the fear of a nuclear confrontation becomes more inconceivable every day. »

Chicago Tribune (États-Unis), 1er août 1991.

Gouvernance et gouvernement [ 31 juillet 1991 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéGeorge H.W. Bush

Russie
LimitéMikhail GorbachevValentin Pavlov

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1986 - 1996



janvier
1986
Explosion de la navette spatiale américaine Challenger

novembre
1986
[Résultats] Élections législatives

octobre
1987
Chute des cours sur les marchés boursiers

novembre
1987
Publication du rapport d'une Commission d'enquête sur l'affaire Iran-Contra

décembre
1987
Signature à Washington d'un traité entre les États-Unis et l'Union soviétique sur le contrôle des armes nucléaires

novembre
1988
Élection de George Bush à la présidence des États-Unis

novembre
1988
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1988
[Résultats] Élections législatives

mars
1989
Déversement d'hydrocarbures en Alaska par l'Exxon Valdez

décembre
1989
Intervention militaire des États-Unis à Panama

août
1990
Invasion du Koweït par l'Irak

novembre
1990
[Résultats] Élections législatives

janvier
1991
Début d'une intervention militaire au Koweït

juillet
1991
Signature du Traité de réduction des armes stratégiques Start

avril
1992
Déclenchement d’émeutes à Los Angeles, aux États-Unis

novembre
1992
Élection de Bill Clinton à la présidence des États-Unis

novembre
1992
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1992
[Résultats] Élections législatives

décembre
1992
Signature de l'Accord de libre-échange nord-américain

novembre
1994
[Résultats] Élections législatives

avril
1995
Attentat terroriste à Oklahoma City, aux États-Unis

octobre
1996
Lancement de la chaine d’information en continu Fox News aux États-Unis

novembre
1996
Réélection de Bill Clinton à la présidence des États-Unis

novembre
1996
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
1996
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


décembre
2019
Un an plus tard: le First Step Act comme premier pas à une réforme carcérale aux États-Unis

octobre
2019
Primaires démocrates au New Hampshire : une course à trois déterminante pour l'élection présidentielle

octobre
2019
Washington D.C. : une hausse inquiétante de la violence

octobre
2019
La juge progressiste Ruth Bader Ginsburg tendra-t-elle le flambeau aux conservateurs?

octobre
2019
Destitution du président Trump : une route parsemée d'embûches

octobre
2019
Mort de Lee Iaccoca : bilan d'une icône de l'industrie automobile

septembre
2019
Harris se démarque lors du premier débat à l'investiture démocrate

avril
2019
L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale

mars
2019
Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés

mars
2019
Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019