10 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

3 novembre 1961

Entrée en fonction de U Thant au poste de secrétaire général des Nations unies

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

U Thant

À la suite du décès du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), Dag Hammarskjold, l'Assemblée générale confie le reste de son mandat au Birman U Thant. Après ce court intérim, U Thant sera confirmé dans ses fonctions en 1962, avant d'être reconduit pour un deuxième mandat en 1966.

Après avoir enseigné, U Thant occupe différents postes d'influence au sein du gouvernement birman. Ils lui permettent de faire valoir ses talents de diplomate. En 1955, il participe à la conférence afro-asiatique de Bandoeng qui réunit les pays du «tiers-monde». En 1957, U Thant fait son entrée à l'ONU. D'abord représentant permanent de la Birmanie avec le rang d'ambassadeur, c'est lui qui dirige la délégation de son pays lors des sessions de l'Assemblée générale. U Thant, qui impressionne ses pairs par son attitude et ses méthodes, occupe plusieurs postes de prestige : vice-présidence de l'Assemblée générale, présidence de la Commission de conciliation de l'ONU pour le Congo, etc. À la suite de la mort tragique de Dag Hammarskjöld, en 1961, il est élu secrétaire général par intérim de l'ONU. Il est le premier non-Européen à occuper ce poste. L'année suivante, il est confirmé dans ses fonctions pour un mandat de cinq ans. U Thant déploie des efforts importants afin de désamorcer la crise des missiles à Cuba en 1962 et de mettre un terme à des affrontements comme la guerre civile au Congo ou le conflit entre l'Inde et le Pakistan. Son premier mandat est également marqué par la signature du Traité d'interdiction partielle des essais nucléaires par les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Union soviétique (URSS). Il tente aussi, en vain, de favoriser un règlement à la guerre au Vietnam. Réélu en 1966, U Thant se retire en 1971 en refusant un troisième mandat. Après son décès, en 1974, sa dépouille est retournée en Birmanie. La junte au pouvoir refuse toute cérémonie officielle, mais la population sort massivement dans les rues de Rangoon pour lui rendre un dernier hommage.

Gouvernance et gouvernement [ 3 novembre 1961 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Myanmar
IntermédiaireWin MaungNu

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1951 - 1971



novembre
1961
Entrée en fonction de U Thant au poste de secrétaire général des Nations unies

mars
1962
Renversement du gouvernement de U Nu en Birmanie (Myanmar)


Dans l'actualité


janvier
2019
Myanmar : des premiers pas timides, mais prometteurs pour le président Win Myint

novembre
2018
Rohingyas : une aide extérieure suffisante?

février
2018
Rohingyas : fuir pour survivre

octobre
2016
Fin d'une longue dictature militaire au Myanmar

novembre
2014
Un exil forcé pour les Rohingyas

février
2014
Démocratie et développement vont de pair au pays d'Aung San Suu Kyi

septembre
2013
Une visite rare : Shinzo Abe de passage en Birmanie

janvier
2012
Un moment birman historique

novembre
2011
Un retour politique pour Aung San Suu Kyi ?

septembre
2010
Un partenariat asymétrique complexe : rencontre sino-birmane à Beijing


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019