Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

14 décembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

22 janvier 1972

Signature des traités d'adhésion du Royaume-Uni, de l'Irlande, du Danemark et de la Norvège à la CEE

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Signature d'adhésion de la Grande-Bretagne à la Communauté économique européenne
European Comission Audiovisual Library

Une cérémonie tenue au palais d'Egremont, à Bruxelles, souligne la signature de traités autorisant l'entrée éventuelle du Royaume-Uni, de l'Irlande, du Danemark et de la Norvège au sein de la Communauté économique européenne (CEE).

Les premiers ministres des quatre futurs membres, dont celui du Royaume-Uni, Edward Heath, participent à cette cérémonie télévisée qui couronne plus d'un an et demi de négociations. Il s'agit des premiers ajouts à la CEE depuis sa création, en 1957. Avant d'être officielle, l'adhésion doit toutefois être approuvée par les parlements de tous les pays impliqués. En Irlande et au Danemark, on procède à la tenue de référendums qui se soldent par des résultats positifs. Au Royaume-Uni, où l'initiative n'est pas très populaire auprès de la population, seul l'appui des parlementaires est sollicité. Enfin, en Norvège, 54% des électeurs se prononcent contre l'adhésion à la CEE, ce qui entraîne la démission du premier ministre Trygve Bratteli qui était favorable au projet. L'entrée des trois nouveaux pays deviendra officielle le 1e janvier 1973. La question de la présence britannique au sein de la CEE sera soumise à l'électorat en juin 1975. Elle obtiendra un vote favorable à plus de 67 %.

Dans les médias...


Marc Ullmann, « Europe : le grand quitte ou double »

«...M. Richard Nixon contemple avec des sentiments mêlés ce changement dans la carte du monde. Sur le plan politique, il se réjouit de la disparition de la cicatrice qui, jusqu'ici, a coupé en deux l'Europe occidentale et affaibli l'Alliance atlantique. Sur le plan commercial, en revanche, le président des États-Unis s'inquiète de l'élargissement d'une union douanière qui risque de rendre plus difficiles les exportations américaines. Cette inquiétude est si vive que M. Nixon en a fait part, avec insistance, à M. Georges Pompidou, aux Açores, puis à M. Edward Heath, aux Bermudes, et enfin à M. Willy Brandt, en Floride. Les trois hommes d'État ont tous répondu au président des États-Unis qu'ils étaient prêts à engager, dès 1973, une vaste négociation douanière, à l'échelle mondiale. En toute logique, celle-ci devrait aboutir à un quasi-libre-échange entre les principaux pays industrialisés. Pour trouver vigueur, le Marché commun devra donc se transformer en quelque chose de plus ambitieux. »

L'Express (France), 24 au 30 janvier 1972, p. 23.

Raymond Legrand-Lane, « Vers un nouveau « sommet » européen »

«...D'un tout autre point de vue, on peut considérer aussi que l'élargissement lui-même constitue un aspect fondamental de l'achèvement de cette Europe des Traités de Paris et de Rome, par lesquels on n'a jamais voulu créer un découpage de l'Europe des nations libres en plusieurs zones rivales, mais qui devaient constituer l'armature centrale autour de laquelle s'articulerait de façon globale le regroupement économique du vieux Continent. La Communauté, ce noyau intégré au coeur d'une grande Europe cherchant son unité, pouvait avoir des contours différents, et il faut rappeler que l'Europe des Dix n'est pas le seul modèle géographique concevable. Mais, dès lors que l'évolution du monde contraignait l'Angleterre à réduire progressivement ses ambitions planétaires pour s'amarrer au Continent, il était clair que la Communauté ne jouerait pleinement son rôle en Europe et dans le monde qu'avec la participation britannique. Voilà qui est fait, au terme de longues et nombreuses péripéties, mais sans que la phase enfin positive des négociations avec les Six ait présenté de très grandes difficultés. Les problèmes avaient mûri. La nécessité était mieux ressentie de part et d'autre. »

Études (France), octobre 1972, p. 332-333.

S.A., « Common Market : Road to Brussels »

«...In Britain, the opposition Labor Party raised a howl last week because the treaties signed in Brussels by Heath had not first been presented to Parliament. The issue was a spurious one, since the agreements will not take effect until Parliament votes approval. But the protest was a token of the opposition's serious intent to fight « clause by clause and line by line », as Labor Party Leader Harold Wilson puts it, the legislation that will define the terms of membership. Playing on Britons' fears of losing their sovereignty to faceless Eurocrats and of having to conform to continental laws, three labor M.P.s last week lugged into the Commons three huge bundles of documents to demonstrate the size of the 42-volume mass of current EEC laws and regulations. Even so, Heath's Tory government won a mandate for signature by a 21-vote margin. That was considerably less than the 112-vote majority that last fall favored the principle of membership; it was enough to indicate that Heath's legislation can probably survive major parliamentary tests. »

Time (édition canadienne), 31 janvier 1972, p. 27.

Gouvernance et gouvernement [ 22 janvier 1972 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Royaume-Uni
ÉlevéElizabeth IIEdward Heath

Danemark
ÉlevéMargrethe IIJens Otto Krag

Norvège
ÉlevéOlag VTrygve Martin Bratteli

Irlande
ÉlevéEamon de ValeraJohn (Jack) Mary Lynch

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1967 - 1977



mars
1970
Proclamation de la République de Rhodésie

juin
1970
Élection au Royaume-Uni d'un gouvernement conservateur dirigé par Edward Heath

juin
1970
[Résultats] Élections législatives

janvier
1972
Déclenchement d'une grève des mineurs au Royaume-Uni

mars
1972
Suspension du Parlement d’Irlande du Nord et entrée en vigueur de l’administration directe par Londres

janvier
1973
Entrée du Royaume-Uni, de l'Irlande et du Danemark dans la CEE

février
1974
Élection au Royaume-Uni d'un gouvernement travailliste dirigé par Harold Wilson

février
1974
[Résultats] Élections législatives

octobre
1974
Réélection au Royaume-Uni d'un gouvernement travailliste dirigé par Harold Wilson

octobre
1974
[Résultats] Élections législatives

juin
1975
Référendum au Royaume-Uni sur le maintien de l’adhésion à la Communauté économique européenne

juin
1976
Proclamation de l'indépendance des îles Seychelles

décembre
1977
Remise du prix Nobel de la paix à Amnistie internationale


Dans l'actualité


octobre
2018
Après le Brexit, l'Afrique est dans la mire des Britanniques

mars
2018
Il y a 40 ans : Amnistie internationale décrochait le prix Nobel de la paix

novembre
2017
D'Hollywood à Westminster : l'internationalisation d'un mouvement

octobre
2017
Brexit : dur divorce au sein de l'Europe

octobre
2017
Des élections crève-cœur pour le Parti national écossais

mars
2017
Martin McGuinness provoque un bouleversement politique en Irlande du Nord

février
2017
20 ans plus tard : l'héritage contrasté de Tony Blair à la tête du Royaume-Uni

janvier
2017
Theresa May en Inde : un voyage qui n'impressionne pas

octobre
2016
Theresa May et le spectre de « Maggie »

septembre
2016
Brexit : le débat de la vérité entre Cameron et Farage


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016