16 juin 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

22 novembre 1970

Invasion de la Guinée par des troupes portugaises

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Sékou Touré

En novembre 1970, des troupes portugaises, assistées de dissidents guinéens, tentent de renverser le régime de Sékou Touré, de neutraliser les rebelles actifs en Guinée-Bissau et de libérer des prisonniers portugais détenus à Conakry. L'opération connait un succès mitigé qui isole davantage le Portugal sur la scène internationale.

En 1968, la guérilla en Guinée-Bissau avait lancé 147 attaques sur les forces portugaises et prit le contrôle des deux tiers de la colonie. Le Portugal devait maintenir 30 000 soldats pour la combattre. Le général Antonio Spinola réussit au cours des deux années suivantes à regagner le terrain perdu, après une offensive fructueuse sur la frontière avec la Guinée et le Sénégal. Pour détruire les bases des rebelles en Guinée, le Portugal décide en 1970 de lancer une attaque amphibie contre la capitale, Conakry. Exécutée par quelques centaines d'hommes, dont des dissidents guinéens, «l'opération verte» doit permettre de prendre le contrôle de la mer et du ciel, de libérer les prisonniers de guerre portugais, ainsi que de détruire le quartiers général de la guérilla et, si possible, capturer son chef, Amilcar Cabral. De plus, la force d'intervention doit servir de fer de lance pour un mouvement visant à renverser le régime de Sékou Touré. Débarquées dans la nuit du 22 novembre, les troupes détruisent rapidement la maison d'été du président, mais sans capturer ce dernier. Ils font aussi sauter des armes et des véhicules et s'emparent du quartier général de la guérilla. Cabral, qui est alors en Europe, leur échappe. Ils échouent aussi à prendre l'aéroport et à détruire les avions MIG. L'opération coûte la vie à quelque 500 Guinéens et à trois membres des commandos. Identifié comme le responsable de l'opération, le Portugal est condamné par le Conseil de sécurité comme une menace à la paix en Afrique. Cuba et l'Union Soviétique en profitent pour augmenter leur aide militaire à la Guinée et à la guérilla anti-portugaise. Le pouvoir de Sékou Touré, qui déclare la loi martiale et lance une vaste campagne de répression, sortira renforci de cette opération.

Gouvernance et gouvernement [ 22 novembre 1970 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Guinée
FaibleAhmed Sékou TouréAhmed Sékou Touré

Guinée-Bissau
Faibleinformation non-pertinenteinformation non-pertinente

Portugal
FaibleAmérico (de Deus Rodrigues) ThomazMarcelo (das Neves Alves) Caetano

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1960 - 1980



novembre
1970
Invasion de la Guinée par des troupes portugaises

janvier
1971
Répression en Guinée

août
1977
Révolte des femmes du marché de Conakry, en Guinée


Dans l'actualité


février
2017
Rencontre Chine-Guinée : les affaires d'abord

septembre
2010
Guinée : une élection historique

janvier
2010
Guinée : Vers des élections libres et démocratiques ?

octobre
2009
Révolte populaire en Guinée

janvier
2009
De banquier à premier ministre, Kabiné Komara revient en Guinée

mars
2007
Guinée: la loi martiale décrétée, la population prête à tout

janvier
2007
Grève générale en Guinée: la présidence sous tension


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016