Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

20 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

20 janvier 2009

Assermentation de Barack Obama à la présidence des États-Unis

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Barack Obama

Des cérémonies imposantes entourent l'assermentation de Barack Obama au poste de président des États-Unis. En plus d'attirer des foules immenses à Washington, l'événement a également un grand retentissement autour du globe où il est suivi avec intérêt par des dizaines de millions de téléspectateurs.

Le vent de changement qui souffle sur les États-Unis se fait sentir depuis l'élection d'Obama, en novembre 2008. Il s'explique en partie par le fait que celui-ci est le premier Afro-Américain à accéder à la tête de l'État. Le président élu suscite également des espoirs en manifestant une nouvelle attitude en politique étrangère, ainsi qu'une volonté résolue d'intervenir pour enrayer les effets de la crise économique qui ébranle le pays. Le jour de l'assermentation, une foule évaluée à plus d'un million de personnes converge vers Washington afin d'être témoin de ce moment historique. Après avoir prêté serment, l'ex-sénateur de l'Illinois prononce un discours dans lequel il rappelle les grandes orientations qu'il compte suivre au cours de son mandat. Parlant des défis qui attendent les États-Unis au cours des prochaines années, il insiste sur la nécessité pour ses compatriotes de renouer avec les valeurs sur lesquelles le pays a été fondé -travail, honnêteté, tolérance, etc. Il met aussi l'accent sur le sens des responsabilités dont chacun doit faire preuve, rappelant qu'il en revient à tous les Américains de faire leur part pour l'avancement de la collectivité. L'arrivée au pouvoir d'Obama déclenche un élan d'enthousiasme, tant aux États-Unis que dans une multitude de pays où il jouit d'une popularité exceptionnelle. La plupart des analystes s'entendent pour dire que sa priorité la plus urgente sera le redressement de l'économie américaine qui s'engage dans une phase de ralentissement inquiétante, probablement la plus profonde depuis la crise des années 1930.

Dans les médias...


Pierre de Charentenay, « Un nouveau visage de l'Amérique : Obama »

«...Les Américains veulent changer de direction. Le nouveau locataire de la Maison Blanche ouvre les portes de ce changement. Il annonce un multilatéralisme raisonné, un retrait de l'Irak pour une nouvelle présence en Afghanistan, la fermeture de Guantanamo, une attitude différente dans les institutions internationales, un soutien à l'économie nationale. Il incarne ce que les Américains désirent aujourd'hui. L'élection amène surtout un nouveau visage à Washington, une nouvelle façon d'être en relation avec le monde. C'est beaucoup. Car le visage, c'est ce qu'on voit de l'homme, c'est ce qui s'exprime vers l'extérieur, c'est ce qui accueille ou qui rechigne. Il manifeste une nouvelle volonté de dialogue et de compréhension avec les autres cultures. Un visage noir, dans un poste toujours occupé par des WASP (White Anglo-Saxon Protestant) sauf le catholique Kennedy, est un message au monde que l'Amérique change profondément pour s'ouvrir à la diversité. (...) Obama n'est pas le sauveur d'un monde perdu. Il est le signe d'un changement voulu par des millions de citoyens. À lui et à eux de transformer ensemble leurs intentions en une nouvelle politique. »

Études (France), février 2009, p. 151-152.

Olivier Ferrand, « Une campagne révolutionnaire »

«...On dit beaucoup qu'Obama a mené une campagne charismatique, centrée sur sa personnalité. C'est vrai au début. Mais elle pose vite des problèmes sérieux. Elle est aussi « clivante » : il y a les fans, les adorateurs qui suivent la rock star, le gourou; et il y a les autres, qu'inquiète cette hyperpersonnalisation. John McCain l'attaque sur son culte de la personnalité : c'est « Obama first » contre « country first ». Le coup de génie d'Obama, c'est d'être sorti de cette campagne charismatique pour basculer vers un nouveau modèle : la campagne de cause, de type caritatif. La personnalité du candidat s'efface derrière une cause fédératrice, le changement : ce n'est plus « vote for Obama », c'est « vote for change ». Le modèle du téléthon, où il n'y a pas de personnalité emblématique : qui connaît ses organisateurs ? On s'y mobilise pour une cause rassembleuse : vaincre la myopathie. La clé de la campagne de cause, c'est l'appropriation : les électeurs deviennent des acteurs du changement. La texture du message, d'une rare capillarité, permet cette appropriation. Le narratif de la campagne glisse du « je » au « nous » : « yes we can ». »

Libération (France), 21 janvier 2009, p. 30.

Luis Léma, « L'appel d'Obama : « Au travail ! »»

«...À la restauration de l'image de l'Amérique dans le monde, s'ajoutent (...) des priorités nationales également détaillées avec soin. Obama n'a pas insisté sur le fait de représenter le premier président noir de l'histoire des Etats-Unis, sinon de manière rapide en évoquant le fait que son propre père aurait certainement éprouvé des difficultés à se faire servir dans un restaurant il y a tout juste soixante ans. Il a en revanche mentionné d'entrée de jeu le besoin pour les Etats-Unis de construire des routes et des ponts, de rénover ses écoles, de repenser le système de santé ou de combattre le réchauffement climatique. « Les cyniques ne comprennent pas que le sol s'est dérobé sous leurs pieds », expliquait-il en référence à la crise financière et économique. À ce propos, le président s'est fait une nouvelle fois le défenseur du pragmatisme, disant vouloir échapper aux débats sur la taille de l'Etat ou sur le fait de savoir si le marché constituait une force bonne ou mauvaise. »

Le Soir (Belgique), 21 janvier 2009, p. 3.

Charles-Philippe David et Frédérick Gagnon, « Miracle ou mirage ? »

«...La manière de gouverner d'Obama, en temps réel, nous révélera aussi les chances de succès de son administration. Comment l'« inspirateur en chef », l'idéaliste qu'est le 44e président de l'Histoire mettra-t-il à profit ses talents de leader pragmatique, doué au consensus et au compromis, pour accomplir ses objectifs? Dans quelle mesure, durant les temps forts de crises, économiques et internationales, le changement sera-t-il ainsi possible? Aura-t-il le dernier mot, vraiment, sur l'orientation des politiques, entouré comme il l'est d'une équipe de conseillers aguerris, certes, mais plutôt conservateurs, notamment dans les affaires étrangères? Obama se servira-t-il de cette équipe pour établir un fort consensus pour le changement, ou est-ce que celle-ci, à force d'influencer le nouveau président, diluera le sens et diminuera la portée de son message d'espoir? Là se trouve à notre avis l'une des principales clés de succès, ou d'échec, de la présidence de Barack Obama. Ainsi ira la prise de décision à la Maison-Blanche, et les choix en ce domaine de son chef, ainsi ira l'avenir de la politique intérieure et celui de la politique extérieure américaine. »

Le Devoir (Québec, Canada), 21 janvier 2009, p. a11.

Peter Baker, « Obama Takes Oath, and Nation in Crisis Embraces the Moment »

«...Beyond the politics of the occasion, the sight of a black man climbing the highest peak electrified people across racial, generational and partisan lines. Mr. Obama largely left it to others to mark the history explicitly, making only passing reference to his own barrier-breaking role in his 18-minute Inaugural Address, noting how improbable it might seem that « a man whose father less than 60 years ago might not have been served at a local restaurant can now stand before you to take a most sacred oath. » But confronted by the worst economic situation in decades, two overseas wars and the continuing threat of Islamic terrorism, Mr. Obama sobered the celebration with a grim assessment of the state of a nation rocked by home foreclosures, shuttered businesses, lost jobs, costly health care, failing schools, energy dependence and the threat of climate change. Signaling a sharp and immediate break with the presidency of George W. Bush, he vowed to usher in a « new era of responsibility » and restore tarnished American ideals. »

New York Times (États-Unis), 20 janvier 2009.

Gouvernance et gouvernement [ 20 janvier 2009 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéBarack H. Obama

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2004 - 2016



février
2004
Fondation de Facebook

mai
2004
Obtention d’une Palme d’or à Cannes pour le documentaire « Fahrenheit 9/11 »

novembre
2004
Réélection de George W. Bush à la présidence des États-Unis

novembre
2004
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2004
[Résultats] Élections législatives

août
2005
Déferlement de l'ouragan Katrina sur le sud des États-Unis

novembre
2006
Tenue des élections de mi-mandat aux États-Unis

novembre
2006
[Résultats] Élections législatives

juin
2007
Commercialisation de l’iPhone 1

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

septembre
2007
Tenue à New York d'une rencontre internationale sur les changements climatiques

octobre
2007
Attribution du prix Nobel de la paix à Al Gore et au Intergouvernemental Panel on Climate Change

juin
2008
Victoire de Barack Obama dans la course à l'investiture démocrate aux Etats-Unis

octobre
2008
Adoption du plan Paulson pour le sauvetage de l'économie américaine

novembre
2008
Élection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

novembre
2008
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2008
[Résultats] Élections législatives

janvier
2009
Assermentation de Barack Obama à la présidence des États-Unis

juin
2009
Discours de Barack Obama à l'université du Caire

mars
2010
Adoption d'une réforme majeure du système de santé aux États-Unis

avril
2010
Déversement de pétrole dans le golfe du Mexique

juillet
2010
Création par les Nations unies d’une structure pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

novembre
2010
Tenue des élections de mi-mandat aux États-Unis

novembre
2010
[Résultats] Élections législatives

août
2011
Abaissement de la cote de crédit du gouvernement des États-Unis

septembre
2011
Début du mouvement « Occupons Wall Street » à New York

octobre
2012
Déferlement de l'ouragan Sandy sur les Caraïbes et les États-Unis

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

novembre
2012
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2012
[Résultats] Élections législatives

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

novembre
2014
[Résultats] Élections législatives

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2016
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


décembre
2018
Un véritable tsunami démocrate

novembre
2018
Les États-Unis suffoquent sous la dette

novembre
2018
Le retour de Mitt Romney, républicain anti-Trump

novembre
2018
Une dangereuse transformation de la politique américaine?

octobre
2018
Charlottesville : un rassemblement suprémaciste blanc qui a fini en drame

octobre
2018
Le plus atypique de tous les présidents américains

octobre
2018
Cinquante ans plus tard: retour sur l'élection de 1968 et la présidence de Richard Nixon

septembre
2018
Au-delà du nationalisme économique de Trump

juin
2018
L'immigration : une stratégie de mi-mandat risquée des républicains

juin
2018
Le pacte faustien de Mike Pence


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016