Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

18 novembre 2017

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

août 1964

Rébellion à Stanleyville, au Congo

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Moises Tshombe

En août 1964, des rebelles orchestrent une rébellion dans le nord-est du Congo et s'emparent de Stanleyville. Des mercenaires européens, venus épauler les forces gouvernementales, réussissent à arrêter cette offensive alors que des otages occidentaux, aux mains des rebelles, sont libérés le 24 novembre 1964 après une opération de parachutistes belges.

Après l'indépendance, en 1960, l'ancien Congo belge est instable. Les rébellions locales et les tensions tribales sont accentuées par la rivalité américano-soviétique pour le contrôle de la région et de ses ressources naturelles. Les États-Unis et des pays alliés fournissent une aide militaire et organisent le retour de l'ex-dirigeant sécessionniste Moises Tshombé, qui devient premier ministre. Malgré cela, le Front de libération nationale du Congo (FLNC), dirigé par Christophe Gbenye, déclenche une insurrection générale en 1964. En quelques semaines, les rebelles contrôlent la moitié du pays. Stanleyville, principale ville de l'est, tombe le 4 août. Les rebelles simbas (lions) prennent 1650 Blancs en otage, incluant 50 Américains. Ces partisans de l'ex-premier ministre Patrice Lumumba sont d'abord accueillis en libérateurs à cause de l'impopularité du régime. Mais un vent de terreur souffle. Des milliers d'employés gouvernementaux sont tués simplement parce qu'ils semblent trop occidentalisés. L'arrivée de 700 mercenaires européens dirigés par Bob Denard, ainsi que de l'aide extérieure, notamment des États-Unis, favorisent une contre-offensive fructueuse. Les rebelles tenant toujours Stanleyville et les otages occidentaux, la Belgique organise l'opération Dragon rouge : 865 parachutistes belges sont envoyés le 24 novembre 1964. En moins de 24 heures, les otages sont libérés, sauf une cinquantaine qui sont tués durant l'opération. Lorsque les Européens quittent, la révolte est à toutes fins pratiques écrasée. L'insécurité perdurera toutefois dans la région. Le gouvernement de Tshombé, qui a profité de l'offensive de l'automne, sera discrédité à la suite de l'opération des parachutistes belges et démis de ses fonctions moins d'un an plus tard.

Gouvernance et gouvernement [ 0 août 1964 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Congo (rep. dem.)
TransitionJoseph KasavubuMoïse-Kapenda Tshombé

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1959 - 1969



janvier
1959
Début des émeutes à Léopoldville, au Congo Belge

juin
1960
Proclamation de l'indépendance du Congo

septembre
1960
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)

septembre
1961
Décès du secrétaire général de l'Organisation des Nations unies, Dag Hammarskjöld

août
1964
Rébellion à Stanleyville, au Congo

novembre
1965
Coup d'État portant Joseph Mobutu au pouvoir en République démocratique du Congo

décembre
1967
Fondation du Parti révolutionnaire du peuple au Congo


Dans l'actualité


octobre
2013
RDC : l'éveil d'un mouvement de résistance au sein de la diaspora

octobre
2013
Une situation précaire en République démocratique du Congo

septembre
2012
La déforestation : un problème pris au sérieux par les Africains

janvier
2012
Élection en République démocratique du Congo : l'investiture de Kabila contestée

novembre
2011
RDC : un double scrutin législatif et présidentiel de tous les risques

septembre
2011
Renouvellement de la Monusco : beaucoup de travail à faire pour sécuriser le Congo

février
2011
Le viol : arme de guerre

septembre
2010
République démocratique du Congo : mince espoir pour la liberté de presse malgré la libération de Jullson Eninga

septembre
2009
Un organisme économique en Afrique australe

février
2009
République démocratique du Congo : Laurent Nkunda derrière les barreaux


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016