16 octobre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

23 mars 2010

Adoption d'une réforme majeure du système de santé aux États-Unis

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Barack Obama

Le président Barack Obama réalise un de ses principaux engagements électoraux en faisant adopter par les parlementaires une importante réforme du système de santé. Elle permettra, entre autres, à 32 millions d'Américains additionnels de profiter désormais d'une assurance maladie.

Les États-Unis sont un des pays qui dépensent le plus d'argent per capita pour les soins de santé. Toutefois, environ 45 millions d'Américains sur près de 300 ne bénéficient pas d'une assurance maladie, une situation que le président Barack Obama a promis de corriger lors de son élection, en 2008. Plusieurs autres présidents ont essayé avant lui, sans succès, de faire adopter une telle réforme. La plus récente tentative, celle du démocrate Bill Clinton en 1993, s'était soldé par un échec retentissant. Le projet d'une réforme majeure reste tout de même dans l'air pour plusieurs raisons, dont la croissance importante des coûts assumés par les entreprises, ce qui constitue un sérieux obstacle à leur compétitivité. Différents aspects de la réforme - normes d'accessibilité, type de couverture, rôles respectifs du public et du privé, etc. - sont à l'étude, avant que le gouvernement ne formule son plan. Même s'il ne contient pas tous les éléments souhaités par Obama - une dizaine de millions de citoyens ne sont toujours pas couverts - , celui-ci suscite de fortes réactions. Ses opposants s'inquiètent notamment des coûts prévus et de la place grandissante qu'occupera le gouvernement dans le domaine de la santé. Cette réforme est d'ailleurs proposée au moment où les États-Unis sont aux prises avec un taux de chômage élevé, conséquence de la crise économique. Les républicains se mobilisent contre le plan Obama, mais les démocrates profitent de leur majorité pour remporter les votes à la Chambre des représentants et au Sénat. L'opinion publique reste divisée et des voix s'élèvent même pour contester la constitutionnalité de la nouvelle loi. Dans l'ensemble, les observateurs s'entendent généralement pour dire que le président a remporté une victoire significative, voire historique.

Dans les médias...


Lorraine Millot, « Obama retrouve la réforme »

«...Plus d'un an de débats et de compromis douteux entre démocrates, pour arracher et même souvent acheter leurs voix au Congrès (...) ont rendu la réforme impopulaire. Surtout, l'opposition pourra maintenant mettre sur le dos d'Obama toutes les imperfections du système américain de santé, qui est extrêmement cher, opaque et inégalitaire, et que la réforme ne fera que raccommoder. Déjà, les républicains ne parlent plus que de l'« Obamacare » (« les soins Obama »). Ils n'auront pas de mal à trouver des aberrations criantes dans ce système (qu'ils défendent par ailleurs). Ils se sont juré de faire payer ce vote aux démocrates lors des élections de mi-mandat, en novembre. Bon nombre de démocrates élus dans des circonscriptions conservatrices, très hostiles à l'intervention sociale de l'Etat, tremblent pour leurs sièges. En accomplissant cette réforme de l'assurance maladie, Barack Obama a aussi enterré une autre de ses promesses de campagne, celle d'un gouvernement « bipartisan ». Pas un républicain n'a voté dimanche pour la réforme. Le débat a creusé le gouffre entre deux Amériques : celle d'Obama, qui se veut un peu plus sociale, et celle des Tea Parties, pour qui on attente là au génie américain de la liberté. »

Libération (France), 23 mars 2010, p. 14.

Luis Lema, « « Victoire morale » de l'Amérique »

«...Barack Obama a tenu parole. Seulement en partie, pourtant, et en se voyant forcé d'admettre que ses promesses étaient antinomiques par essence : oui, il a introduit le changement en faisant passer, au terme d'une lutte épique, un changement social indispensable à l'Amérique, contre lequel sept présidents s'étaient cassé les dents avant lui. Même s'ils ont été dramatisés à outrance, les défis que soulevait cette réforme de l'assurance-maladie sont bien fondamentaux. Et Ted Kennedy, feu le sénateur qui avait passé une partie de sa vie à défendre un projet plus juste n'était pas le seul à présenter l'enjeu comme une « question morale ». Mais pour enfanter ce changement, Obama n'a pas modifié les règles du jeu, comme il l'avait également garanti. Il s'est montré le plus habile, le plus futé, le plus roublard aussi, pour tirer avantage des règles dont il a hérité. La victoire du président, comme l'avait déjà été son arrivée à la Maison-Blanche après l'interminable jeu de Mikado entrepris contre Hillary Clinton et John McCain, est un mélange de convictions menées à leur terme et de maestria politique. Un angélisme feint cachant une détermination presque obstinée. »

Le Soir (Belgique) 23 mars 2010, p. 13.

Laure Mandeville, « Obama relance sa présidence grâce à la réforme de la santé »

«...Cette percée historique permettra-t-elle pour autant à Obama de rebondir et de limiter les dégâts lors des élections de novembre prochain? Ou la réforme, parce qu'elle se révélera trop coûteuse ou trop déstabilisante pour les bénéficiaires du système actuel, constitue-t-elle un « suicide politique » pour son camp, comme les républicains n'ont cessé de le répéter pour bloquer une loi dont « le peuple américain ne veut pas » ? « Peut-être les deux », répondait hier le journaliste David Sanger dans le New York Times. À son crédit, Obama a su montrer à son camp qu'il était capable de se battre pour le changement. Divisées par sa tactique de dialogue systématique avec les républicains, qui lui a fait perdre beaucoup de temps sans déboucher sur de vrais résultats tangibles, ses troupes commençaient à en douter fortement. Venant de la gauche libérale du parti, les critiques ne cessaient de fuser contre les hésitations d'Obama. Avec l'embourbement du dossier de la santé, tous les autres points forts de son agenda (immigration, réforme financière, changement climatique...) semblaient paralysés. À cet égard, le succès d'hier rebat les cartes, redonnant à la Maison-Blanche une marge de manoeuvre. »

Le Figaro (France), 23 mars 2010, p. 14.

Pierre-Paul Noreau, « Persévérance démocratique »

«...en enfourchant ce rétif cheval de bataille, le charismatique président noir savait qu'il allait être l'objet d'une campagne de dénigrement tous azimuts de la part de riches adversaires. Il a été accusé de tous les maux, aussi bien d'être un communiste que d'être à la solde des assureurs. Sa popularité a chuté, ce qui a semé l'inquiétude chez les siens, surtout à la suite de la défaite sénatoriale dans le fief démocrate du Massachusetts. Sa capacité de procéder à d'autres réformes importantes et plus faciles en devenait handicapée. Il aurait alors pu faire comme d'autres avant lui et lâcher prise pour protéger son image. Non, à chaque écueil, Barack Obama a retroussé ses manches, redoublé d'efforts, pris le téléphone ou le bâton du pèlerin, mobilisé son monde et tenté de convaincre de sa bonne foi et de ses nobles intentions les récalcitrants sur son chemin. Belle leçon de démocratie. Il faut se souhaiter davantage de chefs de gouvernement avec un leadership aussi bien assumé, des dirigeants plus déterminés à faire progresser la société qu'à consacrer leurs énergies à masquer les problèmes et leurs petites manigances, et à faire taire les groupes de pression les mieux organisés. »

Le Soleil (Québec, Canada), 23 mars 2010, p. 29.

Karen Tumulty et al., « The Doctor Will See You Now »

«...Now for the really hard part. President Obama's signature on sweeping health reform legislation in the East Room of the White House on March 23 was an achievement for the history books. Yet even though the bill is now the law of the land, the partisan and ideological warfare over it is certain to rage on, both as an issue in the midterm elections and in statehouses across the map. But the success or failure of the whole endeavor is going to ride not on what it does for anyone's political prospects - or their place in history. The new law will be judged on whether it actually fulfills its promise of a better and fairer health care system or instead sends costs spiralling skyward and opens up a world of unintended medical consequences. Obama's team, for its part, admits to no doubts. « I think this will sell itself, » says David Axelrod, the President's top political strategist. « The most important thing is that we implement it effectively, efficiently and with great accountability. » »

Time (États-Unis), 5 avril 2010, p. 25.

Gouvernance et gouvernement [ 23 mars 2010 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

États-Unis
ÉlevéBarack H. Obama

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 2005 - 2016



août
2005
Déferlement de l'ouragan Katrina sur le sud des États-Unis

novembre
2006
Tenue des élections de mi-mandat aux États-Unis

novembre
2006
[Résultats] Élections législatives

juin
2007
Commercialisation de l’iPhone 1

juillet
2007
Présentation de la journée Live Earth

septembre
2007
Tenue à New York d'une rencontre internationale sur les changements climatiques

octobre
2007
Attribution du prix Nobel de la paix à Al Gore et au Intergouvernemental Panel on Climate Change

juin
2008
Victoire de Barack Obama dans la course à l'investiture démocrate aux Etats-Unis

octobre
2008
Adoption du plan Paulson pour le sauvetage de l'économie américaine

novembre
2008
Élection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

novembre
2008
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2008
[Résultats] Élections législatives

janvier
2009
Assermentation de Barack Obama à la présidence des États-Unis

juin
2009
Discours de Barack Obama à l'université du Caire

mars
2010
Adoption d'une réforme majeure du système de santé aux États-Unis

avril
2010
Déversement de pétrole dans le golfe du Mexique

juillet
2010
Création par les Nations unies d’une structure pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

novembre
2010
Tenue des élections de mi-mandat aux États-Unis

novembre
2010
[Résultats] Élections législatives

août
2011
Abaissement de la cote de crédit du gouvernement des États-Unis

septembre
2011
Début du mouvement « Occupons Wall Street » à New York

octobre
2012
Déferlement de l'ouragan Sandy sur les Caraïbes et les États-Unis

novembre
2012
Réélection de Barack Obama à la présidence des États-Unis

novembre
2012
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2012
[Résultats] Élections législatives

septembre
2014
Tenue d'une marche en faveur de la lutte aux changements climatiques

novembre
2014
Entente entre les États-Unis et la Chine sur la lutte aux changements climatiques

novembre
2014
[Résultats] Élections législatives

décembre
2014
Annonce des présidents des États-Unis et de Cuba sur les relations entre leurs pays

octobre
2015
Signature du Partenariat transpacifique à Atlanta, aux États-Unis

janvier
2016
Dévoilement de données confirmant l'établissement d'un record de chaleur en 2015

juin
2016
Attentat meurtrier dans une boîte de nuit d'Orlando, aux États-Unis

novembre
2016
Élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis

novembre
2016
[Résultats] Élection présidentielle

novembre
2016
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


septembre
2019
Harris se démarque lors du premier débat à l'investiture démocrate

avril
2019
L'extrême gauche aux États-Unis à l'ère Trump? Plutôt marginale

mars
2019
Les élections de mi-mandat, ou la ruée vers l'or au pays des droits et libertés

mars
2019
Joe Biden comme antidote au syndrome McGovern

mars
2019
Présidentielle américaine de 2020 : une nouvelle stratégie démocrate, la clé face à Trump ?

février
2019
La Californie brûle à petit feu, ou plutôt à grands feux!

février
2019
Qui a tué le Weekly Standard?

février
2019
Le président Trump frappe encore sur Twitter

février
2019
La persistance du racisme aux États-Unis

février
2019
For the land of the free...mais l'est-ce vraiment?


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019