Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

22 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

19 juillet 1969

Nationalisation des banques par le gouvernement d'Indira Gandhi

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Indira Gandhi

Malgré la contestation de l'aile droite du Parti du Congrès, le gouvernement de la première ministre Indira Gandhi procède à la nationalisation du système bancaire. Cette mesure vise, entre autres, à favoriser de meilleures conditions de crédit dans le secteur agricole.

Depuis 1950, l'aile gauche minoritaire du Parti du Congrès militait pour la nationalisation des banques indiennes. La première ministre profite de l'affaiblissement de l'aile droite du Parti du Congrès, privée de plusieurs personnalités importantes depuis les élections législatives de 1967, pour promouvoir cette idée et réaffirmer l'engagement à gauche de sa formation. Le 19 juillet 1969, 14 banques passent sous le contrôle de l'État. La décision relève d'un calcul politique complexe. D'une part, elle permet de rapprocher le Parti du Congrès de la population et contribuera à sa réélection lors des élections générales de 1971. D'autre part, la nationalisation des banques permet la marginalisation de l'aile droite du parti - les Syndicates - qui, depuis l'entrée en fonction d'Indira Gandhi, tente de miner son leadership. Un de ses membres, le ministre des Finances Morarji Desai, est d'ailleurs démis de ses fonctions le 16 juillet, alors qu'un bras de fer se joue pour le choix du futur président. Le projet de nationalisation répond aussi à une logique économique. Depuis son arrivée au pouvoir, en 1966, Gandhi accorde beaucoup d'importance à la sécurité alimentaire de la population. Elle lance notamment la Révolution verte, un vaste programme visant à augmenter la production agricole du pays. Or, selon les statistiques de la Réserve fédérale indienne entre 1951 et 1966, les banques commerciales négligent grandement le crédit agricole. Dans une lettre officielle datée du 19 août 1969, Indira Gandhi explique la nouvelle logique de prêt qu'elle désire implanter grâce à la nationalisation : « La plus grande transformation de la politique de prêt que nous désirons implanter est que l'octroi d'un prêt ne doit pas dépendre de la sécurité de remboursement, mais de la qualité du projet présenté. »

Dans les médias...


Pierre Doublet, « Les roses de Mme Gandhi se sont fanées »

«...Le regard triste de ses yeux bruns sait voir les dangers en face. Le visage en sang, frappé d’une pierre lors d'une réunion électorale, elle criait un jour aux émeutiers : « Ce n'est pas pour moi, c'est pour l'Inde que j'ai peur. » Ce même courage de la colère l'a dressée ce mois-ci contre la vieille garde conservatrice de son parti, qui s'inquiète de son socialisme autoritaire et croit le temps venu de s'en débarrasser. Mme Gandhi a pris les devants. Elle a coup sur coup congédié son vieux rival, le vice-Premier ministre Morarji Desai, pilier de la droite, et nationalisé les quatorze plus grandes banques du pays. Cette idéaliste indécise, artiste de l'équilibre politique, se pose soudain en champion des pauvres contre les riches. Petit peuple et militants de base l'ont tant acclamée la semaine passée qu'elle est apparue, momentanément, inamovible. Mais elle n'a gagné que quelques jours, au prix d'un virage à gauche qui peut mener l'Inde au chaos. »

L'Express (France), 28 juillet au 3 août 1969, p. 18.

S.A., « More troubles for India »

«...Stripped of the powerful Finance portfolio, the angry and embarrassed Desai quit as Deputy Prime Minister. « How can I continue ? » he asked. After frantic efforts by their Cabinet colleagues and Congress Party President Nijalingappa to bring about a reconciliation, Mrs. Gandhi and Desai were coaxed to meet for an hour at week's end. Their icy confrontation served only to deepen the Congress split. Desai demanded reinstatement to the Finance Ministry. Mrs. Gandhi refused. Then she proceeded to carry out her proposals herself. At week's end India's 14 largest private banks were nationalized. Stunned by the speed and force of India's ambush, the Syndicate made no immediate response. The party bosses may decide not to challenge her on the leadership issue since the party has already twice rejected the austere and inflexible Desai in Indira's favor because he has little voter appeal. But in the event they do, the outcome of a no-confidence motion against Indira might well tear Congress apart. By and odds, the party seemed more firmly stuck in India's political quicksand than ever. »

Time (édition canadienne), 25 juillet 1969, p. 32A.

Gouvernance et gouvernement [ 19 juillet 1969 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Inde
ÉlevéVarahgiri Venkata GiriIndira Gandhi

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1964 - 1974



mai
1964
Décès du premier ministre indien Jawaharlal Nehru

août
1965
Déclenchement d'un conflit sur le Cachemire entre l'Inde et le Pakistan

janvier
1966
Accession d'Indira Gandhi au poste de premier ministre de l'Inde

février
1967
Élection du parti du Congrès d'Indira Gandhi en Inde

février
1967
[Résultats] Élections législatives

juillet
1969
Nationalisation des banques par le gouvernement d'Indira Gandhi

mars
1971
Élection du parti du Congrès (Indira) en Inde

mars
1971
[Résultats] Élections législatives

août
1971
Signature d'un traité entre l'Inde et l'Union soviétique

mai
1974
Explosion d'une première bombe atomique par l'Inde


Dans l'actualité


novembre
2018
Inde et Amérique latine : vers une coopération Sud-Sud?

mars
2018
L'Inde : la modernité avant tout

novembre
2017
Le sida en Inde : une crise ébranlant la tradition

octobre
2017
Visite historique du premier ministre indien en Israël

avril
2017
Le microcrédit en Inde : un levier contre la pauvreté à réformer

février
2017
Le pari risqué de la démonétisation en Inde

février
2016
Vers une meilleure qualité de l'air à New Delhi

février
2016
Les sommets Inde-Afrique : une stratégie économique et politique

avril
2015
L'Inde et l'Union européenne : de la coopération économique à l'alliance politique

mars
2015
L'Inde cherche à devenir une puissance spatiale


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016