20 novembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

20 mai 2008

Explosion inflationniste au Zimbabwe

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Robert Mugabe

Pour faire face à l'hyperinflation que connait le Zimbabwe, un pays d'Afrique australe, la Banque centrale du pays émet des billets de banque d'une valeur de 5, de 25 et de 50 milliards de dollars chacun. Cette mesure illustre le chaos dans lequel se trouve l'économie zimbabwéenne depuis quelques années.

Depuis plusieurs années, le Zimbabwe connait de sévères difficultés économiques. La productivité agricole et industrielle chute au cours des années 1990 et 2000 alors que le chômage s'accentue. À cela s'ajoutent une mauvaise gestion, qualifiée par plusieurs observateurs de corrompue, ainsi que de violents conflits internes. Des tensions politiques opposent Robert Mugabe, président depuis 1987, au leader de l'opposition Morgan Tsvangirai, vainqueur du premier tour de la présidentielle en mars 2008. Tsvangirai se retire d'ailleurs du deuxième tour dans un climat de violence, ouvrant la voie à Mugabe. Le climat sera partiellement apaisé en septembre par un accord de gouvernement entre les deux hommes. Toutefois, le dollar zimbabwéen (Z$) a été dévalué à plusieurs reprises dans le but de maîtriser l'inflation et l'état de l'économie est chaotique. Le pays manque de tout et peine à contenir sa population, qui émigre vers les pays voisins. Les prix des denrées de première nécessité croissent à une vitesse inimaginable et peuvent changer plusieurs fois dans la même journée. Le 18 janvier 2008, la Banque centrale limite les retraits bancaires quotidiens à 500 millions de dollars, de quoi acheter quelques baguettes de pain. Le taux d'inflation se situe à 150 000 % et la mise en circulation des billets de 1, 5 et 10 millions ne semble pas résoudre le manque crucial d'argent. Incapable de juguler cette hyperinflation, la Banque centrale annonce, le 20 mai, la mise en circulation de billets de 5, 25 et 50 milliards de dollars. La crise continuant à évoluer, le Zimbabwe abandonnera le dollar zimbabwéen comme monnaie officielle en avril 2009 et permettra l'utilisation de devises étrangères dans les transactions courantes. Cette mesure améliorera quelque peu la situation.

Dans les médias...


Laurent d'Ersu, « Le Zimbabwe espère un nouveau départ »

«...Miné par une hyperinflation de 11 millions pour cent qui a jeté des millions d'habitants dans la famine, le Zimbabwe, ancien grenier à céréales de l'Afrique australe, est un pays à reconstruire. Sa capacité à le faire dépendra en grande partie de sa crédibilité vis-à-vis de son principal bailleur d'aide, l'Union européenne. (...) Que va faire l'Union européenne ? Le Conseil de l'UE a réagi prudemment hier, renvoyant à octobre une levée éventuelle des sanctions visant le régime de Robert Mugabe. Toutefois, l'UE s'est dite « prête à adopter un ensemble de mesures de soutien économique et d'appui à un gouvernement de transition prenant des mesures pour restaurer la démocratie et l'État de droit au Zimbabwe ». Reste à savoir si l'opposition, inexpérimentée, arrivera à inspirer confiance dans l'exercice du pouvoir, et si l'imprévisible Robert Mugabe jouera le jeu de l'accord signé. Dans le discours qu'il a tenu hier, s'il n'a pas qualifié Robert Tsvangirai de « laquais » de l'Occident comme il avait coutume de le faire, il n'en a pas moins une fois encore exalté la « souveraineté » du pays. »

La Croix (France), 16 septembre 2008, p. 16.

Jean-Michel Demetz, « Mugabe vers la sortie ? »

«...Mugabe a nourri lui-même les présomptions de bourrage des urnes. Pendant la campagne, il a assuré que l'opposition ne gouvernerait jamais « tant que nous serons vivants ». Le commandant en chef de l'armée promettait de son côté qu'il ne laisserait pas le chef de l'Etat perdre l'élection. 600 000 bulletins de vote ont été réservés pour les 20 000 diplomates et soldats en poste à l'étranger... Même des observateurs dépêchés par l'Union africaine - les Européens et Américains ont été refusés par le pouvoir - se sont alarmés de l'ampleur du détournement des votes. Lequel serait à l'aune de la faillite massive où la folie autocratique et une corruption sans retenue ont conduit le pays. Naguère grenier à céréales de l'Afrique australe, le Zimbabwe est aujourd'hui ruiné par des réformes agraires confiscatoires au détriment de 4 000 fermiers blancs obligés de fuir, l'effondrement de la production, le chômage de masse, l'hyperinflation (plus de 100 000 % en février) et la chute de l'espérance de vie, aujourd'hui réduite à 36 ans. »

L'Express (France), 3 avril 2008, p. 87.

Ram Etwareea, « Début des sanctions commerciales pour faire plier Robert Mugabe »

«...La très vaste diaspora zimbabwéenne n'est pas insensible. Deux sites d'achats en ligne au moins, basés en Angleterre, Zimbuyer.com et Yes-zim.com, offrent aux exilés « un moyen facile d'approvisionner en produits d'épicerie et autres services leurs proches restés au pays ». Le premier précise qu'il ne faut pas plus de un à trois jours pour livrer au Zimbabwe des stylos, un générateur électrique, des oeufs ou encore des briques et du cirage payés en livres britanniques sur Internet. Le second assure que le sucre, le lait en poudre et un assortiment de viandes constituent ses meilleures ventes du moment. Tous deux mentionnent à leur catalogue un article très recherché en ces temps de disette: le coupon d'essence, qui permettra à son bénéficiaire de remplir son réservoir à la station-service plutôt que d'encourir le risque de se faire arrêter pour transaction illégale en achetant un jerrican à la sauvette dans la rue. « Je sais que d'une certaine manière Mugabe est maintenu au pouvoir par les gens comme moi qui envoient de quoi manger à leur famille, note une exilée zimbabwéenne en Suisse. Mais comment faire autrement, nous qui avons tant ici alors que là-bas ils manquent de tout? »

Le Temps (Suisse), 3 mars 2008.

Angus Shaw, « Zimbabwe inflation passes 100,000%, officials say »

«...The official rate of annual inflation in Zimbabwe has rocketed past the 100,000% barrier, by far the highest in the world, the state central statistical office said yesterday. Second-placed Iraq has inflation of 60%, according to international estimates. In a brief statement, the statistics office said inflation rose to 100,580% in January, up from 66,212% in December. The new official figure was still well below the rate calculated by independent analysts. They estimate the real inflation is closer to 150,000%, citing supermarket receipts showing that the price of chicken rose more than 236,000% to 15m Zimbabwe dollars a kilogram between January 2007 and January 2008. Slower increases in prices of sugar, tea and other basics bring down the average to around 150,000%. Zimbabwe, a former regional breadbasket, is facing acute shortages of food, hard currency, gasoline and most basic goods in an economic meltdown blamed on disruptions in the agriculture-based economy after the seizures of thousands of white-owned commercial farms began in 2000, accompanied by political violence and turmoil. »

The Guardian (Royaume-Uni), 22 février 2008.

Gouvernance et gouvernement [ 20 mai 2008 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Zimbabwe
FaibleRobert Gabriel Mugabeposte aboli

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1998 - 2016



mars
2008
Tenue d'élections législatives et présidentielle au Zimbabwe

mai
2008
Explosion inflationniste au Zimbabwe


Dans l'actualité


novembre
2018
De Mugabe à Mnangagwa : la crise économique du Zimbabwe s'éternise

janvier
2018
Départ de Robert Mugabe : un Zimbabwe enthousiaste face à une démission forcée

février
2016
État d'urgence au Zimbabwe : une sécheresse incontournable

février
2015
Vent de changement pour l'Union africaine

mars
2013
Fort appui à une nouvelle Constitution au Zimbabwe

février
2009
Vers une sortie de crise au Zimbabwe

septembre
2008
Robert Mugabe et Morgan Tsvangirai se serrent la main

février
2008
Une figure de la ségrégation raciale en Afrique est morte

janvier
2008
Sommet de Lisbonne : les relations Europe et Afrique changeront-elles?

avril
2007
Mugabe : l'autoritarisme se poursuit


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019