7 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

7 juin 1979

Tenue d'une première élection au suffrage universel au Parlement européen

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Parlement de Strasbourg

Les socialistes et les démocrates chrétiens arrivent largement en tête des formations politiques représentées lors de la première élection au suffrage universel de l'histoire du Parlement européen.

Plus de 180 millions d'électeurs sont éligibles à ce scrutin servant à déterminer les 410 députés qui siégeront au Parlement européen, à Strasbourg. Auparavant, il n'y avait que 198 députés nommés par les législatures de chaque pays. Les Pays-Bas, l'Irlande, le Royaume-Uni et le Danemark tiennent leur vote le 7 juin, trois jours avant la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et la République fédérale d'Allemagne (RFA). Le taux de participation d'environ 60 % reflète l'intérêt inégal porté à cette élection. De forts pourcentages sont observés en Italie, ainsi qu'au Luxembourg et en Belgique, deux pays où la participation des électeurs est obligatoire. En revanche, seulement 30 % des Britanniques éligibles se rendent voter. Les socialistes et les sociaux-démocrates, ainsi que les démocrates chrétiens, dominent les formations en lice avec plus de 100 députés élus. Des conservateurs, des libéraux et des communistes siégeront également au sein de l'Assemblée européenne dont la présidente sera l'ex-ministre française de la Santé et des Affaires familiales, Simone Weil.

Dans les médias...


Jacques Julliard, « Naissance d'un espace politique »

«...C'est entendu : on ne s'est pas bousculé devant les urnes pour les élections européennes. Faut-il, pour autant, refuser toute signification au vote de dimanche dernier ? Cette manière de voir arrange trop de monde pour ne pas être suspecte : d'ordinaire, on est moins regardant. (...) On aurait pu rêver naissance plus glorieuse. Mais les naissances ne sont glorieuses que rétrospectivement. Comme l'a noté quelqu'un, les journaux annoncent plus souvent la mort des grands hommes que leur naissance... Il faut encore remarquer ceci : les naissances glorieuses, en matière politique, sont généralement liées à des épisodes sanglants ou à des luttes de libération. C'est la guerre qui est en l'histoire la grande accoucheuse de nouvelles frontières. Quand on prétend les faire naître à froid par la vie pacifique, c'est long, difficile, impopulaire. Si Sadate avait reconquis le Sinaï les armes à la main, quitte à abandonner ensuite les Palestiniens à leur sort, il serait aujourd'hui un héros dans le monde arabe. »

Le Nouvel Observateur (France), 18 juin 1979, p. 32-33.

Raymond Aron, « Notre sort se joue ailleurs »

«...Des États historiques qui décident d'unir leur destin relèvent un défi ou sont animés par une espérance. La puissance militaire de l'Union soviétique, étendue jusqu'au milieu du territoire allemand, demeure un défi. La disproportion entre la dimension des États-Unis et celle de chacun des États européens en demeure un autre. Qu'il s'agisse de défense ou de l'énergie, l'accord européen ne signifie pas grand-chose sans concertation avec les États-Unis. L'indifférence à l'élection de l'Assemblée européenne, en dehors de la France, s'explique aisément : tant que les Européens ne forment un front commun ni pour assurer leur sécurité ni pour ravitailler leur industrie, ils laissent aux Français le monopole des controverses passionnées sur le sexe des anges. Comme dans les années 30, les peuples et les gouvernants d'Occident détournent leurs yeux des périls qui montent : ils seront, demain, surpris par les malheurs qu'au fond d'eux-mêmes ils prévoient. »

L'Express (France), 16 juin 1979, p. 41.

S.A., « Le prophète et les maçons »

«...À l'origine du Marché commun, puis lors de la campagne qui vient de s'achever pour l'élection de l'Assemblée, le verbe a été roi, même si certains prophètes ont prêché dans le désert, comme le montrent des taux d'abstention ici et là. Le discours continuera d'être l'arme principale des nouveaux élus à Strasbourg et à Luxembourg. Mais, si la démocratie est l'espace de la libre parole et si ce vote sans précédent des Européens de neuf pays a précisément pour but de rendre moins technocratique l'engagement communautaire, il faudrait chasser l'illusion selon laquelle le regroupement de cette nouvelle Assemblée donnera aux ministres nationaux et aux fonctionnaires de Bruxelles la grâce d'être soudain plus près des peuples. (...) Les « maçons » avancent moins vite que les « prophètes », c'est vrai, mais dès maintenant, il leur faut retrousser les manches pour qu'une Europe plus démocratique s'épanouisse. (...) ...l'Europe des citoyens ne devrait pas avoir seulement une dimension parlementaire. Si l'on veut que la Communauté européenne dégage ses valeurs propres, qu'elle soit une zone où l'on « refuse la fatalité » (Carlo Schmid), c'est de haut en bas de l'échelle des pouvoirs institutionnels qu'il faut ouvrir les fenêtres. »

Le Monde (France), 12 juin 1979, p. 1.

Éditorial

«...It will be only a dull debating club. European yawned over the lackluster election campaigns. The assembly will have more symbolism than substance. True, perhaps. But. Let the world, so in need today of moral and spiritual vision, not shortchange what could prove to be one of the most visionary developments of the 20th century. Someday we may all look back on these direct elections as the first momentous step on the long, difficult road toward a politically united Europe. (...) The important thing, however, is that a people's Parliament can look beyond merely economic issues and begin to deal more thoughtfully with the evolution of a European political structure. (...) Il will take vision of the highest order, of course, to transcend the nationalism of the nine states. Nor does anyone suggest that national prerogatives must not be maintained. But with such thoughtful, able leaders as Willy Brandt, Simone Veil, Leo Tindemans, Gaston Thorn and others serving in the assembly, the scope and opportunity for creative approaches are vast. These are the men and women who can help give wing to the idea of political as well as economic cooperation among Europe's maturing nations. »

The Christian Science Monitor (États-Unis), 13 juin 1979.

Gouvernance et gouvernement [ 7 juin 1979 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Pays-Bas
ÉlevéJuliana Louise Emma Marie WilhelminaDries van Agt

Irlande
ÉlevéPatrick HilleryJohn (Jack) Mary Lynch

Royaume-Uni
ÉlevéElizabeth IIMargaret Thatcher

Danemark
ÉlevéMargrethe IIAnker Jørgensen

Belgique
ÉlevéBaudouin IWilfried Martens

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1974 - 1984



mai
1977
[Résultats] Élections législatives

juin
1979
Tenue d'une première élection au suffrage universel au Parlement européen

mai
1981
[Résultats] Élections législatives

septembre
1982
[Résultats] Élections législatives


Dans l'actualité


février
2019
Greta Thunberg galvanise les mouvements étudiants pour l'environnement

février
2019
Débat de société aux Pays-Bas : lorsque l'environnement l'emporte sur l'industrie

janvier
2018
2017 : une année de bonne santé économique aux Pays-Bas

février
2017
Une attitude de moins en moins conviviale à l'endroit de la communauté musulmane des Pays-Bas

avril
2013
Beatrix, reine des Pays-Bas, abdique et laisse le trône à son fils aîné

février
2013
Un gouvernement de coalition aux Pays-Bas pour briser l'impasse

février
2009
Fitna : un film controversé aux Pays-Bas

novembre
2006
Gains surprises de la gauche aux Pays-Bas

septembre
2006
Incendie à l'aéroport de Schiphol : démission des ministres de la Justice et du Logement


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019