Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

25 septembre 2018

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

28 novembre 1966

Renversement du roi Ntare V au Burundi

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Ntare V

Quelques mois à peine après avoir remplacé son père, le roi Mwambutsa IV, à la tête du Burundi, Ntare V est renversé par un coup d'État orchestré par le premier ministre Michel Micombero. Celui-ci instaure un régime autoritaire s'appuyant sur un parti unique, l'Union pour le progrès national (UPN).

Depuis son indépendance, en 1962, le Burundi est une monarchie constitutionnelle. Des élections législatives sont tenues le 10 mai 1965. Malgré le succès des candidats hutus, l'ethnie majoritaire au Burundi, le roi Mwambutsa IV choisit un Tutsi, Léopold Biha, comme premier ministre. Bien que minoritaires, les Tutsis contrôlent traditionnellement la politique et l'armée. Peu après l'assermentation de Biha, le 13 octobre, des officiers hutus tentent un coup d'État qui avorte. En représailles, une sévère répression est exercée contre les Hutus. C'est dans ce contexte tendu que, le 8 juillet 1966, l'héritier au trône Charles Ndizeye renverse son père, le roi Mwambutsa IV. Selon le nouveau roi, qui portera le nom de Ntare V, le pays manquait de leadership en plus d'être affligé par la corruption. Ntare V promet une nouvelle Constitution et destitue Biha à qui succède le capitaine Michel Micombero. D'origine tutsie, Micombero, qui est aussi ministre de la Défense, s'assure de placer des alliés au cabinet. Inquiété par la perspective d’un coup d'État, Ntare V considère la possibilité de se départir de son premier ministre. Celui-ci prend cependant le contrôle de la situation et renverse le roi le 28 novembre 1966. La monarchie est abolie et Micombero devient président de la République du Burundi. Il instaure un régime autoritaire avec un parti unique, l'Union pour le progrès national. Le pays adoptera un modèle de développement socialiste et profitera de l'appui de la Chine. En 1969, une tentative de renversement contre Micombero sera sévèrement réprimée, notamment avec des exécutions. Des conflits éclateront de nouveau en 1972 entre Hutus et Tutsis, dégénérant en massacres d'une envergure sans précédent au Burundi. Micombero sera renversé à son tour par un coup d'État le 1er novembre 1976.

Gouvernance et gouvernement [ 28 novembre 1966 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Burundi
TransitionMichel MicomberoMichel Micombero

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1956 - 1976



juillet
1962
Proclamation de l'indépendance du Burundi

septembre
1962
Admission à l'Organisation des Nations unies (ONU)

janvier
1965
Assassinat du premier ministre burundais Pierre Ngendandumwe

novembre
1966
Renversement du roi Ntare V au Burundi

avril
1972
Début d'une insurrection au Burundi

novembre
1976
Renversement du président burundais Michel Micombero


Dans l'actualité


janvier
2018
Une course au ralenti pour le taux de fécondité au Burundi

septembre
2015
Chou blanc pour les putschistes burundais

janvier
2007
Burundi : un ancien Président est acquitté


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016