15 décembre 2019 Recherche  
Pays     Statistiques    Années     Événements     Analyses     Biographies     Vidéos     Documents     Glossaire     Notes     Valeurs     Jeux   

13 mai 1981

Tentative d'assassinat contre le pape Jean-Paul II

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Jean-Paul II

Mehmet Ali Agça, un Turc de 23 ans au passé trouble, tente d'assassiner le pape Jean-Paul II alors qu'il est au milieu de milliers de fidèles sur la place Saint-Pierre, à Rome. Le souverain pontife survivra à ses blessures.

Agça sera neutralisé, mais pas avant d'avoir tiré plusieurs coups de feu en direction de Jean-Paul II. Escorté à toute vitesse en lieu sûr, ce dernier subira une opération de plus de cinq heures qui lui permettra de se rétablir et de reprendre ses audiences publiques sur la place Saint-Pierre au mois d'octobre. Son agresseur est pour sa part condamné à la prison à perpétuité en juillet 1981. Jean-Paul II le rencontrera éventuellement et lui pardonnera son geste. L'hypothèse d'un complot fomenté dans les pays de l'Est sera évoquée pour expliquer cette tentative d'assassinat. Mais les motivations d'Ali Agça, qui avait déjà trempé dans des affaires de meurtres, resteront nébuleuses. L'attaque contre Jean-Paul II survient quelques semaines après celle d'un jeune déséquilibré de 25 ans, John Hinckley, sur le président américain Ronald Reagan, le 30 mars 1981. Atteint d'une balle au poumon à sa sortie d'un hôtel de Washington, Reagan survivra lui aussi à ses blessures. Il reprendra ses fonctions au cours de l'année.

Dans les médias...


Marcelle Padovani, «Le saint-père et le fanatique»

«...L'attentat contre Jean-Paul II était pourtant prévisible : cet homme-symbole, promené dans les bidonvilles du tiers monde ou dans les grandes métropoles occidentales, ce chef d'État sans armée, protégé seulement par soixante-treize gardes suisses et une soixantaine de policiers, employés de l'État italien, ce pèlerin vêtu de blanc qui se déplace dans une jeep à deux mètres au-dessus de la foule était, en effet, une cible facile - presque tentante pour tout dire (...) Mais Karol Wojtyla paie, en réalité, le prix d'un choix délibéré. Cet homme a décidé de sortir des palazzi, les palais où se confinaient volontiers ses prédécesseurs. Il a joué à fond les médias. Il est même devenu un grand homme de spectacle, sachant se retourner vers les caméras au bon moment, toujours capable d'accomplir le geste destiné à devenir historique. Très à l'aise dans le monde contemporain, très moderne, très vivant, et même très bon vivant, il a désacralisé la fonction pontificale.»

Le Nouvel Observateur (France), 18 mai 1981, p. 34.

Alain de Penanster et Sylviane Stein, «Terrorisme : pourquoi le Pape ?»,

«...Jean-Paul II, pape fort de la moderne Église militante, est de taille à susciter l'amour comme la haine. Il a dérangé, déjà, bien des idéologies et bien des intérêts. Vers les Soviétiques, il fouaille «le colonialisme qui n'est pas seulement dans le tiers monde»; devant les New-Yorkais du Yankee Stadium il dénonce l'égoïsme aveugle de la société de consommation; en Amérique latine, il demande la justice sociale et prône des réformes agraires; en Irlande, il condamne toute violence. Un pape dangereux, qui mobilise avec une rigueur toute politique les armées du Christ contre l'appétit démesuré des royaumes de ce monde. Lorsque le Pape conteste ou attaque d'immenses forces nationales ou économiques, encore, sa parole se dilue. Mais quand elle frappe des groupes plus restreints, parachrétiens ou paramusulmans fanatiques, elle peut s'exaspérer. Jusqu'au passage à l'acte sacrilège. Méhémet Ali Agça est fou, si on veut : mais il n'a pas frappé par hasard.»

L'Express (France), 22 mai 1981, p. 64-65.

Gilles Lesage, «Même le pape est victime de violence»

«...Nous avons dû prendre l'habitude de subir, de vivre en quelque sorte, ces attentats isolés ou organisés qui touchent aussi bien des présidents (MM. Kennedy et Reagan) que des personnages publics de tous ordres, y compris des chanteurs populaires (John Lennon), et d'humbles citoyens partout sur la planète. La violence fait en quelque sorte partie de notre quotidien. Que le pape en soit victime à son tour n'a, hélas, rien pour nous surprendre. Partout, comme une onde de choc, l'attentat d'hier contre le pape a suscité partout une vive émotion, de la consternation, de l'indignation et des questions angoissantes, dont celle-ci : dans quel monde malade vivons-nous puisque même le messager de la paix par excellence peut être tiré à bout portant ?»

Le Soleil (Québec, Canada), 14 mai 1981, p. A6.

Éditorial

«...Even this world of ours whose daily news is a litany of the violence of Atlanta and Northern Ireland, of Lebanon and Afghanistan, of terrorists and deluded idealists, was shocked at the news. Every leader struck down by violence strains the thinning fabric of civilization, but even in the light of the tragedy of other assassinations and attempted assassinations this tragedy has a special horror. Of all leaders and of all humans, the Pope uniquely epitomizes the greatest aspirations of the human race. He is powerless in worldly terms, armed only with the armor of peace and love. He is vulnerable as almost no other person is vulnerable, not only in human terms but in terms of what he represents. To strike at him is to strike at man's vision of peace.»

Saint-Louis Review (États-Unis), 15 mai 1981.

Gouvernance et gouvernement [ 13 mai 1981 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

Italie
ÉlevéAlessando (Sandro) PertiniArnaldo Forlani

États-Unis
ÉlevéRonald Reagan

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1976 - 1986



juin
1976
Élection en Italie d'un gouvernement dirigé par Giulio Andreotti

juillet
1976
[Résultats] Élections législatives

juin
1977
Annonce d'un accord entre les principales formations politiques italiennes

mars
1978
Enlèvement d'Aldo Moro à Rome

août
1978
Décès du pape Paul VI

juin
1979
Élection en Italie d'un gouvernement dirigé par Francesco Cossiga

juin
1979
[Résultats] Élections législatives

août
1980
Attentat terroriste d'envergure à Bologne, en Italie

mai
1981
Tentative d'assassinat contre le pape Jean-Paul II

juin
1983
Élection en Italie d'un gouvernement dirigé par Bettino Craxi

juin
1983
[Résultats] Élections législatives

février
1986
Ouverture du Maxi-procès contre la mafia italienne


Dans l'actualité


novembre
2019
L'Italie face à l'hiver démographique

septembre
2019
Un mandat polarisant pour Mario Draghi à la Banque centrale européenne

septembre
2018
Les 60 ans du décès du pape Pie XII : se souvenir ou oublier?

septembre
2018
L'Italie en voie de remonter la pente

février
2018
Mort de Salvatore Riina : la perte d'une figure emblématique de la mafia sicilienne

février
2018
Vatican : l'entrée au paradis du blanchiment d'argent

février
2018
Saint-Marin : d'un paradis fiscal prospère à un État endetté

octobre
2017
Victoire difficile pour le nouveau président du Parlement européen Antonio Tajani

mars
2017
Limogeage du grand maître de l'Ordre de Malte

février
2017
Crise de la dette publique : l'Italie rattrapée par les décisions du passé


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour nous suivre sur Facebook
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 16.7.2019