Université de Sherbrooke Lettres et sciences humaines École de politique appliquée

19 janvier 2019

Pays | Statistiques | Années | Événements | Analyses | Biographies | Vidéos | Documents | Glossaire | Notes | Valeurs | Jeux | Recherche

21 janvier 1976

Premier vol commercial de l'avion supersonique Concorde

Texte rédigé par l'équipe de Perspective monde

Avion Concorde

Le Concorde, une réalisation franco-britannique, effectue les deux premiers vols commerciaux de l'histoire par un avion supersonique. Un appareil décolle de Londres, en direction de Bahreïn, alors qu'un autre relie Paris et Rio de Janeiro. Malgré sa vitesse record, le Concorde obtiendra un succès limité avant de cesser ses activités en 2003.

Une entente franco-britannique est conclue le 29 novembre 1962 pour partager les coûts et les risques de la construction d'un avion supersonique commercial : le Concorde. Un projet soviétique similaire, le Tupolev-144, aboutit avec un premier vol expérimental le 31 décembre 1968. Le Concorde fait de même à Toulouse, en France, le 2 mars 1969. Le Tupolev-144 transporte de la marchandise et du courrier avant d'effectuer un vol de passagers en novembre 1977. Pour sa part, le Concorde réalise un double vol le 21 janvier 1976, avec 100 passagers par appareil. Celui de la British Airways part de Londres-Heathrow vers Bahreïn, tandis que l'autre, d'Air France, relie l'aéroport Charles de Gaulle à Rio de Janeiro en 6 heures, au lieu des 12 prises par les avions en opération. La vitesse de croisière du Concorde - environ 2160 km/h, soit mach 2 - , son design unique et son service de luxe contribuent à le singulariser. On estime à 5000 le nombre d'heures de tests qui ont précédé ses vols commerciaux, du jamais vu. À partir de novembre 1977, il relie Londres et New York en 3 heures ½, alors qu'il effectue un tour du monde en presque 30 heures le 8 novembre 1986. Malgré le partenariat entre la France et le Royaume-Uni, les coûts de production et d'utilisation de l'appareil s'avèrent onéreux. La hausse du prix de pétrole et une fréquentation inférieure aux prévisions entravent également les chances de le rentabiliser. De plus, le bruit du supersonique avive les critiques. Moins chers et plus spacieux, les subsoniques demeurent plus populaires. Aussi, au lieu des quelques centaines d'appareils que l'on prévoyait construire, il n'y aura qu'une dizaine de Tupolev-144 et de Concorde. Le dernier vol du mythique avion franco-britannique survient le 24 octobre 2003, trois ans après un crash désastreux à Paris (25 juillet 2000) tuant 113 personnes. Il a desservi 2,5 millions de passagers au cours de son histoire.

Dans les médias...


Guy Sitbon, « « Concorde » et les « gauloises » bleues »

«...L'essentiel, dans le « Concorde », c'est qu'il a permis aux Français et aux Britanniques d'être à la pointe des techniques modernes. Aujourd'hui, ce qui importe, c'est de produire en investissant la dose la plus élevée possible de matière grise. Réduire les budgets de recherche, c'est se condamner à devenir un pays sous-développé. (...) Vive « Concorde » ? Il ne faut pas exagérer, car c'est d'un point de vue social qu'il faut se situer. Les places dans cet avion coûtent vingt pour cent plus cher que les premières dans les jets, alors que, nous autres, nous voyageons en charter. Et ce n'est pas tout : « Concorde » sera exploité à perte et, chaque fois qu'un milliardaire américain, brésilien ou français achètera une place, nous paierons chacun le prix de quelques paquets de « Gauloises » pour qu'il puisse aller plus vite de Rio à Paris. Scandaleux ! C'est l'ouvrier qui paie les voyages des milliardaires. Mais voilà, « l'Humanité » consacre une page à encenser « Concorde » et « les quarante mille travailleurs qui ouvrent le ciel ». « Concorde » doit en réalité être un avion de gauche. Il faut se placer dans une perspective historique : à l'origine, seuls les riches pouvaient se payer une voiture. « Concorde » sera bientôt le moyen de transport le plus populaire. Décidément, je crois que c'est un problème trop compliqué pour moi. »

Le Nouvel Observateur (France), 26 janvier 1976, p. 27.

Jean-François Simon, « Le dépit américain »

«...Une aventure économique d'abord. Concorde, pour réussir, devait voler : il doit aussi se vendre. Vérité d'évidence, mais que l'on méconnaissait volontiers dans l'aéronautique. Si un avion est bon, les compagnies sont obligées de l'acheter, quoi qu'elles en disent, quoi qu'il leur en coûte. Exemples : la Caravelle et le Boeing-747... Parce que le transport aérien progresse de moins en moins vite, parce que les avions sont de plus en plus chers, cette « règle » ne pourra plus s'appliquer aussi facilement. On commence de s'en apercevoir, notamment avec Concorde, notamment aux États-Unis où les compagnies, des sociétés privées, trouvent, dans leurs difficultés financières actuelles, une raison supplémentaire de refuser le supersonique européen. Circonstance aggravante dans le cas du Concorde : c'est un avion international. Dans sa conception - aucune industrie européenne n'était assez forte pour le construire seule - comme dans son exploitation : il devra, pour réussir, desservir la « voie royale » reliant l'Europe aux États-Unis. Il aurait dû se présenter comme un avion européen - et non seulement franco-britannique. Il ne pourra réussir que s'il intéresse le marché mondial, et d'abord américain. Il est un parfait symbole de cette solidarité économique internationale à laquelle la construction aéronautique et le transport aérien ne peuvent plus se dérober. »

Le Monde (France), 21 janvier 1976, p. 11.

Peter Gwynne, « Day 1 of Mach 2 »

«...Tests have shown that Concorde's take-off noise is louder than that of the earliest subsonic jets and greatly exceeds that of present-day jumbo jets, as well as the maximum mandated by the Environmental Protection Agency in 1969. But noise is not the only anticipated drawback of the new airliner. Critics also hold that Concorde's fuel reserves are barely sufficient to cross the Atlantic, that its exhaust fumes will deplete the ozone layer and thus increase cases of nonfatal skin cancer, and that sudden decompression of the Concorde cabin at cruising altitude could literally cause passengers' blood to boil in the wispy atmosphere around 60,000 feet. Concorde's backers scoff at most of these objections. (...) even if Concorde does break into the North American market, doubts remain whether it can ever become a commercial success. The main reasons are its huge development costs, its excessive fuel consumption, its relatively small capacity (only 100 passengers) and the premium price of a ticket (...) Concorde's problems are far from over, but for the time being British and French officials and industrialists seemed heartened that their controversial airplane had finally made it into service. »

Newsweek (États-Unis), 2 février 1976, p. 46.

Gouvernance et gouvernement [ 21 janvier 1976 ]

PaysNiveau de démocratieChef de l'ÉtatChef du gouvernement

France
IntermédiaireValéry Giscard d'EstaingJacques Chirac

Royaume-Uni
ÉlevéElizabeth IIHarold Wilson

Les informations précédentes renvoient précisement à la date de l'événement. Le niveau de démocratie est établi à partir des travaux de l'équipe de Polity IV. L'indice renvoie à la démocratie institutionnelle. Les noms des gouvernants sont établis à partir de nos bases de données les plus récentes. Là où on ne trouve aucun nom pour chef du gouvernement, il faut conclure que le chef de l'État est aussi, et sans intermédiaire, le chef du gouvernement, ce qui est le cas des systèmes présidentiels classiques (les États-Unis par exemple).

Évolution des composantes du système politique

ProfilGouvernantsDémocratiePartis politiques

Obtenez des informations supplémentaires sur le profil général des pays, les gouvernants, le niveau de démocratie et les différents partis politiques ayant oeuvré sur la scène nationale depuis 1945.
 

Chronologie 1971 - 1981



décembre
1971
Création de l'organisation Médecins sans frontières

mars
1973
Tenue d'élections législatives en France

mars
1973
[Résultats] Élections législatives

avril
1974
Décès du président français Georges Pompidou

mai
1974
Élection de Valéry Giscard d'Estaing à la présidence de la République française

mai
1974
[Résultats] Élection présidentielle

janvier
1976
Premier vol commercial de l'avion supersonique Concorde

septembre
1976
Adoption du premier plan d'austérité de Raymond Barre en France

mars
1978
Échouement de l'Amoco Cadiz et marée noire sur les côtes de la Bretagne

mars
1978
[Résultats] Élections législatives

mars
1979
Création du système monétaire européen

avril
1981
[Résultats] Élection présidentielle

mai
1981
Élection de François Mitterrand à la présidence de la République française

juin
1981
[Résultats] Élections législatives

octobre
1981
Abolition de la peine de mort en France


Dans l'actualité


octobre
2018
Donner du sang, oui, mais pas pour toute la France...

septembre
2018
Le président français devant le Congrès américain : séduction ou critique ?

janvier
2018
Le populisme sous la loupe du Forum mondial de la démocratie de Strasbourg

octobre
2017
Des élections désastreuses pour le Parti socialiste en France

juillet
2017
Nostalgie ou changement sans dérangement

février
2017
Présidentielle française: entre espoir et dépit

février
2017
Des États-Unis à la France, Donald Trump ne laisse personne indifférent

février
2017
Benoît Hamon : une victoire inattendue aux primaires de la gauche

janvier
2017
Les réfugiés de Calais : le Royaume-Uni et la France face à l'immigration illégale

janvier
2017
Présidentielle française : le débat sur la politique des 35 heures reprend


Liens internes

Les objectifs de Perspective monde
Son équipe au fil des ans
Les sources et les mises à jour
Récupérer des éléments de Perspective monde

Pour en savoir plus

Pour nous écrire un commentaire
Pour visionner la vidéo d'introduction
Bilan du siècle, sur le Québec contemporain
Dimension, sur le langage statistique R

Liens externes

Observatoire des politiques publiques
Observatoire des Amériques
Politique appliquée.tv
Cahiers de recherche

Directeur: Jean-Herman Guay, Ph.D. Tous droits réservés © Perspective monde Version 6.7.2016